3 questions à Eric Sparton : « Pour moi ce n’est qu’une étape, les suivantes arrivent »

A7R07365
Eric Sparton, président de la ligue Réunionnaise de surf de 1999 à 2009, puis de 2013 à ce jour, nous fait par de sa stratégie avant les Championnats de France, et explique comment la Réunion se prépare physiquement pour cette compétition.

On sait que vous avez une fois encore des ambitions pour ces championnats. Et aujourd’hui est une journée très importante aujourd’hui pour vous avec les deux favoris Jorgann Crouzinet et Maxime Huscenot…
Exactement ! On espère forcément une médaille d’or dans chaque catégorie, même si quelques-uns s’en sortent un peu moins bien. Je pense quon fera au minimum deux podiums sur les quatre des deux journées à venir.

Vous êtes arrivés assez tôt sur le spot de Tanchet, les compétiteurs se sont familiarisés avec les vagues vendéennes. Comment vous êtes-vous organisés pour le déplacement ?
Certains connaissaient les vagues de la métropole, les plus jeunes ne connaissaient pas du tout. C’est pour ça que notre stratégie est de partir en amont des Championnats, pour que tout le monde puisse s’adapter à la température de l’eau, le changement des marées, les conditions. Nous sommes arrivés une semaine avant, c’est le minimum pour s’adapter techniquement, pour qu’ils aient des automatismes dans l’eau et que les coachs puissent travailler correctement avec eux. Pour ces Championnats, l’équipe s’est déplacée il y a 5 mois pour repérer les spots, les logements etc… On a une équipe logistique, un médecin, une personne qui s’occupe du suivi scolaire pour les plus jeunes, on a quatre coachs, deux en bodyboard et deux en longboard, un préparateur physique, un ostéopathe et un préparateur mental.

Les Championnats ont commencé samedi, vous avez fait un doublé chez les femmes en longboard. Satisfait ?
Bien sûr ! On a déjà une médaille d’or et deux médailles d’argent, ce qui est déjà pas mal ! Pour moi, ce n’est qu’une étape, les suivantes arrivent. On essaye d’apprendre aux plus jeunes qu’il ne faut pas aller trop vite et bien respecter chaque étape, il faut se concentrer sur sa série. Pour le moment ça se passe bien, je croise les doigts pour qu’on continue comme ça
Dernière modification le : 25 octobre 2021
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia