J-4 Andy Crière : « Parvenir à montrer mon meilleur surf »

Troisième des championnats du monde juniors ISA en juin, Andy crière est un des favoris de la catégorie juniors et pourrait semer la pagaille en Open. Troisième des championnats du monde juniors ISA en juin, Andy crière est un des favoris de la catégorie juniors et pourrait semer la pagaille en Open.  © Photo ISA/Tweddle

Championnats de France, Bretignolles-sur-Mer (19-27 octobre) - Engagé en Open et en junior, le Basque Andy Crière fait partie des favoris dans les deux catégories. Le capitaine de l'équipe de France junior, médaillé de bronze aux Mondiaux ISA en juin, parviendra-t-il a boucler la saison 2013 sur une excellente note ? Interview.

Quand on te dit Vendée, à quoi penses-tu ?
Qui dit Vendée dit vent, brioches, huitres...

Tu es engagé en Open et junior, avec, on s'en doute, la détermination d'aller le plus loin sur les deux tableaux. Quels sont justement tes objectifs en Vendée ?
Dans une catégorie comme dans l'autre, mon objectif est le même : parvenir à montrer mon meilleur surf sur les meilleures vagues. Le reste suivra...

Hormis la fin du circuit Pro Juniors européen, on ne t'as plus vu à la fête depuis ton podium au Nicaragua. Etait-ce le contrecoup des Mondiaux ISA ?
Le raccourcie est un peu trop vite fait... Je fais deuxième à Royan, cinquième à Sopelana, pour finir quatrième en Galice. Il est toujours difficile d'être constant sur toute une saison de Pro Junior. Au final, ce sont les Canaries qui me plombent et on connait tous les circonstances du déroulement de cette compétition. Je finis ma saison Pro Junior à la 7e place, à 17 pts du dernier qualifié pour le Brésil. L'année dernière, je n'étais même pas dans le Top 50. Alors, après avoir fini deuxième au classement général de la Coupe de France, je pense que ma saison a été bien remplie...

Comment, justement, analyses-tu ta saison ? On sait qu'elle aurait pu être compliquée avec un hiver délicat et la perte de ton sponsor fin 2012…
Oui, le mois de novembre a été très difficile. Je ne savais même pas à ce moment quel serait mon avenir dans le surf...  Mis à part mon entourage, personne n'a été là pour me soutenir vraiment. Alors oui, le chemin que j'ai eu a parcourir a été très long et j'ai peut être manqué d'un peu de fraîcheur à certains moments... Je vais concevoir ma saison prochaine autrement.

Pas trop de regrets de ne pas être aux Mondiaux juniors ASP ?
Passer si près d'un rêve d'enfant est dur, certes. Mais je compte me préparer encore mieux pour l'année prochaine afin de participer aux Mondiaux et faire une grosse place parmi les meilleurs surfers du monde de moins de 21 ans... Un grand merci à ma famille, sponsors et au staff de l'équipe de france de surf pour une expérience qui restera gravée a vie.

 

 

 

 

Dernière modification le : 14 octobre 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia