3 questions à Mehdi Karam : « Le surf est un vecteur de valeur et de sensibilisation »

SURF INSERTION CDF21 271021FFSURF XAVIER RENAUDIN 1768Photo FFSurf / Xavier Renaudin


Mehdi Karam a participé aux championnats de France en shortboard seniors. Moniteur de surf pour la ligue Occitanie, formé Handi Surf et Surf Santé, il développe aussi le Surf Insertion sur la Méditerranée et a fait venir des jeunes en Vendée pour découvrir le haut niveau.

Quelles sont les ambitions de la ligue Occitanie sur ces championnats ?
C’est surtout de participer à nouveau aux championnats de France. On sait que l’on ne finira pas sur les podiums mais l’objectif est de passer le premier tour, sachant que ça faisait six ans qu’on n’avait pas eu de compétition. Ça fait bizarre de revenir en compétition avec du haut niveau. C’est difficile d’en faire en Méditerranée. On aimerait relancer les compétitions chez nous, créer une dynamique autour des formations. Pour que l’on puisse créer un Pôle surf afin de représenter un peu mieux l’Occitanie.

Vous parliez de Surf Insertion. Pouvez-vous nous expliquer le projet ?
C’est un sujet qui me touche personnellement car j’ai grandi dans les cités. J’ai découvert le surf grâce à un cousin qui vit au Maroc. J’ai appris à surfer tout seul et c’était très difficile de m’intégrer dans le milieu du surf. J’ai donc voulu développer quelque chose autour de cette idée. J’ai donc organisé avec le Palus Avis Surf Club, à Palavas-les-Flots, des séances de surf avec des jeunes en réinsertion. On a ensuite mis en place un surf camp l’été, pour emmener les jeunes surfer dans les Landes. Je me suis ensuite rapproché de structure qui s’occupe d’enfants en difficulté pour les initier au surf, à la culture, à la sensibilisation de l’océan. A travers cette culture surf, on leur apprend les valeurs liées au surf. On a un jeune qui a décidé de trouver un travail pour pouvoir s’acheter son matériel de surf et partir en surftrip. Le surf est à la fois un vecteur de valeurs mais aussi de sensibilisation pour ces jeunes.

Vous-êtes venus avec une partie de l'antenne Occitane de Surf Insertion sur les championnats ?
Exactement ! On avait pour objectif d’amener les jeunes aux championnats pour qu’ils connaissent l’ambiance de la compétition et le haut niveau. J’ai donc appelé Pascal Caduc, qui a approuvé ma demande. Les enfants sont très contents d’être là, ils découvrent des choses qu’ils ne connaissaient pas auparavant. On voit aussi qu’ils s’intéressent au surf et c’est bien plus qu’un loisir pour eux.

 

Dernière modification le : 28 octobre 2021
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia