HUGO SAVALLI en Champion !

  • Sam 03 novembre 2012
Hugo Savalli en action by YveS Sobansky Hugo Savalli en action by YveS Sobansky

Dans une finale surf open moins spectaculaire que les tours précédents en raisons des conditions se dégradant très rapidement, les quatre finalistes se sont tenus de peu. A la recherche de La vague qui aurait pu faire la différence, les quatre finalistes ont galéré pour se placer au large. Il y aura donc eu du suspense jusqu'au bout.

Jusqu'à trois minutes de la fin et jusqu'à cette dernière vague de Hugo Savalli où le Réunionnais plaça un énorme roller de dos lui permettant de doubler le Vendée Tristan Guilbaud d'un souffle. « Je trouve cette bonne droite, je savais qu'il fallait que je me lâche. J'ai tout donné sur une grosse manœuvre, c'est passé, je suis très content ! »

Neuf ans après le dernier titre réunionnais (Boris Le Texier en 2003), Hugo Savalli offre donc une bouffée d'oxygène à son île qui vit un véritable cauchemar depuis de longs mois. Les nombreuses attaques de requins qui ont fait trois morts et autant de blessés graves ont mis le surf réunionnais en stand-by. Mais celui-ci n'est pas mort.
La preuve ce samedi à Anglet.
Avec cinq titres en Open et deux en espoirs, le surf réunionnais reste plus que jamais une place forte du surf français.

Hugo Savalli (champion de France surf open) :
« Depuis le temps que je fais ce championnat de France ! Enfin ! Les années précédentes, j'avais le niveau mais ça ne se passait pas bien. Je suis vraiment content de ramener ce titre pour moi et pour la Réunion avec toutes nos soucis de requins. Ça montre que la Réunion est toujours là, qu'on a le niveau. Je suis venu sans pression. Ça fait un an que je n'avais pas fait de compétition, depuis les championnats de France l'an dernier qui s'étaient d'ailleurs mal passé... Etre là sans me prendre la tête ça m'a aidé. Il y avait de grosses conditions, ça a joué pour moi aussi. A trois minutes de la fin, je trouve cette bonne droite, je savais qu'il fallait que je me lâche. J'ai tout donné sur une grosse manœuvre, c'est passé, je suis très content ! »

Tristan Guilbaud (vice-champion de France surf open) :
« C'est sur que je suis frustré car ça se fait dans les dernières minutes. C'était très aléatoire, on s'y attendait tous. Ça aurait pu jouer en ma faveur, ça tourne pour Hugo (Savalli). Ça s'est bien passé pour la Vendée, on était tous très motivés. J'avais envie de bien faire, tous les jeunes étaient là. Marie (Dejean) a gagné hier. Il n'a pas manqué grand-chose pour un quatrième titre. »

Medi Véminardi (3e surf open) :
« Je suis épuisé. Je sorti de l'eau car à un moment j'ai eu très mal à ma cheville. On m'a dit d'y retourner. Je ne sais pas comment j'ai fais. A un moment, je voyais tout blanc. J'ai cru que j'allais tomber dans les pommes. J'étais venu pour m'amuser, revoir les potes. Je ne pensais pas à la finale. Je me suis dit sur la dernière vague, allez, je pousse, dommage que ce ne soit pas passé ! »

 Vincent Duvignac (5e surf Open) :
« Je suis super déçu, c'était très compliqué de choper les bons scores. Medi (Véminardi) et Edouard (Delpero) ont réussi à les avoir. Il me fallait un 7 pour passer, jamais réussi à le trouver. C'était très difficile de trouver les bonnes vagues. Des conditions de mer très difficiles. Mais c'est le jeu, même si je suis très déçu. Ce sera pour l'année prochaine. Je suis resté longtemps au large pour surfer car ces derniers jours je n'ai pas pu surfer. Je n'ai jamais pu m'exprimer sur ces championnats. Et en plus, je reste pour prendre quelques vagues et je ne fais rien... Doublement déçu (sourire) ! »

Frédéric Robin (5e surf open) :
« Il n'y aura pas de finale mais c'est sympa car je vais supporter Hugo (Savalli) en finale. Je vais le supporter. Je ne suis pas trop déçu même si je sais que j'aurais facilement pu avoir le 4 pts qui me manquait. J'ai un peu trop dormi en début de série. Manque de compétition ? Non, je ne crois pas. J'ai voulu attendre les grosses, il aurait fallu prendre les moyennes, des vagues avec plusieurs manœuvres. »

Maxime Huscenot (9e surf open) :
« Je suis forcément déçu car je voulais bien faire pour moi et pour la Réunion. J'ai fait l'erreur d'attendre les belles vagues alors qu'il aurait fallu que je sois plus actif en sautant sur toutes les vagues qui passaient. Il ne me manque qu'un 4 pts et quelque pour passer, j'ai eu la dernière vague pour le faire mais je ne l'ai pas suffisamment bien surfée... »

Heremoana Luciani (7e surf open) :
« Un peu déçu, je n'ai pas eu de bonnes vgaues. C'était très difficile de remonter au large, beaucoup de vagues qui bougeaient dans tous les sens. Il fallait tomber sur les bonnes. Je suis venu de Tahiti pour travailler comme moniteur de surf à carcans. J'en ai profité pour faire des compétitions, des WQS, des coupes de France et les championnats de France. Je rentre mardi au Fenua. Vivement le beau temps, l'eau chaude et les belles vagues ! »

Le site de la compétition !

Video

Dernière modification le samedi, 03 novembre 2012 22:29
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut
1 - Logo Ministre et CNDS region aquitaine bottom Conseil General des Landes bottom RMC surfsession

Login or Register

LOG IN