JO : 104 ans d'attente

Le rêve d’un surf olympique débute avec Duke Kahanamoku, natif de Hawaii et véritable légende du surf. Médaillé d’or du 100 m aux JO de Stockholm 1912, le « Duke » fait part au Comité International Olympique (CIO) de son rêve de voir le surf rejoindre la famille olympique. 

 

Duke Kahanamoku
En 1992, le Français Jacques Hèle, fraîchement élu président de l’International 

Surfing Association (ISA), débute un travail de lobbying pour l’introduction du surf dans le programme olympique. Hèle participe à plusieurs meetings internationaux.

Fernando Aguerre, alors athlète de l’équipe d’Argentine de surf, est élu président de l’ISA en 1994. L’année suivante, Aguerre rencontre le président du CIO Juan Antonio Samaranch, à Lausanne (Suisse) où il lui fait clairement part de l’intérêt stratégique d’une inclusion du surf pour l’ISA. Aguerre planifie alors cette inclusion pour les JO de Sydney-2000.

Depuis ce rendez-vous à Lausanne, l’ISA a franchi d’importants paliers dans le développement global de la discipline. De 32 nations en 1995, l’ISA est passée à 100 fédérations membres en 2016, dont certaines comme l’Iran, la Russie ou le Sierra Leone, ne sont pas des destinations renommées pour le surf.
Malgré de nombreux revers dans la candidature du surf au programme olympique au cours des deux premières décennies du mandat de Fernando Aguerre, le président de l’ISA persiste dans son projet.

En 2014, l’ISA accueille avec joie la vision du nouveau président du CIO Thomas Bach. Celui-ci souhaite rajeunir les JO avec des sports plus dynamiques. La porte semble alors s’ouvrir pour le surf. Lequel est proposé avec 25 autres pour une inclusion au programme des JO de 2020 à Tokyo.

Le 3 août 2016 : la 129e session du CIO, réunie à Rio de Janeiro, officialise l’inclusion du surf au programme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.



——— CHRONOLOGIE



1912 : Duke Kahanamoku, champion olympique de natation à Stockholm, fait part au Comité International Olympique de son rêve de voir le surf devenir sport olympique.

Novembre 1992 : le Français Jacques Hèle, fraîchement élu président de l’International Surfing Association (ISA), débute un travail de lobbying pour l’introduction du surf dans le programme olympique.

Mai 1994 : Fernando Aguerre est élu président de l’ISA et introduit dans le plan de développement l’inclusion du surf pour les JO de Sydney 2000.

Août 1994 : l’ISA transmet au CIO son dossier de reconnaissance.

Avril 1995 : le comité exécutif du CIO accorde une reconnaissance provisoire à l’ISA.

Juin 1995 : le congrès annuel du CIO ratifie la décision du comité exécutif : le CIO reconnaît officiellement l’ISA comme la Fédération internationale du surf et du bodyboard, et, ainsi, accueille ces sports dans le mouvement olympique.

Mai 1996 : Joao Havelange, président de la FIFA (Federation Internationale Football Association), la plus importante fédération de sport au monde, devient ambassadeur pour le surf.

Octobre 1996 : l’ISA organise les World Surfing Games 1996 à Huntington Beach, Californie. L’évènement reste à ce jour la plus grosse compétition de surf jamais organisée avec près de 600 compétiteurs originaires de 36 nations.

Septembre 1997 : le CIO accorde une reconnaissance complète à l’ISA qui devient une Fédération reconnue.

Novembre 1997 : le CIO hisse deux drapeaux de l’ISA. Ils flottent depuis sur son siège et sur le Musée olympique, à Lausanne (Suisse).

Août 2002 : malgré la demande de l’ISA, le CIO ne retient pas le surf pour les Jeux Olympiques de Pékin 2008; invoquant la barre des 75 fédérations nationales que l’ISA ne regroupe pas encore.

Décembre 2002 : le surf fait son entrée officielle dans le programme des Jeux du Pacifique Sud.

Décembre 2003 : l’ISA rejoint l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), conformément à la charte du CIO.

Juin 2008 : le président de l’ISA assiste au « SportAccord », qui regroupe des associations sportives internationales pour défendre leurs intérêts et coordonner leurs activités. Il fait valoir l’intérêt de l’inclusion du surf pour les Jeux de la Jeunesse 2010 à Singapour et les Jeux Olympiques de Londres 2012.

Octobre 2008 : le surf fait son entrée aux Asian Beach Games, dont la première édition se tient à Bali.

Octobre 2009 : le président de l’ISA Fernando Aguerre participe officiellement au congrès du CIO à Copenhague (Danemark).

Juillet 2011 : le surf n’est pas retenu pour les Jeux Olympiques de Rio-2016.

Juin 2015 : le comité d’organisation des JO de Tokyo-2020 annonce que 8 sports, dont le surf, ont été retenus pour faire leur entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Septembre 2015 : le comité d’organisation des JO de Tokyo-2020 annonce que 5 sports, dont le surf, ont été définitivement retenus pour faire leur entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Mars 2016 : une délégation du CIO se rend sur une étape du tour mondial en Australie pour voir comment se déroule une compétition internationale de surf.

1er juin 2016 : la commission exécutive du Comité international olympique (CIO), réunie à Lausanne (Suisse) valide la recommandation du comité d'organisation de Tokyo-2020 d'adjoindre les cinq sports au programme des JO 2020. Le CIO, qui habilite désormais les comités d’organisation à proposer un ou plusieurs sports à leur programme olympique, doit définitivement entériner cette décision à l’occasion du vote final programmé durant sa session du 3 août 2016 à Rio de Janeiro.

3 août 2016 : la 129e session du CIO, réunie à Rio de Janeiro, officialise l’inclusion du surf au programme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

5 au 21 août 2016 : Jeux Olympiques de Rio de Janeiro (Brésil)

24 juillet au 9 août 2020 : Jeux Olympiques de Tokyo (Japon)

 

LES JEUX OLYMPIQUES

Créés en Grèce en 776 avant JC, ils ont été rénovés à la fin du XIXe siècle par le Baron Pierre de Coubertin. Les premiers Jeux modernes ont lieu à Athènes en 1896. Ils sont organisés tous les quatre ans par le Comité international olympique. 206 pays sont représentés pour un total d’environ 10.500 athlètes amateurs et professionnels, hommes et femmes. 35 disciplines sont au programme.
Site web officiel : www.olympic.org


L’INTERNATIONAL SURFING ASSOCIATION

L'International Surfing Association ou ISA est la Fédération international de surf, seule reconnue par le Comité international olympique (CIO) en tant qu'autorité d'administration mondiale pour le surf. Créée en 1964 sous le nom de l'International Surfing Federation (ISF), elle a été renommée ISA en 1976. Elle organise les championnats du monde de surf depuis 1964, et les championnats du monde juniors depuis 1980.
L'ISA est l'autorité régissant le monde pour le surf et toutes ses disciplines, y compris le bodyboard, le kneeboard, le longboard, le tandem, le skimboard, le bodysurf et le Stand Up Paddle. L'ISA travaille au développement du surf dans ses pays membres (100).

 

 

Dernière modification le : 13 mai 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia