Trois jours pour séduire

Edouard Delpero sous les yeux de Damien castera (gauche) et Jérémy Massière ce mercredi à Vieux-Boucau lors du troisième et dernier jour du regroupement longboard. (Photo FFS) Edouard Delpero sous les yeux de Damien castera (gauche) et Jérémy Massière ce mercredi à Vieux-Boucau lors du troisième et dernier jour du regroupement longboard. (Photo FFS)

Dix longboardeurs, trois jours, cinq places à prendre. La Fédération organisait en ce début de semaine le premier regroupement des spécialistes de la grande planche. A Hossegor, les trois ondines et les sept garçons ont aussi pu se montrer pour convaincre les sélectionneurs de cocher leur nom pour le Mondial ISA et l’Eurosurf de septembre prochain.

2m50 à la Nord. 1m50 aux Estagnots. Moins d’un mètre à Vieux-Boucau. 2000 mètres à la rame pour conclure. Emballé, c’est pesé ! On vous donnera les prix dans une dizaine de jours. Les cinq heureux lauréats (une ondine et deux messieurs pour le Mondial péruvien, deux autres messieurs pour l’Euro des Açores) sortiront du chapeau du comité de sélection d’ici la fin de la semaine prochaine.

Tirer le niveau général vers le haut
En attendant, tout ce petit monde a vécu trois jours ensemble et chacun a apprécié. A l’image de ce qu’elle avait fait le mois dernier avec les juniors, l’objectif de la Fédération était de regrouper les meilleurs spécialistes nationaux pour : 1. Etablir une sélection après trois compétitions en trois jours et un test physique à la rame en pleine mer ; 2. Souder ce collectif ; 3. Permettre de tirer le niveau général vers le haut. « Nous essaierons d’ailleurs d’ajouter des juniors lors du prochain regroupement », a souligné le DTN Michel Plateau en fin de stage. Histoire de préparer la relève, et de lui permettre, aussi, de venir titiller la génération actuelle. « Je tire mon chapeau à chacun d’entre vous car vous vous êtes battus pour nous prouver que vous avez votre place pour ces deux compétitions internationales », a relevé Nicolas Berthé, le CTN en charge du regroupement, à l’occasion du débriefing ce mercredi après-midi. Absent lors de cette ultime journée, Antoine Delpero, malade, a été excusé. On lui souhaite d’ailleurs un prompt rétablissement. Merci par ailleurs à Thierry Vidal, juge ASP et ISA, lequel a noté une bonne trentaine de séries sur ses trois jours. « Le niveau du longboard français est excellent, a-t-il remarqué. Je pense qu'on peut faire une médaille voire deux sur les Mondiaux du Pérou. Il y a une hiérarchie mais aussi du monde derrière qui pousse et peut venir tout bousculer. »

Quatre Coupes de France avant septembre
Les futurs sélectionnés, comme ceux qui n’auront pas l’honneur de porter le béret au Pérou ou aux Açores, devront désormais mettre à profit ce qu’ils ont vécu et appris à l’occasion de la saison de compétitions qui s’ouvre. Biscarosse, Lacanau, Hossegor et l’Île d’Oléron accueilleront une étape de la Coupe de France d’ici les départs pour l’Eurosurf (13-21 septembre) et les championnats du monde ISA (22-28 septembre). A noter, enfin, qu’un regroupement longboard juniors, sélectif pour les Mondiaux ISA, se déroulera à la mi-juillet : une place sera à prendre pour accompagner les trois Open à Huanchaco.

Le groupe
Antoine Delpero
Edouard Delpero
Remi Arauzo
Jérémy Massière
Emilien Fleury
Damien Castera
Aurélien Meynieux
Justine Dupont
Coline Ménard
Alice Lemoigne

 

RÉACTIONS

Justine Dupont : « J’étais bien contente d’être invitée et de participer à ce regroupement. Bonne émulation, bonne ambiance. Je n’aurais sans doute pas repris la planche avant la prochaine compétition. Ça m’a fait plaisir et ça m’a motivé. Le test physique, c’était sympa… J’étais bien durant ces trois jours même si je n’avais pas fait de longboard depuis la Chine (novembre dernier). J’ai ciblé mes défauts, je sais sur quoi je dois bosser d’ici septembre si je suis sélectionnée. Je vais d’abord me concentrer sur le short board avec les compétitions à venir puis ensuite je passerai au longboard. »

Rémi Arauzo : « Je suis plutôt content, surtout avec les vagues. On a commencé avec de vraies vagues, puis c’est tombé. On a eu de la chance car on a eu tous types des vagues. Personnellement, j’étais bien. Je n’ai pas trop surfé cet hiver et je me suis quand même bien senti. Je suis content. C’est une super nouveauté ce genre de regroupement. Ça nous apporte beaucoup. On est tiré vers le haut. On n’en sort que meilleur. J’ai été un peu fainéant au test physique (rires). Sinon, content pour le surf. On verra pour les sélections. »

Edouard Delpero : « Je me suis bien senti, plutôt en forme. C’était très formateur, bien de se remettre dans le bain. On a appris pas mal de choses. On a pu se mettre d’accord avec les juges. S’exprimer au maximum. C’est une très belle initiative de la Fédération. Ça nous permet de nous retrouver, de nous confronter. On fait peu de compétitions dans l’année. C’est surtout la suite qui va être intéressante avec les championnats du monde et d’Europe. Je me vois très bien par rapport aux sélections. Encore des choses à travailler, notamment mon surf backside si je suis sélectionné pour les Mondiaux. »

 

 

Dernière modification le : 26 juin 2013
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia