La Guadeloupe, réservoir de talents nationaux

Un mois après son titre mondial, Thomas Debierre est champion de France cadet. Un mois après son titre mondial, Thomas Debierre est champion de France cadet.  © FFS/Guillaume Arrieta
Dans des conditions de rêve ce mardi à Biarritz, la Guadeloupe a confirmé qu’elle était le vivier du surf français dans les catégories jeunes. Un mois après être devenu champion du monde, Thomas Debierre a logiquement conservé son titre en cadets. Nina Reynal et Léo-Paul Etienne s’imposent, eux, pour la première fois. Noah Capdeville (bodyboard cadets), Arthur Morel (bodyboard juniors) et Hugo Hiriart (bodysurf espoirs).

Soleil radieux, foule des grands jours, léger vent de terre et houle d’ouest délivrant deS vagues parfaites de 2 mètres. La Grande Plage était vraiment « the place to be » ce mardi. Chanceux comme jamais, les championnats de France 2016 ont connu une journée exceptionnelle pour la grande fête du surf national.
Les juniors de l’équipe de France font le show
Dans de telles conditions, il fallait des acteurs de talent. Les surfeurs de l’équipe de France championne du monde junior des nations, le mois dernier aux Açores, ont rendu une copie de très haut niveau sur les vagues de Biarritz. Sur un nuage depuis son titre mondial cadet, Thomas Debierre a survolé la compétition en totalisant les plus gros scores de la catégorie, dont notamment un 9,97 points en demi-finale. Seul adversaire susceptible de contrarier ses plans, son coéquipier en bleu Mathis Crozon (9,60 pts en quarts de finale) n’a pu s’exprimer totalement après s’être tordu le genou en demis (légère entorse) mais termine tout de même deuxième.
Léo-Paul Etienne première !
En junior, Léo-Paul Etienne, a enfin un titre de champion national à son exceptionnel palmarès qui compte un titre mondial et continental. En tête de sa finale avec un joli et long tube sur une droite puis un autre tube sur une gauche suivi de trois grosses manoeuvres, « Léo » a su contenir les attaques backside du local Len’s Arancibia jusque dans les derniers instants. Hors sujet en finale alors qu’ils avaient été flamboyants jusque-là, Enzo Cavallini et surtout Titouan Boyer, champion d’Europe Pro Junior, n’ont pu rivaliser en toute fin de journée.
Nina Reynal frappe fort
Plus tôt dans la matinée, Nina Reynal, 5e des Mondiaux portugais de septembre, a elle aussi décroché une première couronne nationale en s’adjugeant haut la main la finale surf junior. Opposée à sa camarade de l’équipe de France Juliette Brice, grande favorite après sa finale aux Açores et son titre européen en 2014, Reynal a fait la différence sur le choix de vagues : un joli carve sur une droite et deux gros turns sur une gauche. Clin d’oeil à La Réunion avec les 3e et 4e place de Mahé Javégny et Lisa Girardet.
Noah Capdeville au buzzer
Sur le spot du Miramar, au nord de la Grande Plage, où les vagues étaient encore plus grosses et plus creuses, les adeptes du bodyboard et du bodysurf, se sont régalés et ont enchanté les spectateurs venus au plus près des vagues. Champion de France de bodyboard cadet en titre, Noah Capdeville conserve son titre au buzzer avec une dernière vague exceptionnelle qui le fait passer de la 3e à la première place. En junior, la surprise est venue de l’élimination du favori Raphaël Bardou en demis.
Hugo Hiriart confirme
C’est finalement Arthur Morel qui s’impose devant Eddy Mangenot, les deux challengers confirmant leur statut. Enfin, au bodysurf, le champion de France en titre Hugo Hiriart s’impose au terme d’une finale dominée d’un bout à l’autre. Seul concurrent à avoir trouvé deux belles vagues durant les 25 minutes, Hiriart a su placer à chaque reprise la combinaison vrille-reentry gagnante. Il devance Arthur Picard, auteur d’une très belle compétition durant laquelle il a notamment écarté l’un des favoris, Lucas Espil, vainqueur de la coupe de France cette saison.
Avec une houle qui va en faiblissant, le programme de mercredi, cinquième des neuf journées des championnats, est consacré aux plus jeunes avec l’entrée en lice des minimes dans les différentes disciplines.


RÉSULTATS DU JOUR

Surf juniors
1. Léo-Paul Etienne (Guadeloupe)
2. Len’s Arancibia (Aquitaine)
3. Enzo Cavallini (Guadeloupe)
4. Titouan Boyer (Guadeloupe)

Surf cadets
1. Thomas Debierre (Guadeloupe)
2. Mathis Crozon (La réunion)
3. Nicolas Guimond (Guadeloupe)
4. Aurélien Buffet (Bretagne)

Surf junior filles
1. Nina Reynal (Guadeloupe)
2. Juliette Brice (Aquitaine)
3. Mahé Javégny (La Réunion)
4. Lisa Girardet (La Réunion)

Bodyboard juniors
1. Arthur Morel (Pays de Loire)
2. Eddy Mangenot (Aquitaine)
3. Tamanui Dargelos (La Réunion)
4. Tanguy Michaud (Aquitaine)

Bodyboard cadets
1. Noah Capdeville (Aquitaine)
2. Txomin Lopez Manterolla (Aquitaine)
3. Nicolas Capony (La Réunion)
4. Yon Aimar (Aquitaine)

Bodysurf espoirs
1. Hugo Hiriart (Aquitaine)
2. Arthur Picard (Aquitaine)
3. Nathan Lehoux (Aquitaine)
4. Paul Grieumard (Aquitaine)

Les résultats complets ici ==> RÉSULTATS CDF

RÉACTIONS
Nina Reynal (championne de France surf juniors)
« Il y avait du beau monde en finale, de très bonnes surfeuses. On a eu de bonnes vagues, de superbes gauches à la Côte. Je suis très contente car pour ma dernière année, je remporte le titre, mon deuxième après celui de 2012. Je vais continuer mes études mais aussi les compétitions. Peut être des QS mais aussi les championnats de France, ça c’est une certitude. C’est une très belle année pour moi après le titre de champion du monde junior avec l’équipe de France. »

Thomas Debierre
« Après mon titre mondial, je me suis dit : « il vont tous vouloir me battre » en arrivant ici. J’avais la pression. Puis dès le 2e tour, je me suis senti très bien. La finale était compliquée avec la marée basse mais j’ai réussi à trouver de bonnes vagues. Je suis deux fois champion de France d’affilée, c’est top. C’était la journée parfaite pour le Team Guadeloupe, avec la victoire de Nina Reynal, celle de Léo-Paul puis la mienne. Mon année est juste exceptionnelle. L’entraînement paye. Je vais rentrer en Guadeloupe, m’entraîner à fond car j’ai une autre grosse échéance avec les Mondiaux WSL junior début janvier. »

Léo-Paul Etienne
« Je suis vraiment content d’avoir ce titre. Je les avais tous eus : Monde, Europe, Guadeloupe, mais je n’avais jamais gagné les championnats de France. Je n’ai pas eu de bons résultats cette saison, à part une 4e place sur un Pro Junior et un quart de finale aux Mondiaux. Le titre mondial avec l’équipe de France et ce titre individuel ici me font du bien au moral. La finale ? Len’s Arancibia est en tête. Mais je reste patient. J’ai un tube sur une droite. Puis un autre sur une gauche avec deux turns. Sur la fin, je suis allé bloquer Len’s car j’avais la priorité. Je n’aime pas aller marquer quelqu’un mais là, j’étais obligé de le faire pour conserver ma première place. La sortie de l’eau était incroyable. Les potes me sont tombés dessus, ils m’ont porté. Toute l’équipe était là pour moi... »

LE PROGRAMME DE MERCREDI
8h30 : début de la compétition à la Grande Plage
8h30 : début de la compétition à la Côte des Basques
10h00 : début de la compétition au Miramar
10h50 : surf minimes filles, Côte des Basques
12h20 : finale bodyboard espoirs filles, Miramar
12h45 : finale bodyboard minimes, Miramar
15h35 : finale surf minimes, Grande Plage
15h10 : finale surf cadettes, Grande Plage
17h00 : remise des prix
18h00 : Réunion des Ligues, Radisson Blu Hôtel
Toute la journée :
initiation au skimboard
Vente de l’affiche et textiles des Championnats
Animations autour de l’Eco Surf et Surf Santé
Animations Handi Surf et Surf Insertion
Animations Hoff
Tombola planches Pro Model à gagner
Dernière modification le : 25 octobre 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

Isuzu AF Ministère des Sports LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu