Puyo et Guesdon intouchables

Puyo et Guesdon intouchables  © Photos FFS/Guillaume Arrieta

Vainqueurs du parcours technique (Technical Race) samedi, le Calédonien Titouan Puyo et la Varoise Céline Guesdon ont récidivé en enlevant la Longue Distance (13 km) des championnats de France de Stand Up Paddle, ce dimanche à Ste Maxime (Var). Le Normand Martin Vitry et le Calédonien Clément Colmas réalisent eux aussi le doublé en Espoirs et chez les moins de 15 ans. 

 

 

Un an après le formidable doublé d’Arthur Arutkin à Quiberon (Morbihan), Titouan Puyo a imité son copain en enlevant les deux titres majeurs des sixièmes championnats de France de Sup race. Fort de ses quatre titres nationaux (Open et espoirs en 2014), Arutkin est donc resté deux fois dans le sillage de Puyo cette année. Le Nordiste reconnaissait lui même à l’arrivée que le Calédonien avait été au-dessus toute l’année. 

Arutkin explose le peloton, Puyo attaque trop fort

Surprenant champion de France de Longue Distance en 2013 au Canet-en-Roussillon, Puyo récupère sa couronne, une fois encore en Méditerranée. Ce dimanche, le Calédonien a parfaitement géré son affaire sur un tracé longeant la côte vers le sud de Ste Maxime, avant de remonter sur l’île de la sèche à huile, pour finir par une ligne droite très glissante de 3 km. d’abord en laissant Arutkin faire le boulot en attaquant, puis en contrôlant le peloton pour revenir vers le champion en titre. Au virage de l’île, Puyo a alors placé une attaque surpuissante que seule Arutkin a pu, un moment, suivre. Sans doute plus frais que ses adversaires en cette fin de saison, puisqu’il n’a pas souhaité suivre le circuit des World Series cette année, Puyo, champion du monde 2014 de la spécialité, confirme qu’il est le n.1 du Stand Up Paddle français en 2015. Bien que dépossédé de ses titres, Arutkin se positionne au même niveau sur la performance et la régularité. En tout cas, les deux rameurs dominent le SUP tricolore. 

Coup de chapeau à Terrien

Coup de chapeau à Eric Terrien qui, comme l’an dernier, monte sur le podium. A 34 ans, le capitaine de l’équipe de France et quintuple champion de France, a su contenir au physique et à l’expérience la fougue des jeunes Martin Letourneur (4e) et Martin Vitry (5e) pour s’offrir un énième podium. Terrien est d’aileurs « l’intrus » du top 5 Français composé de rameurs âgés de 18 à 24 ans, ce qui démontre que le Sup français dispose d’une génération formidable. 

Céline Guesdon définitivement n.1 française

Championne de France en titre sur la Longue Distance, Céline Guesdon conserve sa couronne et, surtout, réalise elle aussi le doublé après sa victoire de la veille. Dans un nouveau duel de Méditerranéennes, Guesdon a une seconde fois en 24 heures pris le dessus sur Olivia Piana. Placée dans son sillage dès le départ, Piana a longtemps tenté de prendre le relais que l’ont empêché le rythme et l’assurance de sa force de Guesdon. Dans un dernier quart de course incertain, Guesdon a finalement accéléré avec le léger vent dans le dos, pour déposer la rameuse de la Ciotat. 

Le retour d’Olivia Piana sur les France après son forfait l’an passé et une longue blessure au pied, a permis de juger le niveau des deux meilleures Supeuses tricolores. A l’issue de ce week-end, il est clair que Céline Guesdon est définitivement la n.1 française. Un statut que Piana va évidemment tenter de bousculer dans les années à venir. Entraînant dans son sillage de nouvelles têtes comme Amandine Chazot, championne de France 14 pieds le mois dernier à Crozon, est forcément à surveiller de près.

Quelle relève chez les jeunes ! 

Comme Puyo et Guesdon, deux autres concurrents ont fait le doublé sur ces championnats. Double champion de France en titre chez les moins de 15 ans, le Calédonien Clément Colmas a largement dominé sa catégorie d’âge sur les deux courses du week-end. Mieux, il s’est offert le luxe de courir avec les Open la longue distance ce dimanche et de prendre la 12e place au général ! Constat quasi identique pour Martin Vitry, double champion en Espoirs et 5e de la Longue Distance du jour. Vous avez dit relève ? 

 

 

Le film de la course Open

Départ : il est donné sur la plage du centre-ville sous un beau soleil, pas de vent, plan d’eau plat. Les dames partent 2 minutes après les messieurs.

Bouée hole shot : Arthur Arutkin se porte en tête à la première bouée, suivi de Martin Letourneur et Titouan Puyo. Côté féminin, Céline Guesdon passe la première, suivie d’Olivia Piana et d’Amandine Chazot.

Plage de la Madrague : Martin Letourneur s’est porté en tête d’un peloton d’une quinzaine de rameurs dans laquelle se trouvent notamment Arthur Arutkin, Titouan Puyo, Martin Vitry, Eric Terrien, Jérémy Teulade, Yannis Maire, Greg Bachelet, Arthur Daniel, Grégory Closier, Clément Colmas, etc… Chez les dames, Guesdon emmène un petit wagon déjà bien détaché dans lequel se trouvent Piana et Chazot.

Pointe des Sardinaux : attaque d’Arthur Arutkin qui distance le peloton. Derrière et dans l’ordre : Puyo, Letourneur, Vitry, Terrien, Teulade. Guesdon passe en tête chez les dames.

Plage de la Nartelle : Arutkin dispose d’une quinzaine de secondes d’avance sur ses poursuivants. Guesdon et Piana se sont détachées, Chazot accuse deux minutes de retard.

Montée vers l’île de la sèche à huile : Puyo revient sur Arutkin avec un groupe de quatre coureurs composé de Vitry, Letourneur, Terrien et Teulade. L’écart monte à 10 secondes avec les poursuivants. Guesdon et Piana passe dans cet ordre chez les dames. 

Passage de l’île de la sèche à Huile : 1. Puyo, 2. Arutkin, 3. Vitry, 4. Letourneur, 5. Terrien, 6. Teulade. Puyo attaque dès la sortie de l’île. Seul Arutkin le suit. L’écart se fait très rapidement. Trois rameurs se détachent à leur tour sur cette partie glissante : Terrien, Vitry et Letourneur.

Plage de la Madrague : Puyo et Arutkin ont 20 secondes d’avance sur Terrien, qui s’est placé devant Letourneur et Vitry. Le trou est fait avec le reste du peloton. Guesdon et Piana ont pris deux trajectoires différentes mais Guesdon semble bien plus rapide dans la dernière portion.

Rocher de la fourmi : Puyo a 10 secondes d’avance sur Arutkin qui semble accuser le coup. Ils ont un écart de 30 secondes sur Letourneur, troisième devant Terrien, qui semble avoir un coup de chaud. Vitry, cinquième, revient sur Terrien. Guesdon a pris 100 m d’avance sur Piana.

Dernière bouée : Puyo se place pour la ligne droite finale avec 20 secondes d’avance sur Arutkin, qui a lui même 30 secondes sur le groupe des trois poursuivants. Terrien a surpris les deux Martin, Letourneur et Vitry, et passe la bouée en premier pour filer vers le podium. Guesdon passe la dernière bouée avec une confortable avance sur Piana.

Arrivée : 1. Puyo, 2. Arutkin, 3. Terrien chez les messieurs. 1. Guesdon, 2. Piana, 3. Chazot chez les dames.

 

 

LES RESULTATS DU DIMANCHE 15 NOVEMBRE

Longue Distance Open

1. Titouan Puyo (N-Calédonie) les 13 km en 1h17’24:34

2. Arthur Arutkin (Nord) en 1h17’57:05

3. Eric Terrien (Pays de Loire) en 1h18’47:73

4. Martin Letourneur (Bretagne) en 1h18’55:51

5. Martin Vitry (Normandie) en 1h19’05:19

Longue Distance Dames Open

1. Céline Guesdon (Paca) les 13 km en 1h27’31:65

2. Olivia Piana (Paca) en 1h28’35:94

3. Amandine Chazot (Bretagne) en 1h32’05:90

Longue Distance espoir

1. Martin Vitry (Normandie) les 13 km en 1h19’05:19

2. Gabriel Bachelet (Paca) en 1h20’03:25

3. Yanis Maire (Nord) en 1h21’33:33

Longue Distance espoir filles

1. Ines Batge (Paca)

Longue Distance Master messieurs

1. Gaëtan Séné (Bretagne) en 1h19’56:68

Longue Distance  Master dames

1. Céline Guesdon (Paca) en 1h27’31:65

Longue Distance  vétéran messieurs

1. Olivier Garet (Bretagne) en 1h22’32:60

Longue Distance vétéran dames

1. Valérie Vitry (Bretagne) en 1h36’46:95

Longue Distance vétéran + messieurs

1. Thierry Kotska (Paca) en 1h25’00:47

Longue Distance vétéran + dames

1. Sylvie Marin (Bretagne) en 1h34’45:21

Technical Race -15 ans

1. Clément Colmas (N-Calédonie) les 4 km en 20’04:55

2. Jules Langlois (Paca) en 21’35:91

3. Victor Heyberger (Guadeloupe) en 22’39:33

 

Les résultats complets ici

 

REACTIONS

Titouan Puyo (champion de France Open Longue Distance)

« Je suis très content de reprendre ce titre car c’est celui qui m’avait permis de me connaître par le milieu du SUP français (victoire en 2013, ndlr). J’étais resté sur ma faim l’an dernier sur un parcours compliqué (à Quiberon, Morbihan, ndlr). J’avais vraiment à coeur de reprendre ce titre. Celui d’hier (samedi) sur la technical race, c’est du bonus ! J’ai eu un peu de mal sur le début du parcours aujourd’hui. J’ai toujours de la difficulté en équilibre avec le vent de travers et une planche étroite. Arthur Arutkin a fait l’écart sur ce passage mais je savais qu’on allait le reprendre. Et j’avais confiance car on allait avoir le vent dans le dos dans la dernière partie. J’ai tourné en tête à l’île et avec Arthur on est parti. C’était éprouvant car il revenait sans cesse. J’ai été assez régulier sur toute cette partie, en glissant bien. Arthur a peut être puisé un peu dans la première partie. Ce résultat confirme qu’on est tous les deux sur une bonne saison. »

Céline Guesdon (championne de France Open dames Longue Distance)

« Je suis ravie d’avoir ces deux titres. C’était important d’avoir celui d’hier (samedi) en technical race. Du coup, je ne me voyais pas faire 2e ou 3e aujourd’hui. Même si j’y ai pensé… Je suis donc ravie de cette victoire. On est partie au sprint, je suis passée en tête à la première bouée. Olivia Piana et Amandine Chazot étaient derrière moi au draft. Chazot a eu un coup de chaud et nous a lâchée. Olivia est resté au draft. Après l’île, sur la partie glissante, il y avait des petits bumps à trouver. Elle s’est déportée et on a navigué en parallèle. Je savais que cette partie était dangereuse pour moi car elle est forte sur la glisse. Mais j’ai montré que j’avais travaillé et que je pouvais moi aussi bien glisser. J’ai relancé sans cesse pour m’échapper. J’ai creusé l’écart. J’ai gardé mon rythme avec l’assurance que je me détachais. A 100 m de la dernière bouée, je sais que j’étais en sécurité et qu’avec la distance entre nous, Olivia ne reviendrait pas. »

Martin Vitry (champion de France Espoirs Longue Distance et 6e en Open)

« C’est une très grosse satisfaction car mon objectif était de gagner le titre en Espoir et de finir dans le Top 10 en Open. Hier (samedi), je fais 6e sur la technical race après un mauvais départ. Aujourd’hui, je suis parvenu à être dans le peloton de tête. Malgré la dernière ligne droite où les positions ont éclaté, je suis très content d’avoir pu tenir et finir avec Eric Terrien et Martin Letourneur. J’ai forcément pensé au podium quand je suis revenu sur mes deux adversaires. Mais Terrien a bien joué le coup et je suis content pour lui. » 

Arthur Arutkin (vice-champion de France Longue Distance Open)

« Je très content de cette deuxième place. Titouan Puyo est super rameur. Il a été devant toute la saison. Cette année est une année de deuxièmes places pour moi puisque j’ai également fait deuxième aux championnats de France de windsurf (il y a deux semaines, ndlr). C’est comme ça. Je serai plus motivé l’an dernier du coup ! J’ai attaqué au premier quart de la course pour me détacher et être bien placé pour la dernière partie. Je savais que Puyo allait revenir et que ça se jouerait sur la fin. C’est ce qui se passé. On est parti tous les deux. Mais j’étais un peu mou sur la fin, surtout moralement. Et j’avais du mal à me donner physiquement. »

Eric Terrien (3e de la Longue Distance Open)

« Je suis hyper content. Je dois avoir que j’ai eu un gros coup de bol pour le podium : un bateau est passé et a créé des petits bumps, j’ai pu revenir sur les deux Martin (Letourneur et Vitry, ndlr) qui étaient devant moi. e suis vraiment très impressionné par ces deux garçons, ils ont un gros niveau les deux. L’année prochaine, ils seront devant. Ça fait plaisir de voir ce changement de génération, comme on l’avait d’ailleurs prévu cette année. Sur la fin de course, j’ai eu petit coup de mou, et un problème avec mon camel back, mais j’ai surtout essayé de tempérer et de contrôler. J’imaginais plus la bagarre pour la 4e place. Mais j’ai eu l’opportunité de ces bumps avec le bateau. Je suis passé et j’ai foncé pour le podium. »

Olivier Piana (2e en Longue Distance et Technical race)

« Je suis contente mais ce n’est pas une victoire. La victoire, c’est Céline (Guesdon) qui l’a. Ceci dit, j’ai bien progressé. J’ai été blessé au pied longuement et je n’étais pas prête pour les France 2014. Je me suis entraînée pour revenir cette année. Je savais que le plan d’eau tout plat n’allait pas être favorable pour moi. Mais j’ai bossé pour être performante dessus. Je n’ai pas envie d’être catégorisée comme un athlète de downwind mais d’être polyvalente. J’avais envie d’être à la bagarre avec Céline. On a longtemps ramé ensemble sur cette course, je l’ai suivi tout du long. Je lui ai proposé qu’on se relaye mais elle a refusé car elle se sentait très bien et c’est normal. Je me suis dit, après l’île, que je pouvais y aller. J’ai sans cesse relancer, j’ai tout donné. Mais elle a mieux glissé que moi. Elle m’a mis 250 mètres. Il n’y a rien à dire. Je suis satisfaite de cette place. Je me suis éclatée ce week-end. Amandine Chazot (qui fait 3e) m’avait battu sur les championnats de France 14 pieds très physiques à Crozon (le mois dernier, ndlr). C’est une guerrière. Elle est super sympa. On va essayer d’emmener ce sport plus loin et donner envie à d’autres filles de nous rejoindre. »

 

LE CLUB ORGANISATEUR

La Fédération Française de Surf a attribué l’organisation de ces 6es championnats de France de Sup Race (planche de 12’6 pieds) les 14 et 15 novembre 2015 à la « Cigale surf club du Pays des Maures », club de Sainte Maxime, dans le Golfe de Saint Tropez.

Après Quiberon (Morbihan) l’an dernier, l’alternance a donc permis à la Méditerranée de renouer avec les « France ». Bandol (2011) et le Canet en Roussillon (2013) avaient été les deux cités hôtes par le passé.

 

LE PALMARES DES FRANCE 2015

Sainte-Maxime (Var)

Champion de France de longue distance messieurs : Titouan Puyo (N-Calédonie)

Championne de France de longue distance dames : Céline Guesdon (Paca)  

Champion de France de technical race messieurs : Titouan Puyo (N-Calédonie)

Champion de France de technical race dames : Céline Guesdon (Paca)

Champion de France de longue distance espoirs : Martin Vitry (Normandie)

Champion de France de longue distance espoirs filles : Ines Blatge (Paca)

Champion de France de technical race espoirs : Martin Vitry (Normandie)

Champion de France de technical race espoirs filles : Ines Blatge (Paca)

Champion de France de longue distance -15 ans : Clément Colmas (N-Calédonie)

Champion de France de technical race -15 ans : Clément Colmas (N-Calédonie)

Champion de France de longue distance Masters : Gaëtan Séné (Bretagne)

Championne de France de longue distance Masters : Céline Guesdon (Paca)

Champion de France de longue distance Vétérans : Olivier Garet (Bretagne)

Championne de France de longue distance Vétérans : Valérie Vitry (Bretagne)

Champion de France de longue distance Vétérans + : Thierry Kotska (Paca)

Championne de France de longue distance Vétérans + : Sylvie Marin (Bretagne)

Champion de France de technical race Masters : Grégory Closier (Bretagne)

Championne de France de technical race Masters : Céline Guesdon (Paca)

Champion de France de technical race Vétérans : Olivier Garet (Bretagne)

Championne de France de technical race Vétérans : Valérie Vitry (Bretagne)

Champion de France de technical race Vétérans + : Franck Leven (Bretagne)

Championne de France de technical race Vétérans + : Sylvie Marin (Pays de Loire)

Vidéo associée

Dernière modification le : 29 décembre 2015
Évaluer cet élément
(4 Votes)
Plus dans cette catégorie : Puyo et Guesdon en champions ! »
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP