surfingfrance.com

Mondiaux SUP : Diniz et Westdorp conservent leur titre en Sup Surfing

Le Brésilien Louis Diniz remporte à 26 ans un second titre consécutif en Sup Surfing ce lundi en Chine. Le Brésilien Louis Diniz remporte à 26 ans un second titre consécutif en Sup Surfing ce lundi en Chine.  © ISA/Jimenez

Le Brésilien Luis Diniz et l'Australienne Shakira Westdorp ont conservé leur titre de champion du monde de Sup Surfing, ce lundi sur le spot de Riyue Bay, en Chine, où se tient la 7e édition des championnats du monde de Stand Up Paddle. 
L'Australie prend la tête du classement classement général des nations, dont la France occupe le 6e rang.
Place cette semaine aux courses, avec, dès mardi, la technical race où les Bleus ont de sérieuses chances de médailles. Douze titres individuels seront décernés d'ici dimanche prochain.


Vainqueurs l'an passé sur le beach break glacial de Vorup, au nord-ouest du Danemark, Luis Diniz (26 ans) et Shakira Westdorp (34 ans) sont parvenus ce lundi à conserver leur couronne mondiale dans les eaux chaudes de la mer de Chine. L'Australienne réussi même la passe de trois après son succès en 2016 à Fidji.
Capture décran 2018 11 26 à 05.29.46Westdorp largement au-dessus
Cette victoire a toutefois été la plus dure à obtenir pour Westdorp, laquelle est passée par les repêchage pour parvenir à rallier la finale. Au cours de laquelle, elle n'a laissé aucune chance à ses adversaires. Deux vagues au-dessus des 6 points pour commencer. Puis deux autres vagues à 7.37 et 7 points pour sceller le sort de la dernière série du tableau féminin. Grande favorite à sa propre succession, Westdorp a démontré qu'elle méritait largement sa victoire sur les vagues chinoises.
Moreno en argent au buzzer
La Japonaise Yuuka Horikoshi rapidement hors jeu après avoir reçu une pénalité pour avoir malencontreusement gêné Westdorp, l'Espagnole Iballa Ruano Moreno et la Néo-Zélandaise Stella Smith se sont disputées la médaille d'argent jusque dans les derniers instants.
La Kiwi aura été devant pendant près de 25 minutes avant que Moreno ne prenne une dernière vague notée 6.33 pour la doubler. La double championne d'Europe (41 ans), récente vainqueur de l'étape du tour mondial professionnel de New York, réalise la meilleure performance de sa longue carrière.
Capture décran 2018 11 26 à 05.29.16Meilleur total de l'épreuve pour Diniz
L'Australie n'était pas loin du doublé puisque le jeune Harry Maskell (19 ans) a fait la course en tête en finale messieurs, avant que Diniz ne saute sur une dernière vague à 20 secondes du buzzer. Aidé par son compatriote Caio Vaz, médaille de bronze, qui s'est occupé à enfermer Maskell au large, Diniz a lacéré la petite gauche offerte à lui pour récolter un 9.50 sur 10 synonyme de médaille d'or.
Avec 18 points, meilleur total de toute la compétition, l'Auriverde met ses trois adversaires en combo et s'adjuge un second titre consécutif. Quatrième à quelques dixièmes de Vaz, l'Espagnol Juan de los Reyez complète le palmarès de cette finale 2018.
Les Aussies lancent parfaitement leur campagne chinoise
Au classement général, l'Australie réalise une très bonne opération. Ses deux médailles d'or et d'argent, ainsi que la 7e place de Terrene Black, lui permettent de s'installer en tête des 26 nations. Quintuples champions du monde, les Australiens débutent donc idéalement leur campagne chinoise alors qu'ils se savent sous la menace des Etats-Unis et de la France.
Les USA et la France en embuscade
Deux équipes qui, sur le papier, sont collectivement mieux armées en Stand Up Paddle Race, qui va délivrer 10 des 14 titres mondiaux chinois. Deux équipes qui n'ont placé aucun finaliste en Sup Surfing, une première pour les deux pays depuis les Mondiaux inauguraux en 2012. Ce retard à l'allumage n'est pas insurmontable au regard du nombre de points restant encore à délivrer mais on a vu des Mondiaux se jouer à quelques dizaines de points.
PUYO GARIOUD DSC9070Place au Sup race
Il ne va donc pas falloir perdre plus de points en route au risque de voir les Aussies s'envoler. L'Australie ayant, de plus, l'atout du paddleboard dans sa manche. Une discipline qui, comme le Sup Surfing, offre deux titres mondiaux ; qui participe au relais et et qui a sauvé la mise des Aussies lors des deux dernières éditions.
Malgré sa contre-performance en Sup Surfing, avec un seul des quatre tricolores engagés dans les Top 10, l'équipe de France garde donc intactes toutes ses chances. Aux raceurs de bien faire le travail. La « remontada » des Bleus commence dès mardi avec les éliminatoires de la Technical race sur le spot de Riyue Bay. Les finales de la discipline étant pour mercredi.



RÉSULTATS SUP SURFING

Messieurs

Finale
1. Luis Diniz (Brésil) 18.00
2. Harry Maskell (Australie) 14.50
3. Caio Vaz (Brésil) 12.60
4. Juan de los Reyez (Espagne) 12.24
--
5. Riki Horikoshi (Japon)
6. Sean Poynter (USA)
7. Daniel Hugues (USA)
8. Thomas King (Afrique du Sud)
9. Benoit Carpentier (France) et Matthew Maxwell (Afrique du Sud)

Dames
AUS SHAKIRA WESTDROP JIMENEZ 4Finale

1. Shakira Westdorp (Australie) 14.37
2. Iballa Ruano Moreno (Espagne) 12.03
3. Stella Smith (Nouvelle-Zélande) 10.50
4. Yuuka Horikoshi (Japon) 8.15
--
5. Candice Appleby (USA)
6. Nicole Pacelli (Brésil)
7. Terrene Black (Australie)
8. Emmy Merrill (USA)
9. Penny Stemmet (Afrique du Sud) et Alazne Aurrekoetchea (Espagne)

RÉSULTATS DES FRANÇAIS
Benoit Carpentier : 9e place
Caroline Angibaud : 11e place
Alexis Deniel : 16e place
Delphine Beauchet Macaire : 17e place

CARPENTIER DSC8616
Médaille de bronze l'an dernier, le Français Benoit Carpentier termine 9e cette année en Sup Surfing. © FFSurf
 

CLASSEMENT GÉNÉRAL
Après le Sup Surfing
1. Australie 18.305 pts
2. Espagne 17.883 pts
3. Etats-Unis 17.716 pts
4. Nouvelle-Zélande 17.520 pts
5. Japon 17.505 pts
6. France 17.228 pts
7. Grande-Bretagne 17.080 pts
8. Chine 16.820 pts
9. Danemark 15.420 pts
10. Italie 15.063 pts
11. Afrique du Sud 14.583 pts
12. Brésil 13.893 pts
13. Hong Kong 11.440 pts
14. Taïwan 11.130 pts
15. Canada 10.885 pts
16. Allemagne 9.850 pts
17. Suisse 9.815 pts
18. Russie 7.105 pts
19. Suède 5.115 pts
20. Hongrie 4.720 pts
21. Irlande 3.860 pts
22. Iran 2.860 pts
23. Grèce 2.000 pts
24. Inde 2.000 pts
25. République tchèque 1.380 pts
26. Chili 750 pts
[Le classement est établi sur le maximum de points que peut obtenir chaque nation en fonction des résultats de ses athlètes; certaines nations comme le Brésil ne sont pas au complet et ne pourront obtenir le maximum de points délivrés]


LE PROGRAMME
Mardi 27 novembre : technical Race éliminatoires
Mercredi 28 novembre : technical Race finales
Jeudi 29 novembre : jour de repos et changement de site
Vendredi 30 novembre : sprints
1er décembre : longue distance
2 décembre : relais et cérémonie de clôture

LIVE
La compétition est à suivre en direct vidéo tous les jours à partir de 7h30 locales sur : http://isasurf.org/sup/2018/en/live/
Il y a 7 heures de décalage entre la France et Haïnan. Quand il est 7h30 à Haïnan, il est 0h30 à Paris


FRANCE DSC8771L'ÉQUIPE DE FRANCE
Titouan Puyo (Nouvelle-Calédonie) : Longue distance et technical race messieurs
Martin Vitry (Normandie) : Longue distance, technical race et sprint messieurs
Olivia Piana (PACA) : Longue distance, technical race dames
Amandine Chazot (Bretagne) : Longue distance, technical race et sprints dames
Loïc Garioud (Nouvelle-Calédonie) : technical race juniors
Mélanie Lafenêtre (PACA) : technical race juniors filles
Jérémie Camgrand (Nouvelle-Aquitaine) : Prone Paddle Longue distance et technical race messieurs
Margot Calvet (Nouvelle-Aquitaine) : Prone Paddle Longue distance et technical race dames
Staff
Stéphane Corbinien : directeur de l'équipe de France
Serge Lougarot : coach
Vincent Verhoeven : coach
Pascal Depaire : médecin
Stéphane Sisco : médias

 

Dernière modification le : 26 novembre 2018
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

AF ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France BleuLogo mycoachsport noir