Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 80

J-7,Des vagues tubulaires quand les conditions sont bonnes!

 Le directeur de compétition des Championnats de France 2013 sera Régis Blanchard, Champion de France Masters et membre de l’équipe de France masters. Le directeur de compétition des Championnats de France 2013 sera Régis Blanchard, Champion de France Masters et membre de l’équipe de France masters.

La Vendée relève le pari d’organiser les Championnats de France de Surf à Brétignolles-sur-Mer du 19 au 27 octobre prochain. Rencontre avec Régis Blanchard, local du spot, cadre technique de la Fédération Française de Surf, il est le directeur de compétition de l’événement.

Régis, peux-tu nous décrire ton parcours surf, sportif et professionnel

J’ai 40 ans, je suis Cadre Technique National surf depuis septembre 2012. J’ai commencé par l’obtention du BEES surf, puis je suis devenu professeur de sport au Ministère des sports à partir de 2000. Je suis également passé par la Direction Départementale de la Jeunesse et Sports des côtes d’Armor puis de la Vendée.

Initialement issu du milieu de la voile (je suis aussi BEES 1°voile), je me suis réellement investi dans le surf qu’après l’obtention de mon bac, même si je le pratiquais déjà depuis un petit bout de temps. Je participais régulièrement aux coupes de France de Surf, Longboard ou SUP.

Pourquoi le Comité Régional des Pays de la Loire et Brétignolles sur Mer, se sont positionnés pour accueillir ces France 2013 ?

La ligue de surf des Pays de la Loire connait un développement exponentiel depuis plusieurs années. Ce développement est le résultat d’une structuration qu’ont mené le bureau de la ligue, mais aussi l’équipe technique régionale, ce qui a permis aux clubs de se développer, de s’organiser et donc d’être plus attractifs pour les licenciés aussi bien compétiteurs que loisirs. Cette région compte maintenant près de 1200 licenciés, ce qui la positionne en troisième place derrière l’Aquitaine et la Bretagne, et d’ailleurs, le second plus gros club en France est en Pays de la Loire : le Surfing Saint Gilles Croix de Vie.

Forte de cette dynamique, la ligue des Pays de la Loire de Surf semble donc légitime à organiser cette grande compétition fédérale, sur un territoire qui possède une bonne qualité de vagues, et ce, avec l’appui du comité départemental de surf de la Vendée, du club local le Breteam et d’une collectivité qui a l’expérience de grands évènements surf : Brétignolles sur Mer, qui organisait jusqu’à l’année dernière le Vendée Protest (WQS).

Parle-nous des spots et des conditions de vagues que pourraient rencontrer les compétiteurs ?

Deux spots seront utilisés pour les Championnats de France cette année.

Le premier et le principal en terme de temps de compétition, est la plage des dunes. C’est une longue plage de sable fin et donc un beach break renommé qui supporte bien le vent on shore et qui capte pratiquement tous types de houle, du sud jusqu’au nord-ouest. Ce sont en général des vagues longues, pas très puissantes mais offrant de grandes possibilités d’évolution.

Le second est le spot très connu de la Sauzaie. C’est un point break. Il génère des vagues puissantes, plus courtes qu’aux dunes mais tubulaires quand les conditions sont bonnes.

Ces deux spots supportent très bien les grosses houles, ils ne saturent pas.

Quel est ton rôle dans ces CDF ?

En amont de la compétition, mon rôle est de mettre en œuvre tous les moyens avec les organisateurs pour que le Championnat de France d’un point de vu sportif puisse se dérouler dans les meilleures conditions

Pendant les épreuves, j’assumerai le poste de directeur de compétition appuyé par Sophie Pola, Déleguée sportive et Michel Plateau, notre Directeur Technique National.

Dernière modification le : 14 octobre 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BP