C'est reparti pour un (world) tour

La vague de Snappers Rocks accueille la première étape du world tour du 1er au 12 mars. Rendez-vous dès ce soir à 21h30 françaises pour l'éventuel début de compétition. La vague de Snappers Rocks accueille la première étape du world tour du 1er au 12 mars. Rendez-vous dès ce soir à 21h30 françaises pour l'éventuel début de compétition.  © Photo ASP

Le championnat du monde ASP débute ce samedi en Australie, soit ce vendredi à 21h30 en heures françaises. Quatre Français, dont trois licenciés FF Surf, sont engagés en 2014. 

 

Le Quiksilver Pro et le Roxy Pro ouvrent tous deux la saison WCT messieurs et dames. La période d'attente débute ce samedi 1er mars sur la Gold Coast australienne (GMT +10) et s'étire jusqu'au 12 mars. 

L'Américain Kelly Slater est le tenant du titre et sera évidemment l'un des favoris avec les Aussies boys Mick Fanning (champion du monde en titre), Joel Parkinson et Taj Burrow. Le quatuor se partage d'ailleurs les victoires à Snappers depuis 10 ans. Chez les dames, l'Australienne Tyler Wright s'était imposée il y a un an à l'aube d'un fantastique duel avec Carissa Moore pour l'obtention du titre mondial qui, finalement, est revenue à l'Hawaïenne. 

Quatre Français sont cette année qualifiés pour le circuit de l'élite mondiale : le Réunionnais Jérémy Florès et le Tahitien Michel Bourez; la Basque Pauline Ado et la Réunionnaise Johanne Defay. Cette dernière intègre pour la première fois le WCT.

Jérémy Florès (25 ans) : Après une année noire qui l'a vu descendre au 18e rang mondial, son plus mauvais classement depuis son accession au WCT en 2008 si on excepte sa 25e place en 2009 dû à une longue blessure, Florès certifie qu'il a changé son entourage et son approche de la compétition pour revenir à son meilleur niveau. Finaliste à Haleïwa (Prime) en novembre dernier et quart de finaliste à Manly (6-star) voici dix jours, le Réunionnais doit maintenant confirmer son retour au premier plan sur le CT. A Snappers, Florès a déjà brillé et souvent lancé sa saison comme en 2008 (9e sur la compétition, 8e en fin de saison), 2009 (3e et 10e) et 2012 (9e et 9e). Opposé à Julian Wilson et Travis Logie dès le round 1, il aura fort à faire d'entrée de jeu.


Michel Bourez (28 ans) : Longtemps dans le Top 10, le Tahitien a finalement terminé l'année à la 12e place. Toujours à la recherche d'une première victoire en WCT, Bourez s'est offert une finale à Keramas en juillet dernier qui le rapproche un peu plus de son objectif. Aussi à l'aise dans les petites vagues en compétition qu'il l'est dans les grosses en free surf, le Polynésien peut faire mal à Snappers. Une vague qu'il a appris à apprivoiser ces dernières années, en témoignent ses récents résultats sur le Quik Pro : 9e en 2011 et 2012, 3e l'an passé. 


Pauline Ado (23 ans) : 5e du Roxy Pro de Gold Coast en 2013, l'Hendayaise avait parfaitement lancé sa plus belle saison sur le CT. On se souvient notamment de sa demi-finale à l'US Open et de son autre quart de finale sur le Roxy Pro France, pour une 9e place au classement général. Plus mûre, plus technique, plus tactique, Pauline Ado a appris à canaliser ses émotions et à transformer des vagues à 5 pts en vagues à 8 pts. Il lui reste à aller chercher une victoire pour asseoir davantage sa place dans le Top 1à mondial féminin.


Johanne Defay (20 ans) : La double championne d'Europe qui nous a tous enthousiasmé l'an dernier débarque sur le CT. De quoi est capable la Réunionnaise ? De tout ! Surtout si les vagues du circuit offrent leur meilleur visage. On a ainsi hâte de voir Johanne Defay à Bell's, à Fiji, à la Gravière ou encore à Honolua bay. Sa fraîcheur, son insouciance, ses virages dévastateurs vont faire du bruit. En attendant, elle doit en passer par Snappers, cette longue droite capricieuse et sélective. Pour le deuxième CT de sa jeune carrière (après le Roxy Pro Biarritz en 2012, 13e place), elle est encadrée, choyée, par sa mère, et le camp tricolore qui l'aide et la conseille avant de plonger dans le grand bain. Au fait, hormis Jérémy Florès, elle n'a toujours pas de sponsor principal. 

 

A partir de ce vendredi (21h30 françaises) 

Quiksilver Pro 

Série 1 : Julian Wilson (Aus), Jérémy Florès (Fra), Travis Logie (AfS)

Série 2 : Taj Burrow (Aus), Miguel Pupo (Bré), Dion Atkinson (Aus)

Série 3 : Jordy Smith (AfS), Fred Patacchia (Haw), Brett Simpson (USA)

Série 4 : Joel Parkinson (Aus), Bede Durbidge (Aus), Tiago Pires (PRT)

Série 5 : Kelly Slater (USA), Matt Wilkinson (Aus), Matt Banting (Aus)

Série 6 : Mick Fanning (Aus), Adam Melling (Aus), Dane Reynolds (USA)

Série 7 : Kai Otton (Aus), Adrian Buchan (Aus), Raoni Monteiro (Bré)

Série 8 : Nat Young (USA), Sebastian Zietz (Haw), Aritz Aranburu (Esp)

Série 9 : Josh Kerr (Aus), Filipe Toledo (Bré), Mitch Crews (Aus)

Série 10 : John John Florence (Haw), Gabriel Medina (Bré), Jadson André (Bré)

Série 11 : CJ Hobgood (USA), Adriano de Souza (Bré), Alejo Muniz (Bré)

Série 12 : Michel Bourez (Tah), Owen Wright (Aus), Kolohe Andino (USA)

Roxy Pro

Série 1 : Stephanie Gilmore (Aus), Bianca Buitendag (AfS), Alessa Quizon (Haw)

Série 2 : Courtney Conlogue (USA), Pauline Ado (Fra),  Nikki Van Dijk (Aus)

Série 3 : Carissa Moore (Haw), Malia Manuel (Haw), Keely Andrew (Aus)

Série 4 : Tyler Wright (Aus), Alana Blanchard (Haw), Johanne Defay (Fra)

Heat 5 : Sally Fitzgibbons (Aus), Laura Enever (Aus), Paige Hareb (NZl)

Heat 6 : Coco Ho (Haw), Lakey Peterson (USA), Dimity Stoyle (Aus)

 

Les calendriers WCT 2014

Hommes
Quiksilver Pro Gold Coast, Australie : 1 - 12 mars
Margaret River Pro, Australie : 2 - 13 avril
Rip Curl Pro Bells Beach, Australie : 16 - 27 avril
Billabong Rio Pro, Brésil : 7 - 18 mai
Fiji Pro, Fidji : 1 - 13 juin
J-Bay Open, Afrique du sud : 10 - 20 juillet
Billabong Pro Teahupoo, Tahiti : 15 - 26 août
Hurley Pro Trestles, États-Unis : 9 - 20 septembre
Quiksilver Pro France, France : 25 septembre - 6 octobre
Moche Rip Curl Pro Portugal, Portugal : 12 - 23 octobre
Billabong Pipe Masters, Hawaii : 8 - 20 décembre
NB : les 9 meilleurs résultats sont pris en compte pour le classement général ; les 22 premiers restent en WCT, les autres "descendent" en WQS, les 10 premiers du WQS "montent" en WCT auxquels s'ajoutent deux wild card ASP

Dames  
Roxy Pro Gold Coast, Australie : 1 - 12 mars
Margaret River Pro, Australie : 2 - 13 avril
Rip Curl Pro Bells Beach, Australie : 16 - 27 avril
Rio Women's Pro, Brésil : 7 - 18 mai
Fiji Women's Pro, Fidji : 25 - 30 mai
Vans US Open of Surfing, États-Unis : 27 juillet - 3 août
Trestles Women's Pro, États-Unis : 9 - 20 septembre
Hossegor Women's Pro, France : 23 - 29 septembre
Cascais Women's Pro, Portugal : 1 - 7 octobre
Maui Women's Pro, Hawaii : 24 novembre - 6 décembre
NB : les 8 meilleurs résultats sont pris en compte pour le classement général ; les 10 premières restent en WCT, les autres "descendent" en WQS, les 6 premières du WQS "montent" en WCT auxquels s'ajoute une wild card ASP

 

  

Dernière modification le : 28 février 2014
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia