Titouan PUYO

le 7 mai 1991 

A Rapa (Polynésie française)
Discipline : Sup race
Catégorie : Open
Club : Big Bananas surf club (Nouvelle-Calédonie)

Palmarès
Champion du monde ISA de longue distance 2014
Champion du monde ISA de technical race 2019
Champion du monde ISA des nations avec l'équipe de France en 2019
Vice-champion du monde ISA en 2016 et 2017
N.3 mondial ISA en 2017
Vice-champion du monde ISA des nations avec l'équipe de France en 2016 et 2017
Médaille de bronze championnats du monde 2015
3e de la Molokai2Oahu 2017
N. 5 mondial 2015
Champion d'Europe 2016, 2017, 2022
Champion d'Europe des nations 2016, 2017 et 2022
Champion de France 2013, 2015, 2016, 2017

Classement national : pas de classement national en Sup race
Nombre de sélections en équipe de France : 10

 

Bio express

Le « dark horse » du Pacifique comme on le surnomme sur le circuit international est un météore dans l’univers du Sup. Sorti de nulle part, tout du moins de Calédonie, Puyo a créé une première surprise en devenant champion de France fin 2013 avant de signer une victoire magistrale aux championnats du monde ISA du Nicaragua six mois plus tard. 
Le « dark horse » du Pacifique comme on le surnomme sur le circuit international est un météore dans l’univers du Sup. Sorti de nulle part, tout du moins de Calédonie, Puyo a créé une première surprise en devenant champion de France fin 2013 avant de signer une victoire magistrale aux championnats du monde ISA du Nicaragua six mois plus tard. 
Ancien champion de va’a (pirogue Pirogue polynésienne), Puyo est passé au SUP voici quatre ans. A l’époque, le Calédonien voit en ce nouveau sport un complément idéal au va’a. Depuis, le Calédonien s’est essayé avec succès sur les compétitions des World Series, remportant par ailleurs l’étape de l’Euro Tour de Bilbao en 2015. Cette même année, il confirme qu’il est bien le N.1 français en décrochant la médaille de bronze sur les Mondiaux du Mexique, avant d’écraser les championnats de Franc,e et de s’imposer une seconde fois consécutive sur la Seine.
Absent des World Series l’an dernier, pour marquer son désaccord avec le format et les règles de ce circuit, Titouan Puyo va donc se consacrer sur les grandes compétitions internationales et l'EuroTour. Vainqueur des championnats de Nouvelle-Zélande en février, le Calédonien a enchaîné avec un victoire sur la Carolina Cup, compétition très relevée. Champion de France de longue distance, il a conservé sa couronne en octobre à Hossegor et terminé deuxième sur la beach race.
Sélectionné en équipe de France pour la saison 2016, il remporte les deux premiers titres continentaux en technical race et longue distance lors de l'EuroSUp à Lacanau. Il est vice-champion du monde de longue distance en novembre aux Fidji.Il débute la saison 2017 en trombe en remportant notamment le NZ Nationals en mars et surtout la Carolina Cup en avril aux Etats-Unis. Il se classe ensuite 2e sur les étapes de l'EuroTour de St Maxime et Thonon les Bains.
Sélectionné pour la 5e fois en équipe de France il participe début juin à l'EuroSUP au Portugal. Il prend la 3e place de la technical race et conserve son titre de champion d'Europe de longue distance.Fin juillet, il confirme qu'i est un des tout meilleurs mondiaux en montant sur la 3e marche du podium de la Molokai2Oahu, la course ultimate (52 km) la plus célèbre au monde.En septembre, il remporte la médaille de bronze de la longue distance des Mondiaux ISA au Danemark où il est capitaine de l'équipe de France qui est vice-championne du monde des nations à l'issue de 9 journées de compétition.
Début novembre, il remporte un nouveau titre de champion de France en technical race au Cap d'Agde (Hérault) avant de prendre la 3e place en longue distance. Il termine la saison au 2e rang mondial du classement Sup Racer. 
Il réalise une saison 2018 canon avec notamment une victoire sur la Gorge Paddle Challenge et 2e place fin septembre sur les Pacific Paddle Game, à chaque fois aux Etats-Unis. Sélectionné avec l'équipe de France pour les Mondiaux chinois fin novembre, il prend la 5e place de la longue distance et la 8e en technical race. Capitaine des Bleus, il monte sur le podium avec ses coéquipiers pour recevoir la médaille de bronze des nations.
Revanchard, Titouan Puyo revient aux Mondiaux ISA avec la ferme envie de remonter sur la plus haute marche du podium. Il réussi son pari et devient champion du monde pour la seconde fois de sa carrière. Capitaine des Bleus, il porte son équipe jusqu'au succès final. La France entre dans l'histoire en remportant son premier titre mondial des nations. 
Il remporte le titre de champion de France longue distance en octobre 2020 sur le lac d'Annecy alors que la majorité des épreuves de Sup sont annulées dans le monde. 
De nouveau champion de France de longue distance en 2021 (Île de Ré), il boucle sa saison avec un record de 31 victoires dont la dernière début décembre sur la Seine lors du Nautic Paddle de Paris.
Il retrouve l'équipe de France pour les championnats d'Europe en septembre 2022 au Danemark. Il remporte deux titres continentaux en deux jours : la longue distance puis la technical race et soulève le trophée de champion d'Europe des nations.

 

Social

Facebook 
Instagram 

 

Vidéo associée

Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP