Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 82

HOBIE CITY RACE 2013

Photos by Franck Debaecker/Get up Sup Mag. Photos by Franck Debaecker/Get up Sup Mag.

La course a été très rapide et Florent Dode ne s'est pas endormi (pas de dodo pour Dode, si si !).
Deux tours, un peu plus de 6 kilomètres dans les canaux de Port Grimaud, le directeur de course Yannick Pinaud a joué la carte de sécurité.
Tôt le matin, le vent d'est soufflait on shore sur la partie "mer ouverte" du parcours, celui qui avait été retenu en 2012 et qui avait permis de mixer une course beach race en mer (bon cela reste la Méditerranée) et le pittoresque d'une compétition les canaux dans Port Grimaud.
Comme en 2012, les coureurs femmes et hommes, ont suivi le départ des jeunes pour une reconnaissance. Les minots ont ramé très vite eux aussi emmenés par la Nah Skwell Scow d'Anthony Gregy.

Les jeunes ayant effectués leur tour de course, les adultes se sont pressés dans la zone de départ. Pas assez large entre les yachts au goût des compétiteurs aussi Yannick Pinaud et son team improvisent : ils optent pour un départ à l'entrée du port devant la capitainerie.
On vous ocultera la difficulté du directeur de course pour aligner les nombreux participants (66 inscrits au total), nous avons cru entendre Yannick Pinaud s'énerver et élever la voix ce qui est assez rare dixit ceux qui comme nous le connaissent bien. Finalement coup de trompe, le normand Thomas Hebert sur sa Naish bondit et part comme une fusée.
En bout de ligne, Florent Dode est en embuscade. De l'autre côté, Lulu Langlois est aussi bien placé sur sa Bonz. Plus catastrophique est le départ d'un des favoris de cette course, le local Thierry Kostka.
Le pauvre part en avant dernière position après une malencontreuse chute, autant dire que le podium est déjà compromis pour lui.

"La totale, fidèle à moi-même, raconte après coup Thierry. Un mauvais coup de pagaie et plouf. Je me suis dit : il y a du boulot ! A l'attaque du début à la fin, je reprends les gars un à un. Quand j'ai remonté le 15ème, j'ai continué de plus belle. Je n'ai abandonné qu'une seule course en planche à voile et depuis je me suis promis de ne plus jamais lâcher une compétition sauf sur casse. Tu es là pour te faire plaisir, faut donner le maximum. Le problème de ce format de course sur les canaux est que lorsque tu pars premier, tu n'as pas de mal à contrôler la course, c'est ce que j'avais fait en 2012.

Mais remonter 3ème est une grande satisfaction pour le mental. " Hé oui, vous ne rêvez pas chers lecteurs. Thierry s'est employé pour se refaire la cerise, se pâmer la dérive, s'auréoler de la pâle, se sublimer du coup de rein, faire sécher les embruns qui "parsemassent" son lycra blanc bref remonter sur la tête de la course comme un seul homme. Car devant, le Dode ne dodeline pas sur sa JP. Il a embrayé derrière le Langlois à Lulu pour déboîter dans la foulée et s'échapper vers la victoire. Superbe performance aussi de Gabriel Bachelet (oui avec un nom comme cela, tu peux prétendre à une carrière dans la chanson, non, l'intéressé préfère la rame !). Et quel talent ! Ce jeune protégé du club de la Cigale fait chanter de bonheur son président.
En 2012, et personne je dis bien personne ne l'a remarqué sur la vidéo officielle du championnat de France, le jeune Gabriel avait claqué une superbe place dans la beach race (4ème si nos infos sont bonnes, nous n'y étions pas).

Et donc rebelote, Gabriel trouve la bonne note sur sa F-one et signe une superbe seconde place à la maison.

Chez les filles, la course a été toute aussi rapide : et c'est Olivia Piana qui s'impose comme en 2012. "J'ai pris un bon départ avec Manca Notar la Slovène, ensuite avec l'expérience, j'ai pu me faufiler et prendre des drafts. J'ai ainsi repris le groupe des 15 premiers garçons, et au fur et à mesure du second tour, je perds trois places."

D'aucun (et ils sont nombreux) auraient bien fait un troisième tour de piste histoire de tout donner pour la postérité et de se réchauffer un peu plus, saluons l'enthousiasme et le courage de l'organisation pour la mise en place du parcours sous une pluie "bretonne", l'engouement des jeunes pour le stand up race.
Remise des prix fort sympathique avec un lot pour chaque participant grâce à la société Double V (distribution de Hobie, Kialoa, Howzit).

En 2014, qu'on se le dise, il y aura une 3ème édition de Hobie City Race avec encore plus d'inscrits.

Poils bleus sur le menton – de 15 ans :
1 – Anthony Gegri
2 – Matt Della Vedova
3 – Benjamin Meric
4 – Jules Langlouis
5 – Clay Ugo
6 – Virgil Guindon
7 – Chloe Barberis
8 – Cassandre Angelis

Poils roses sous le nez
1 – Chloé Barberis
2 – Mélanie La Fenêtre
3 – Cassandre Angelis

Bikinis taille 38 :
1 – Olivia Piana
2 – Céline Guesdon
3 – Manca Notar
4 – Caroline Angibaud
5 – Laetitia Isnardon

Gros bras de camionneurs :
1 – Florent Dode
2 – Gabriel Bachelet
3 – Thierry Kostka
4 – Laurent Delpin
5 – Lulu Langlouis
6 – Edouard Garcia
7 – Nicolas Beynet
8 – Denis Llorens
9 – Davide Ionico
10 – Fabrizio Gasbarro

 

By Franck Debaecker

Vidéo associée

Dernière modification le : 08 avril 2013
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia