surfingfrance.com

28 qualifiés pour les Jeux Olympiques 2020

Une partie des qualifiés messieurs via le CT 2019 mise à l'honneur par la WSL ce jeudi à Hawaii, site de la dernière étape du tour mondial 2019 qualificatif pour les JO 2020. Une partie des qualifiés messieurs via le CT 2019 mise à l'honneur par la WSL ce jeudi à Hawaii, site de la dernière étape du tour mondial 2019 qualificatif pour les JO 2020.  © WSL/Sloane

A l'issue du Lululemon Maui Pro (dames) et du Billabong Pipe Masters (messieurs), 10e et 11e étapes du CT 2019, on connaît les 18 surfeurs issus de la WSL pour les Jeux Olympiques de Tokyo-2020 (24 juillet au 9 août 2020). Auxquels s'ajoutent les 10 surfeurs qualifiés via les Jeux panaméricains 2019 et les ISA World Surfing Games 2019.
Ils doivent tous désormais valider leur présence aux Jeux en participants aux ISA World Surfing Games 2020 en mai prochain, durant lesquels les 12 derniers tickets olympiques seront décernés. 

Ils seront aux Jeux : Italo Ferreira, Gabriel Medina, Jordy Smith, John John Florence, Jérémy Florès, Michel Bourez, Carissa Moore, Stephanie Gilmore, Tatiana Weston-Webb ou encore Johanne Defay.

Ils restent à quai : Kelly Slater, Filipe Toledo, Lakey Peterson, Courtney Conlogue.


-- LES QUALIFIÉS POUR LES JEUX OLYMPIQUES 2020

ISA World Surfing Games 2019*
(8 tickets continentaux) :
Afrique : Bianca Buitendag (Afrique du Sud) et Ramzi Boukhiam (Maroc)
Asie : Shun Murakami (Japon) et Shino Matsuda (Japon)
Océanie : Ella Williams (Nouvelle-Zélande) et Billy Stairmand (Nouvelle-Zélande)
Europe : Anat Lelior (Israël) et Frederico Morais (Portugal)

Jeux Panaméricains 2019*
(2 tickets continentaux)
Daniella Ross (Pérou) et Lucca Mesinas (Pérou)

WSL Championship Tour 2019
Messieurs
Italo Ferreira (Brésil)
Gabriel Medina (Brésil)
Jordy Smith (Afrique du Sud)
Kolohe Andino (Etats-Unis)
Kanoa Igarashi (Japon)
John John Florence (Etats-Unis)
Owen Wright (Australie)
Jeremy Flores (France)
Julian Wilson (Australie)
Michel Bourez (France)
Dames
Carissa Moore (Etats-Unis)
Caroline Marks (Etats-Unis)
Sally Fitzgibbons (Australie)
Stephanie Gilmore (Australie)
Tatiana Weston-Webb (Brésil)
Silvana Lima (Brésil)
Johanne Defay (France)
Brisa Hennessy (Costa Rica)

ISA World Surfing Games 2020
Messieurs : les 5 premiers éligibles ; hors surfeurs déjà qualifiés, hors pays ayant déjà qualifiés 2 athlètes du genre
Dames : les 7 premières éligibles ; hors surfeuses déjà qualifiées, hors pays ayant déjà qualifiés 2 athlètes du genre

* Ce que dit le règlement de qualifications :
- Tous les surfeurs qualifiés pour les JO doivent participer aux ISA World Surfing Games 2020 sous peine d'être disqualifiés
- Tous les surfeurs qualifiés pour les JO sont soumis à la sélection officielle de leur fédération et de leur comité national olympique
- Les surfeurs qualifiés via les Jeux Panaméricains 2019 et les ISA World Surfing Games 2019 peuvent perdre leur place si deux autres surfeurs du même pays se qualifient via les ISA World Surfing Games 2020, compétition hiérarchiquement supérieure. Ex : si deux autres Portugais se classent dans le Top 5 éligible aux ISA 2020, alors Frederico Morais n'ira pas aux Jeux.
- Si un surfeur(se) se blesse et déclare forfait, il sera remplacé par le surfeur(se) éligible qui lui succède au classement de la compétition de qualification de référence, toujours selon la règle de deux athlètes maximum par pays. Ex : si John John Florence (USA) est forfait, alors Kelly Slater (USA) le remplace (suivant immédiat éligible sur le CT). Mais si c'est Tatiana Weston-Webb (Bré) qui est forfait, alors Paige Hareb (NZ) la remplacera (suivante immédiate éligible sur le CT).

Ferreira I DX18746 Pipe19 Sloane


LES 18 SURFEURS QUALIFIÉS VIA LE CHAMPIONSHIP TOUR 2019


MESSIEURS, TOP 10

Maillot jaune avant Hawaii, le Brésilien Italo Ferreira est devenu le 3e auriverde champion du monde. Finaliste en France, Ferreira a enchaîné par deux victoires au Portugal et à Hawaii. Champion du monde WSL et ISA la même année (une première historique), il s'est propulsé tout seul aux JO. Dans son sillage, Gabriel Medina ne coiffe pas une 3e couronne mondiale et termine vice-champion du monde. Mais ses victoires à JBay et au Surf Ranch lui permettent de monter dans l'avion pour Tokyo.

Seul représentant sud-africain du CT, Jordy Smith s'est officiellement qualifié pour les Jeux lors de l'étape du Portugal. Dans la course au titre mondial, Smith a cédé au 3e tour à Pipeline et termine finalement à la 3e place mondiale.

