surfingfrance.com

Il n'y a plus de Française à Miyazaki

Malgré un surf puissant et engagé, Vahiné Fierro s'est arrêté au 6e tour de repêchages. Malgré un surf puissant et engagé, Vahiné Fierro s'est arrêté au 6e tour de repêchages.  © ISA/Jimenez
Triste journée pour le clan français : les trois Françaises engagées dans les ISA World Surfing Games ont été éliminées au cours d'une journée marathon marquée par l'entrée d'une grosse houle générée par un typhon au large du Japon. Vahine Fierro (17e), Johanne Defay (21e) et Cannelle Bulard (29e) terminent loin des ambitions tricolores sur ces Mondiaux particulièrement relevés en vue des Jeux Olympiques.
Le clan français laisse aussi passer une place pour Tokyo-2020 puisque la meilleure européenne des Mondiaux repart avec un ticket pour les JO. En l'occurence l'Israëlienne Anat Lelior ! Vainqueur du Deeply Anglet Pro il y a 15 jours, Lelior verra les Jeux Olympiques l'an prochain.
Si Johanne Defay devrait, elle, décrocher sa place pour les Jeux à l'issue de la saison du tour mondial Pro (CT), la seconde place française ira donc se gagner dans sept mois sur les Mondiaux ISA 2020, où les six derniers tickets féminins seront décernés (chaque pays peut qualifier au maximum deux surfeurs par genre).

La France se voyait bien assurer une des deux places dames aux Jeux à l'occasion des Mondiaux ISA, cette semaine à Miyazaki. Les World Surfing Games 2019 offrant un billet pour Tokyo aux meilleurs messieurs et dames de chaque continent (exceptée l'Amérique), la mission était donc de placer une de nos trois filles en tête du « classement » européen.
FRA CANNELLE BULARD JIMENEZ 2Las. Sorties dimanche du tableau principal, Cannelle Bulard et Johanne Defay n'ont pu franchir le 5e tour des repêchages ce lundi. Si Bulard a pêché physiquement durant sa 3e série après avoir montré du très beau surf dans les deux premières, Defay a été impressionnante dans un des super heats du jour. Opposée à ses collègues du CT Carissa Moore (USA) et Sally Fitzgibbons (Aus), la Française aurait pu prétendre à un meilleur sort que la 3e place synonyme d'élimination.
Frustrant pour Fierro
De son côté Vahine Fierro a tout d'abord perdu au 4e tour du tableau principal avant de s'incliner au 5e tour des repêchages face à l'Espagnole Nadia Erostarbe vainqueur devant Carissa Moore. Un revers qui reste en travers de la gorge du clan français tant la jeune tricolore a été impressionnante sur la droite du podium nord et méritait de passer au tour suivant.
L'équipe de France qui espérait prendre au Japon le second ticket olympique féminin repart donc bredouille de Miyazaki. Il lui restera une chance aux Mondiaux 2020, en avril en Australie (à confirmer) où les 12 dernières places pour les JO seront attribuées (7 pour les dames et 5 pour les messieurs).
Quatre continents à la fête
FRA Johanne Defay Sean EvansEn plus de l'Israëllienne Anat Lelior, trois autres tickets pour les JO ont décernés ce lundi à Miyazaki dans le cadre des qualifications continentales. La Sud-Africaine Bianca Buitendag, toujours en course, est assurée de terminer meilleure Africaine. La Japonaise Shino Matsuda, sortie au èe tour de repêchages, termine meilleure Asiatique. La Néo-Zélandaise Ella Williams, battue au 5e tour de repêchages, est meilleure Océanienne. Pour Buitendag, Matsuda, Williams et Lelior, la règle est simple : elles iront aux Jeux si deux de leurs compatriotes ne se qualifient pas aux Mondiaux 2020. Ce qui semble incertain.
Ce mardi, suite et fin de la compétition féminine et début du tableau messieurs. Nos trois Français Jérémy Florès, Michel Bourez et Hira Teriinatoofa ont pour objectif d'aller le plus loin pour redonner des couleurs au clan tricolore.


LE CLASSEMENT DES FRANÇAISES
Vahine Fierro 17e
Johanne Defay 21e
Cannelle Bulard 29e

TOUS LES RESULTATS
https://isasurf.org/wsg/2019/en/results/


Hira Teriinatoofa en joker de luxe
HIRA DSC0828Retenu pour la première fois dans le staff technique de l'équipe de France, Hira Teriinatoofa remplace au pied levé Joan Duru forfait de dernière minute. Double champion du monde ISA (2004 et 2010), le « Prince de Tahiti » est la (très) belle histoire de ces Mondiaux 2019.
Il avait été appelé par le head coach Patrick Florès pour enrichir le staff de l'équipe de France de Surf, il enfilera le lycra de compétiteur demain matin. C'est l'incroyable histoire de Hira Teriinatoofa qui représentera donc la France aux côtés de Jérémy Florès et Michel Bourez.
L'officialisation du forfait de Joan Duru pour raisons médicales (dos et pied) étant parvenue après l'enregistrement des équipes, la France n'avait plus aucune possibilité d'appeler un remplaçant issu du circuit QS. La seule option était d'engager un des membres de l'équipe, staff et officiel compris. Le choix s'est donc porté sans hésitation sur Teriinatoofa qui s'apprête donc à vivre un rêve aux côtés de ses petits frères Bourez et Florès.



[2019 ISA WORLD SURFING GAMES présentés par Vans]
LE PROGRAMME DE LA NUIT PROCHAINE
Mardi 10 septembre
Fin de la compétition dames et 1er tour messieurs

#RoadToTokyo2020 ⛩
#ISAWorlds

Live : https://isasurf.org/wsg/2019/en/live/

Mercredi 11 septembre
Compétition dames (finale) et messieurs
Jeudi 12 septembre
Compétition messieurs
Vendredi 13 septembre
Compétition messieurs
Samedi 14 septembre
Compétition messieurs
Dimanche 15 septembre
Compétition messieurs (finale)


L'EQUIPE DE FRANCE
Johanne Defay, Vahine Fierro, Cannelle Bulard, Jérémy Florès, Michel Bourez et Hira Teriinatoofa
Staff : Stéphane Corbinien, Patrick Florès, Frédéric Robin, Hira Terinatoofa, Aymeric De Bouyn, Thierry Durantel, Stéphane Sisco

LES MONDIAUX EN DIRECT
Live : https://isasurf.org/wsg/2019/en/live/
NB : il y a 7 heures de plus sur la France. Quand il est 8h00 à Miyazaki, il est 1h00 le même jour à Paris.

Vidéo associée

Dernière modification le : 09 septembre 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz