surfingfrance.com

Après Lacanau, la DTN enchaîne

Stéphane Corbinien (à droite) et Nicolas Berthé, les deux cadres techniques nationaux dépêchés cette semaine à Lacanau, ici avec Marc Lacomare, Tom Cloarec et Justine Dupont lors du Lacanau Pro Stéphane Corbinien (à droite) et Nicolas Berthé, les deux cadres techniques nationaux dépêchés cette semaine à Lacanau, ici avec Marc Lacomare, Tom Cloarec et Justine Dupont lors du Lacanau Pro  © FFS

Aux six jours de suivi des athlètes français sur le Lacanau Pro vont succéder six autres journées sur le Pro Anglet, à partir de demain, puis six autres journées sur le Pantin Pro (Espagne), la semaine prochaine.


Deux cadres techniques nationaux, Stéphane Corbinien et Nicolas Berthé, ont passé la semaine à Lacanau pour suivre les quelque 50 surfeurs français engagés sur le premier des deux seuls QS sur nos plages cette saison. Il s’agissait déjà du 8e déplacement de la Direction Technique Nationale sur une compétition professionnelle cette année*. 
« On a décidé de se rapprocher des pros français, de les soutenir dans leur fonctionnement, d’observer leur routine, d’accompagner ceux qui en ont envie, explique Stéphane Corbinien, le directeur des équipes de France. C’est le début du projet olympique. Après l’Australie et Zarautz en avril, nous étions à Lacanau pour observer les pros français et pour en accompagner certains. »
Très belle semaine à Lacanau
Au regard de la semaine tricolore en Gironde, le technicien fédéral se satisfait des « très bonnes perfs des Français » avec évidemment la victoire de Marc Lacomare, les 6 surfeurs sur 8 en quarts, Tessa Thyssen en quarts de finale également. « C’était une belle première épreuve française, on espère d’aussi bonne perfs à Anglet dans les jours à venir », ajoute Corbinien. Lequel a également eu un regard particulier avec Nicolas Berthé sur les performances des juniors engagés à Lacanau, à un mois des Mondiaux ISA du Japon, où l’équipe de France défendra son titre mondial des nations.
Renforcement du suivi des Juniors
« On a mis en place l’an dernier un suivi des plus jeunes sur les Junior Pros européens et on l’a renforcé cette année avec un accompagnement des athlètes sur tous les Juniors Pro et sur le QS de Lacanau où ils étaient assez nombreux, explique Corbinien. On les a suivis, on a accompagnés certains, on salue Léo-Paul Etienne, qui obtient la meilleure perf de nos juniors à Lacanau (25e), et on félicite tous les junior qui se sont bien comportés dans l’ensemble. On sait que les Mondiaux au Japon seront très compliqués, il y a donc beaucoup de travail pour tout le monde d’ici le départ dans un mois. »
Vidéo à la carte
Après Lacanau, place donc au Pro Anglet, QS 1,500 également, deuxième volet du triptyque européen avant Pantin (Espagne), QS 6,000**. Avec, à chaque fois, un binôme de techniciens de la DTN à disposition des athlètes. Au Pays basque, Nicolas Berthé travaillera en compagnie de Jean-Robert Vignes. A Pantin, ce sera Stéphane Corbinien et Jean-Robert Vignes. « Nous les observons, les conseillons s’ils le souhaitent, faisons des retour vidéo avec une personne dédiée de la fédération pour filmer les entraînements et les séries de chacun sur ces compétitions. C’est intéressant pour nous et pour les surfeurs qui récupèrent leur vidéo après chaque journée. »
Préparer Tokyo-2020
La DTN tirera le bilan de cet accompagnement des pros français en fin d’année avant de proposer un nouveau projet d’accompagnement en 2018. « La finalité est d’aider les surfeurs français pour qu’ils performent mais aussi préparer Tokyo-2020, avec les modalités de sélections olympiques qui seront connues d’ici la fin de l’année », conclu Stéphane Corbinien.

 

* En février, des techniciens étaient en Australie pour le QS 6.000 de Newcastle ; en mars sur le CT de Snapper Rocks ; en avril, sur le QS 1,000 de Zarautz ; la DTN a également supervisé les juniors français sur les quatre Juniors Pro 2017 (Biscarrosse, Caparica, Sopela et Espinho).

** Après Lacanau, la DTN continuera son travail avec les surfeurs français sur les QS 1,500 d’Anglet (22-26 août) et QS 6,000 de Pantin (Espagne, 29 août-3 sept.). Avec le surf qui fera son entrée aux Jeux Olympiques à Tokyo-2020, la Fédération s’est fixée quatre objectifs pour marquer le début du projet olympique : se rapprocher des pros français, échanger sur leurs routines, étudier le circuit WSL, construire une collaboration individualisée dans le cadre des JO-2020 et ceux de 2024. Un projet qui se fera avec les surfeurs et pour les surfeurs.



Dernière modification le : 21 août 2017
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz