Tout le monde est prêt !

  • Dim 24 février 2013
Manu Portet. Manu Portet.

L'équipe de France de stand up paddle envoyée par la fédération française de surf est maintenant à pied d'œuvre au Pérou à Miraflores. Depuis jeudi, les riders français engagés, deux filles et quatre garçons, ont pu tester le plan d'eau pour se mettre en jambes. Les Sup surfers Caroline Angibaud, Manu Portet et le champion du monde en titre Antoine Delpero, ne reculent devant aucun sacrifices pour partir le plus tôt possible et surfer dans de bonnes conditions. Aucun sacrifice...

Le plan était simple, réveil 6h15, taxi réservé par la réception de l'hôtel, petite session matinale pour ensuite se mettre au repos. Aussi, quand le team manager de l'équipe Stéphane Corbinien règle sa montre à 6h15 pour un départ 6h30 et qu'une sonnerie retentit dans la nuit, tout le monde est sur le pied de guerre. Le téléphone sonne dans les chambres, les riders se préparent, même si le jour n'est pas encore levé. Manque de chance, c'est son autre montre, réglée à l'heure française, qui fait des siennes et les pauvres riders déambulent dans les couloirs de l'hôtel à minuit passé. Fou rire à la réception de l'hôtel en voyant le team France un peu fatigué s'en aller en pleine nuit et cherchant en vain leur taxi. Partie remise six heures plus tard !

Cette fois le timing est le bon. Chargement du matos, descente vers le Pacifique. La houle est descendue mais les prévisions sont optimistes pour les jours à venir. Caro, Manu et Antoine rejoignent au large quelques riders. Chacun soigne son choix de vague pour trouver les sections qui connectent entre le large et le bord pour placer un maximum de moves. A ce petit jeu, Antoine a visiblement gagné en aisance par rapport à 2012. Le champion du monde en titre a de la marge dans son surf, c'est vraiment propre dans les rollers, les bottoms sont sur le rails et la vitesse est impressionnante.
Manu Portet que nous n'avions jamais vu en action sera aussi un client en backside. Il s'applique dans ses bottoms lui aussi sur le rail et frappe le haut de la vague avec engagement. Pas si facile sur ces sections un peu molles. Caro a elle aussi placé quelques jolis moves à côté d'une de ses rivales, la talentueuse brésilienne Nicole Pacelli. La Française découvre encore le spot avec des sets qui décalent beaucoup en fonction des différents bancs de sable. Il faudra donc lire la houle au large et se placer avec justesse pour scorer. Du côté des SUP racers, c'est pour le moment repos. Yoann Cornelis a attrapé une petite angine mais il a vite été pris en charge par le médecin de l'équipe, Thierry Durantel. Il devrait vite être remis.

Ce matin a aussi été consacré aux inscriptions officielle au QG de l'ISA.
Un moment important pour prendre les dernières infos officielles et caler quelques réunions préparatoires comme celle qui sera consacrée sur la manière de juger en vague (pas trop à plat). Voilà pour les dernières news du team France qui espère, si nous trouvons une chaine câblée de sports, pouvoir encourager les autres bleus, ceux du XV de France qui affrontera le XV de la rose, nos éternels rivaux anglais.

 

Texte et photos : Franck Debaecker/Getupsupmag/FFS

Video

Dernière modification le mardi, 26 février 2013 07:33
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut
MSJEPVA region aquitaine bottom Conseil General des Landes bottom RMC surfsession

Login or Register

LOG IN