Malmené depuis Tahiti alors qu'il était en tête du ranking, l'Américain Kolohe Andino a décroché au 5e rang où il se maintient finalement. Il est officiellement qualifié pour les Jeux depuis le Portugal. N.1 américain, il termine devant John John Florence au classement US. Forfait depuis sa blessure au genou à Rio fin juin, le double champion du monde est revenu sur une jambe à Pipeline pour terminer juste devant le vétéran Kelly Slater (7e et 8e places). Lequel regardera les JO 2020 à la TV… à moins que JJF soit toujours en délicatesse avec son genou dans 7 mois au Japon (!)

Vainqueur à Bali, quarts de finaliste à JBay et Rio, le Japonais Kanoa Igarashi a signé une demi au Portugal. Il se classe finalement 6e. Assuré de représenter son pays à domicile aux JO dans un peu moins d'un an, Igarashi a confirmer sur le terrain sa présence aux Jeux.

Après sa victoire historique à Hossegor, Jérémy Florès a décroché sa qualification pour les Jeux Olympiques au Portugal. Blessé à Pipeline, Florès termine malgré tout 10e mondial et peut souffler pour préparer 2020. Peu en verve cet automne, Michel Bourez s'est montré à son avantage à Pipeline en se hissant en quarts de finale. Le Tahitien avait décroché son ticket pour Tokyo plus tôt dans la compétition.

L'Australien Owen Wright, vainqueur du Tahiti Pro et 3e au Ranch a déçu en France, au Portugal et à Hawaii (17e à chaque fois). Il n'en reste pas moins le meilleur surfeur de l'île continent et il a obtenu sa place pour Tokyo-2020 à Hawaii. Tout comme Julian Wilson (9e à Pipeline) qui représentera l'Australie dans 7 mois à Tokyo, après une saison en demi-teinte pour l'ancien vice-champion du monde.

 

olympicQualifiers8660maui19cestari
DAMES, TOP 8

Vainqueur à Hossegor, l'Américaine Carissa Moore a été couronnée à Hawaii lors de la dernière étape fin novembre. Il s'agit du 4e sacre pour Moore. Elle devance au classement sa compatriote Caroline Marks, revenue dans la partie en fin de saison en s'imposant notamment au Portugal. Longtemps dans la course au titre, Lakey Peterson a tout perdu et regardera les Jeux à la télévision.

Malgré des résultats décevants depuis Jeffreys Bay et le titre mondial qui s'est envolé, les Australiennes Sally Fitzgibbons et Stephanie Gilmore sont officiellement qualifiées pour les Jeux Olympiques depuis la France. Gilmore a terminé la saison en s'imposant à Maui.

Après deux quarts de finale consécutifs (Ranch, Hossegor) et deux demis (Portugal et Hawaii) la Brésilienne Tatiana Weston-Webb a conclu sa saison à la 6e place mondiale et obtenu sa qualification officielle pour les Jeux Olympiques 2020. Sa compatriote Silvana Lima, blessée en début d'année, termine à la 12e place du classement général, suffisant pour être dans la bulle des éligibles pour les Jeux (deux places par pays maximum).

La qualification pour les Jeux Olympiques est officielle pour la Française Johanne Defay depuis son quart de finale au Portugal. Après un début d'année compliqué (4 fois 9e), la Française a très bien terminé et se classe 8e mondiale.

Malgré une seconde partie de saison décevante et une 11e place mondiale, la rookie costaricienne Brisa Henessy obtient le 8e et dernier ticket pour Tokyo-2020. Ses bons résultats sur le QS lui permettent même d'assurer son maintien sur le CT.

 

LA SAISON CT - WORLD SURF LEAGUE 2019
Messieurs
3 - 13 avril : Quiksilver Gold Coast Men's Pro, Queensland, Australie : Italo Ferreira (Brésil)
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie : John John Florence (Etats-Unis)
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie : Kanoa Igarashi (Japon)
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie : John John Florence (Etats-Unis)
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil : Filipe Toledo (Brésil)
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud : Gabriel Medina (Brésil)
21 août - 1er septembre : Tahiti Pro, Teahupo'o, Tahiti : Owen Wright (Australie)
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis : Gabriel Medina (Brésil)
3 - 13 octobre : Quik Pro France, Landes, France : Jérémy Florès (France)
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal : Italo Ferreira (Brésil)
8 - 20 décembre : Billabong Pipe Masters, Pipeline, Hawaii : Italo Ferreira (Brésil)
Dames
3 - 13 avril : Boost Mobile Pro Pro, Queensland, Australie : Caroline Marks (Etats-Unis)
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie : Courtney Conlogue (Etats-Unis)
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie : Stephanie Gilmore (Australie)
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie : Lakey Peterson (Etats-Unis)
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil : Sally Fitzgibbons (Australie)
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud : Carissa Moore (Etats-Unis)
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis : Lakey Peterson (Etats-Unis)
3 - 13 octobre : Roxy Pro France, Landes, France : Carissa Moore (Etats-Unis)
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal : Caroline Marks (Etats-Unis)
25 novembre - 6 décembre : Hawaii Pro, Maui, Hawaii : Stephanie Gilmore (Australie)

CLASSEMENTS CT 2019
Messieurs : https://www.worldsurfleague.com/athletes/tour/mct?year=2019
Dames : https://www.worldsurfleague.com/athletes/tour/wct?year=2019

RÉSULTATS DES ISA WORLD SURFING GAMES 2019
https://isasurf.org/wsg/2019/pdf/WSG_2019_final_results.pdf

 

Dernière modification le : 20 décembre 2019
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 Région Nouvelle Aquitaine Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz