Kneeboard : Anne Milochau 5e aux Mondiaux

Les championnats du monde de kneeboard ont commencé en trombe lundi, après une journée dévolue à la sympathique cérémonie d'ouverture et une autre au repos en raison de conditions défavorables. La Vendéenne Anne Milochau prend la 5e place en Open dames, Erwann Jadé est 9e chez les messieurs.



Ces Mondiaux biennaux se déroulent cette année à Somo, dans la belle région de Cantabrie en Espagne. Le beachbreak est situé à quelques encablures de Santander.
80 compétiteurs inscrits en Open
Lundi dernier donc, les choses sérieuses pouvaient démarrer avec le round 1 du tableau Open masculin. Une houle de 1m20 imprévisible à marée basse et un temps gris et humide accueillaient les 80 compétiteurs.
Tout débutait cependant à merveille, avec le retour victorieux à la compétition de Philippe Alonso (33) qui s'imposait dans la série 1 face à un Australien, un Portugais et un Anglais pour rejoindre le second tour. Il était imité en cela par Yannick Garcia (Lacanau) et un autre revenant, le Biarrot Christian Plumcocq, qui se glissaient à la seconde place qualificative de leur heat.
Rattrapage en Masters
Moins de réussite pour le Marseillais Thomas Rigal, le Biarrot JeanFi Pascual, pour Laurent Falgayras (Urkirola Guéthary), Thierry Negro (Ste Maxime, 83) et Michel Bruneau (Soulac) qui échouaient à la 3ème place, et pour Thierry Errera (64), 4e de sa série. La compétition version Master, par catégories d'âges leur donnera l'occasion de se rattraper.
Blanco domine Alonsoerwann vague
La direction de compétition décidait d'enchaîner dans la foulée avec le second tour, qui voyait l'entrée en lice des têtes de série. Jérôme Blanco (Urkirole Guéthary) parvenait à trouver les vagues nécessaires pour s'extirper de cette série difficile, de par la qualité très médiocres des vagues et inversement très bonne des concurrents. En prenant la seconde place derrière Paul O'Neill (Aus), futur finaliste et révélation de l'épreuve, Blanco éliminait malheureusement celui qui fût sa bête noire par le passé, Philippe Alonso.
Le retour de Plumcocq
Lui aussi tête de série, le Charentais Fabrice Carral devait s'incliner dans sa série du round 2, quatrième derrière un Américain, un ahitien et un Canarien.
Novice à ce niveau, Yannick Garcia créait une bonne surprise en prenant la deuxième place de sa série derrière l'intouchable Baden Smith (Aus).
Le Martiniquais Erwann Jadé débutait sa belle aventure en s'imposant avec assurance dans sa série devant un Venezuelien, un Espagnol et un Australien !
Christian Plumcocq complétait enfin le quatuor français qualifié pour le 3e tour en accrochant la seconde place derrière le prometteur australien Liam Taurins.
Deux mètres le mardi
Mardi voyait les conditions, sinon s'améliorer, en tout cas prendre sérieusement en taille avec des séries brutales d'un bon 2 mètres. La direction de compétition décidait donc de tirer parti de cette journée riche en houle pour boucler l'open masculin et l'open féminin !
Blanco échoue de peu
Dans la deuxième série du jour, au 3e tour, Jérôme Blanco avait la lourde tâche de défier la légende vivante Michael Novakov, 3 fois champion du monde open, le local Ruben Gutierrez grand rival lors des festivals annuels de Kneeboard à Somo, et un chevronné australien Lenny Viall. Michael Novakov avec sa science habituelle se détachait rapidement. La seconde place restait à portée de Blanco toute la série, mais en échouant à trouver la vague à 2,81 nécessaire, et ce malgré la 2e meilleure note de la série, il cédait la qualification à Gutierrez.
Garcia opposé à 3 Américains
Dans la série suivante Yannick Garcia était opposé à 3 Américains ! Après avoir passé 2 tours en open pour son premier mondial, le Girondin devait s'avouer vaincu face aux 3 cow-boys. Le tout jeune, et radical, Sam Coyne s'imposait devant le vétéran toujours vert Tom Linn. Les deux californiens passant au tour suivant.
Jadé fin et précis team beach
Après ces deux échecs tricolores au round 3, charge revenait à Erwann Jadé de redorer le blason national ! Opposé à un Gavin Colman (Aus), double champion du monde open et véritablement stratosphérique pendant ces premiers tours, le kneelo antillais parvenait à « chiper » la seconde place à ses deux autres adversaires, un local Espagnol et un Australien, grâce à un surf fin et précis.
Christian Plumcocq clôturait le round 3 avec une série des plus particulières ! Deux interférence successives, de l'Australien Mark McLeod sur l'Anglais Karl Ward et du local Cesar Nieto sur Christian, offraient aux victimes un certain avantage pour envisager la suite (les auteurs des interférences n'étant notés que sur 1 seule vague au lieu de 2). Karl Ward en profitait pour prendre la tête de la série tandis que Christian obtenait la seconde place en surfant avec sérénité et efficacité.
Plumcocq sorti en quarts
Après le troisième tour, place aux 1/4 finales ! Dans la 3e série le sort qui avait aidé Christian Plumcocq s'est retourné contre lui en le poussant à commettre une interférence improbable sur le Canarien David Hernandez. Ce dernier, jouant des coudes avec Plumcocq en début de série, a fait mine de partir sur une vague puis de revenir sur sa décision pour finalement se jeter sur le Français ! Verdict, interférence et mission impossible dans une série relevée et remportée par Gavin Colman, toujours nettement au dessus de la meute, devant son compatriote Tom Novakov, le fils de Michael.
Jadé en dernier espoir
Les derniers espoirs tricolores en Open reposaient sur les épaules d'Erwann Jadé. Le Martiniquais d'origine bretonne ne déméritait pas en accrochant la troisième place de son heat devant le costaud Néo-Zélandais, par ailleurs habitué de Somo, Kelvin Weir. Les 2 sésames qualificatifs revenant à Karl Ward, le britannique installé en Australie depuis 3 ans après un séjour prolongé à Soustons (40) et au jeune australien Liam Taurins.
Les Français absents des demis
Les kneelos français devenaient donc spectateurs des demi-finales, et en particulier du spectacle incroyable offert par Gavin Colman, véritable "stand-out" de la compétition.
La finale à marée descendante, dans des vagues rendues difficiles par l'on-shore opposait 3 australiens, Michael Novakov, Paul O'Neill et Gavin Colman et l'anglais Karl Ward. Selon l'adage cher au king Kelly Slater lui même, il est toujours dangereux d'être au sommet de son art trop tôt dans une épreuve. Gavin Colman en fera l'amère expérience en passant totalement à côté de sa finale.
Novakov sacré en Open
Le renard des line-ups Michael Novakov n'en demandait pas davantage, et fit main basse sur cette finale grâce à sa science, son choix de vagues et sa radicalité intacte. La légende coiffait ainsi une 4ème couronne mondiale en Open. Suivaient dans l'ordre Karl Ward, Paul O'Neill et Gavin Colman, gentleman dans la défaite.
Milochau en manque de vague mais 5eAnne et casey
Intercalées entre les 1/4 et les 1/2 finales masculines, les demi-finales open féminines se sont disputées dans des vagues toujours consistantes mais à la lecture rendue difficile par un plan d'eau agité et une marée un peu haute.
Vice-championne du monde en 2015 en Australie, la Vendéenne Anne Milochau en a malheureusement fait les frais, ne trouvant jamais la vague lui permettant d'exprimer son surf. Elle prend la troisième place de son heat derrière la Tahitienne Karelle Poppke, championne du monde 2015 et par ailleurs surfeuse pro sur le tour QS, et la locale Marina Garcia.
Poppke largement au-dessus
La finale n'a été qu'une formalité pour Karelle Poppke, largement au dessus du lot, qui empoche un second titre mondial. Pour la petite histoire, la seconde place revient à la jeune kiwi Eloise Stevens qui vit actuellement à Pau et surfe sur la Côte basque. Son compagnon, lui aussi Néo-Zélandais, étant en contrat espoir de rugby à la Section Paloise !
Les catégories d’âge ont débuté mercredi
Bel exploit pour l'organisation d'avoir réussi à boucler les tableaux open masculin et féminin en 2 jours afin de profiter du pic de houle annoncé pour la période d'attente ! Mercredi, les tableaux par catégories d'âges (espoirs et masters) pouvaient débuter.



RÉSULTATS
Open messieurs
1. Michael Novakov (Aus)
2. Karl Ward (GB)
3. Paul O'Neill (Aus)
4. Gavin Colman (Aus)

9e. Erwann Jadé (Martinique)
13e. Christain Plumcocq (Biarritz)
17e. Jérôme Blanco (Guéthary)
25e. Yannick Garcia (Lacanau)
33e. Philippe Alonso (Grand Crohot)
49e. Fabrice Carral (Royan)
65e. Thomas Rigal (Marseille)
65e. JeanFi Pascual (Biarritz)
65e. Thierry Negro (Ste Maxime, Var)
65e. Laurent Falgayras (Guéthary)
65e. Michel Bruneau (Soulac)
73e. Thierry Errera (Guéthary)
Open dames
1. Karelle Poppke (Tahiti)
2. Eloise Stevens (GB)
3. Marina Garcia (Esp)
4. Maider Bilbatua (Esp)
5e. Anne Milochau (Sables d'Olonnes, Vendée)

 

Dernière modification le : 05 octobre 2017
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz