J-2, Martin Coret : « Les Mondiaux m'ont apporté énormément de confiance »

Le jeune réunionnais revient sur sa deuxième place aux Mondiaux de longboard juniors le mois dernier et confie qu'il accorde une importance toute particulière aux championnats de France. Le jeune réunionnais revient sur sa deuxième place aux Mondiaux de longboard juniors le mois dernier et confie qu'il accorde une importance toute particulière aux championnats de France.  © Photo ISA/Gonzales

Championnats de France, Bretignolles-sur-Mer (19-27 octobre) - Vice-champion du monde junior et champion du monde par équipes le mois dernier aux Mondiaux ISA de longboard (Pérou), le jeune réunionnais Martin Coret surprend en confiant qu'un titre national lui apporterait davantage d'émotions. Explications.

Quand on te dit Vendée, à quoi penses-tu ?
Je n'y suis jamais allé mais j'ai eu beaucoup d'échos comme quoi les vagues ne sont pas terribles et que c'est souvent petit. On y est depuis quelques jours, c'est une très belle région, il y fait beau en ce moment et la température est supportable.

Comment passes-tu du Pérou et d'une finale mondiale à la Vendée et à un championnat de France ?
Une finale mondiale et un championnat de France, c'est exactement pareil. Ce n'est peut être pas le même niveau mais ça reste une compétition comme toutes les autres. Il y avait une sorte de petite routine pendant les championnats du monde que je retrouve déjà ici en Vendée avec l'équipe de La Réunion. Et si je gagne les championnats de France, je serais plus heureux de faire champion de France que vice-champion du monde car y aura tous mes camarades de La Réunion avec moi sur la plage. Sur le papier, les championnats du monde sont plus importants mais dans ma tête le mieux c'est de faire champion de France avec l'équipe de La Réunion.

Qu'as-tu fait depuis le Pérou ?
Le lendemain de mon départ du Pérou, j'étais à l'eau avec mes copains réunionnais. On s'est fait une petite session longboard au Vieux Boucau. J'ai regardé les phases finales du Quik Pro France, j'ai travaillé, surfer et là je suis depuis quelques jours au camping des Gatinelles à Bretignolles, en train de m'entraîner avec La Réunion pour être au top lors des championnats de France.

Tu vas retrouver Ben Carpentier et Alex Comet, deux concurrents qui étaient à la bagarre avec toi en juillet pour la qualification pour les Mondiaux. Te dis-tu que tu as un statut à défendre désormais ?
Je suis pressé de surfer contre eux et de leur montrer que j'ai vraiment mérité ma sélection. C'est sur que je vais avoir peur de me rater. Je sais que les longboarders espoir me mettent comme le favori et c'est cela qui me fait stresser. J'ai peur de me rater. Mais je trouve que j'ai super bien surfé depuis mon arrivée en Vendée, donc je pense être prêt pour gagner ces championnats. Mais je me méfie de Ben er Alex car ils surfent aussi très bien. Il y aura aussi Louis Gaudard, un autre Réunionnais qui surfe pas mal du tout et le Landais Paul Duvignau, qui commence à vraiment pas mal surfer. Mais je vais pas me prendre la tête avec ça, les championnat du monde m'ont mis en énorme confiance et je commence à peine à me rendre compte que c'est vraiment bien ce que j'ai fait là-bas…

 

Dernière modification le : 17 octobre 2013
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

Isuzu AF Ministère des Sports LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu