« Je m'occupe de personnes âgées qui sont très vulnérables » - Eric Dargent, vice-champion du monde de Para Surf

Eric Dargent, surfeur amputé et vice-champion du monde 2020 de Para Surf, est aussi un infirmier qui n'a pas arrêté son travail et s'occupe principalement de personnes âgées. Eric Dargent, surfeur amputé et vice-champion du monde 2020 de Para Surf, est aussi un infirmier qui n'a pas arrêté son travail et s'occupe principalement de personnes âgées.

Depuis samedi, nous publions les témoignages de nos surfeurs afin de savoir comment ils s'organisent, comment ils vivent le confinement, et quel message ils veulent envoyer durant cette crise sanitaire.

Aujourd'hui : Eric Dargent, surfeur & infirmier, amputé de la jambe gauche et vice-champion du monde de Para Surf
Déjà parus
Vincent Duvignac, champion du monde par équipes de surf 2017
Amandine Chazot, championne du monde par équipes de Stand Up Paddle 2019

« Je suis à Martigues les Laurons, au bord de la mer Méditerranée avec mes enfants et ma chérie. Je continue de travailler car je suis infirmier libéral. Nous vivons tous un état de stress et de tension à observer, essayer de comprendre et d'agir du mieux possible face à ce problème de virus. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'incertitudes et de méconnaissances qui provoquent des réactions de peur comme dans les supermarchés. Ou à l'inverse de déni comme lorsque des surfeurs se sont retrouvés en groupe à surfer au même endroit, au même pic. J'essaie de ne pas être pris par cette panique, je ne regarde plus la télé, et j'essaie d'agir au mieux. Surtout dans mon travail où je m'occupe principalement de personnes âgées qui sont très vulnérables.
« Je suis inquiet pour les personnes plus vulnérables que moi »
J'ai la chance d avoir un petit jardin, entre mer et forêt pour m'occuper chez moi. Je suis comme tout le monde confiné, j'utilise mon temps pour bricoler, jardiner, reparer mes prothèses de surf et entretenir tout mon équipement. Et surtout, je fais en sorte de continuer à avancer en préparant de nouveaux projets pour mon association « Surfeur Dargent », dont l'élaboration d un film documentaire de surf mêlant handicap et passion de la mer. Je veux continuer à me projeter en vivant ma passion autrement, au travers de rêves et en croisant les doigts pour que tout va rentre dans l'ordre le plus vite possible.
C'est dur pour un surfeur de vivre en face la mer et de ne plus pouvoir y aller. Mais je suis quand même plus inquiet pour les personnes plus vulnérables que moi. Je crois que c'est un devoir de les protéger. Outre l impression de vivre un mauvais film de catastrophe, la situation est totalement dingue ! J'aime quand même vivre toutes ces petites choses positives du moment. Un ami écrivait sur Facebook qu'il était en train de discuter avec sa voisine, entendre son voisin chanter et parler des oiseaux qu'il pouvait écouter avec moins de circulation routière. Sans tomber dans le monde de « Disney », je crois qu'à chaque mauvaise chose, il faut continuer à agir, avancer et trouver les choses positives.
Mon message ? Restons unis et protégeons nous les uns, les autres. »

 

Dargent Grant 03

Dernière modification le : 23 mars 2020
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia