La houle et le vent se déchaînent !

  • Jeu 01 novembre 2012
Rémi Nicolas, le Canaulais, n'aura pas démérité mais s'incline au premier tour. By YveS Sobansky Rémi Nicolas, le Canaulais, n'aura pas démérité mais s'incline au premier tour. By YveS Sobansky

« Ce n'était vraiment pas évident. Avec le vent et le courant, je me suis retrouvé sur l'autre spot au milieu des bodyboarders ! » Hugo Savalli n'est pas le premier venu. Membre du circuit WQS durant une dizaine d'années, il a surfé sur toutes les vagues du globe, dans toutes les conditions. Mais aujourd'hui, sur le spot des Sables d'Or, il a galéré ! « J'ai réussi à avoir une bonne vague avec un bon reentry, suffisant pour faire deuxième et passer au second tour... » Réussir à trouver la bonne vague, l'exploiter un minimum, prendre les points suffisants et revenir demain. Voilà le scénario de cette journée particulière où les éléments se sont déchaînés crescendo. Débutée dans des vagues d'un mètre cinquante avec un peu de vent, la compétition s'est arrêtée peu après midi dans un trois mètres avec la pluie et des rafales à 80 km /h ! Obligeant l'organisation a arrêté les frais à 13h30 alors que la série 6 du surf open venait d'entrer à l'eau. Sage décision puisque la tempête ne devrait pas faiblir jusqu'à demain.

Que retenir côté compétition ? Que les têtes de séries ont (presque) toutes assuré leur place au tour suivant. Que le champion de France de longboard espoir et vice-champion surf junior Gaspard Larsonneur en a fini avec ses championnats. Que Frédo Robin (37 ans) a signé son grand retour sur les championnats de France en dominant sa série. On a désormais hâte de voir le second tour avec l'entrée en lice de certains des meilleurs français sur le circuit pro comme Romain Cloître, Maxime Huscenot, Vincent Duvignac ou encore Medi Véminardi.

Côté féminin, les filles qui sont allées au large ont vu leur option payer. On pense notamment à la Néo-Calédonienne Jenna Cinedrawa, seule rescapée du clan du Pacifique et qui a montré tout son courage ce matin. Là aussi les choses sérieuses débuteront avec le deuxième tour pour lequel sont déjà qualifiées Alizé Arnaud, Johanne Defay, Cannelle Bulard et Amandine Sanchez. Même son de vagues en bodysurf open où le champion du monde Frédéric David a pu jauger le niveau de ses prochains adversaires qui ont tenté de s'exprimer dans ce brouillon bouillon.

En bodyboard open, on connaît le nom des quarts de finalistes (trois séries de quatre en fait). En l'absence de Pierre-Louis Coste, d'Amaury Lavernhe et de Charly Chapelet qui devaient prendre l'avion mercredi soir pour Porto-Rico afin de participer à l'avant-dernière étape du tour mondial, c'est Yohan Florentin qui a fait le show. Le champion de France en titre est toujours en lice pour conserver son trophée. Ses principaux adversaires sont Laury Grenier, Yann Salaun, Maxime Castillo et le vétéran de la catégorie, le Mimizanais Nicolas Capdeville (41 ans), double champion du monde en 1992 et 2002.

Avec un mauvais temps qui devrait perdurer demain vendredi, l'ensemble des concurrents concernés et l'organisation sont en stand-by jusqu'à ce que les conditions météo s'arrangent et permettent la bonne tenue de la compétition. Un nouveau point sera fait demain à 8 heures avec trois possibilité : lancer la compétition sur le spot des Sables d'Or, la déplacer sur le spot de la Barre (abrité) ou la reporter à samedi.

34 séries, 18 heures, deux sites de compétition, quatre catégories et autant de titres : voici le menu des deux derniers jours des championnats de France 2012.

 

Le site de la compétition !

Dernière modification le jeudi, 01 novembre 2012 22:11
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut
MSJEPVA region aquitaine bottom Conseil General des Landes bottom RMC surfsession

Login or Register

LOG IN