Jérémy Florès : « Je me suis remotivé à fond ! »

Une fois encore Jérémy Florès a démontré tout son talent et son aisance dans les tubes de Fidji, mais une fois encore il est stoppé de très peu dans sa progression. Le N.1 Français se confie. (Photo ASP/Kirstin) Une fois encore Jérémy Florès a démontré tout son talent et son aisance dans les tubes de Fidji, mais une fois encore il est stoppé de très peu dans sa progression. Le N.1 Français se confie. (Photo ASP/Kirstin)

Après sa 9e place au Volcom Fiji Pro, Jérémy Florès est arrivé à Bali où il prendra part au Oakley Pro Bali (18-29 juin, à Keramas).

Jérémy Florès arrive en Indonésie avec la 12e place au classement mondial. Il aurait aimé entrer dans les 10, en allant plus loin que son round 5 face à Jordy Smith, à Cloudbreak mais il doit se contenter d'une 9e place. Pas évident à encaisser, comme il le confie d'ailleurs sur son blog. « Je suis deçu d’avoir perdu de cette manière une fois de plus. Ça commence a faire trop de fois que je perds de si peu (0,07 point), c’est dur à avaler, surtout dans des vagues parfaites… Je suis le nouveau James Bond 007 ! » Plus que cette énième défaite contestable, Florès retient le positif. « C'était un super trip, Fidji est vraiment un de mes endroits préférés au monde, une trop bonne énergie et des vagues de rêve. Je me suis toujours senti bien dans les îles car ça me rappelle chez moi. J’ai termine 9e de la compétition, c’est un résultat pas mal mais c’est sur que j’aurais voulu aller plus loin, surtout dans ce style de vagues. Le plus important, je pense, est que je me suis fait plaisir à nouveau, j’ai senti que mon surf était au niveau. »
« Une leçon de vie »
Florès de se confier ensuite sur son état de forme physique et moral. « Ces derniers temps, j’ai un peu perdu cette hargne que j’ai toujours eu depuis tout jeune. Et je pense que ça se voyait. Mais là, aux Fidji, je me suis fait plaisir et je me suis remotivé à fond. Bref, dans tous les cas, j’ai adoré ces dernières semaines et je voudrais encore remercier toute les personnes qui m’encouragent. Et bien sur, un grand merci à tout les Fidjiens pour m’avoir si bien reçu, des endroits comme ça nous rappellent à quel point la simplicité rend heureux, c’est une leçon de vie. »
A Keramas, cette droite parfaite et hyper creuse de la côte sud-ouest de Bali, Jérémy Florès tentera d'améliorer son classement réussissant une nouvelle performance à l'occasion de la 5e étape du World Tour. Ce qui lui permettrait de partir deux mois l'esprit tranquille, le tour faisant relâche jusqu'au 15 août, date du Billabong Pro de Teahupoo.

Dernière modification le : 16 juin 2013
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia