Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 82

Olivia Piana, une rameuse race !

Après une très belle saison 2012, Olivia Pina sera donc la seconde féminine à intégrer le team France et la sélection de la fédération française de surf qui sera à Miraflores au Pérou pour les mondiaux ISA de stand up paddle. Juste avant de nous aussi nous envoler pour suivre de l'intérieur cet évènement, nous avons recueillis les impressions d'Olivia Piana, la sup raceuse de La Ciotat, nouvelle membre de cette équipe prometteuse.

- Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas et rappeler tes principaux résultats en 2012 ?

J'ai 21 ans. J'habite à La Ciotat en Méditerranée. La saison dernière je termine deuxième du classement overall des Stand Up World Séries (circuit SUP Race initié par la Waterman League de Tristan Boxford), avec une victoire à La Torche et une troisième place sur la Finale à Hawaii. Aux championnats de France de SUP Race à Crozon Morgat, je termine deuxième de la longue distance et je remporte la beach race.

- C'est ta première sélection en équipe de France, comment as-tu abordé ta préparation ?

J'avais envie de bien préparer cet évènement. C'est une superbe expérience et je veux la vivre à fond. Je suis partie m'entrainer à Fuerteventura où j'ai rencontré Braulio Fernadez, entraineur de kayak et de SUP (le préparateur physique d'Eric Terrien, ndl). J'ai effectué une préparation complète : muscu, course à pied, travail sur l'eau. Nous avons aussi bien retravaillé ma technique de rame. Joelle Terrien, la maman d'Eric, m'a également donné des conseils de micro-nutrition. Plus un peu de sophro pour le mental comme d'habitude.

- Tu as un grand potentiel à la fois en race mais aussi une aisance au surf, tu te focalises plus sur la beach race ou tu penses aussi pouvoir faire un résultat en longue distance ?

Tout est possible. Je m'amuse plus sur l'épreuve de beach race dans les vagues mais je ne me mets pas de limite. Je donnerai le meilleur dans les deux disciplines.

- As-tu échangé avec d'anciens membres du team France pour en savoir un peu plus sur le spot de Miraflores ?

Au moment où je t'écris, nous avons déjà testé le plan d'eau de Miraflores. Aujourd'hui, il y avait de jolies vagues assez soft. Parfait pour le Stand Up. J'adore ces conditions.

- Quelles seront selon toi tes principales rivales ?

L'australienne Angela Jackson et l'espagnole Laura Quetglas

- Ton quiver pour ce mondial ISA ?

La 12'6 x 25" Fanatic Falcon. C'est la planche idéale. J'ai aussi pris le SUP Surf Prowave 8'0, le long 9'1 et le fish diamond 5'10 pour un petit trip surf après l'évent.

- Intégrer le groupe France, qu'est-ce que cela représente pour toi ?

C'est un honneur. C'est une expérience nouvelle et j'apprécie beaucoup. J'en profite pour remercier les sélectionneurs et les managers de l'équipe de la fédération française de surf pour leur soutien et la logistique mise en place.

- Dernière question, tu t'es donné un objectif pour ce mondial ?

J'attache de l'importance à cet évènement. Je donnerai le meilleur et j'espère que le meilleur arrivera.

Propos recueillis par Franck Debaecker/Getupsupmag.com/FFS

Dernière modification le : 24 février 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia