surfingfrance.com

JO/LA COURSE À LA QUALIFICATION - EPISODE 10

Jérémy Florès a obtenu sa qualification pour Tokyo-2020 lors de l'étape du Portugal. Jérémy Florès a obtenu sa qualification pour Tokyo-2020 lors de l'étape du Portugal.  © WSL/Laurent Masurel et WSL/Damien Poullenot

Après le MEO Rip Curl Pro, 9e étape dames et 10e étape messieurs du CT 2019, qualificatif pour les Jeux Olympiques (24 juillet au 9 août 2020) : les Français Johanne Defay et Jérémy Florès ont officiellement obtenu leur places pour les Jeux Olympiques de Tokyo-2020. 

Ils rejoignent ainsi les Australiennes Stephanie Gilmore et Sally Fitzgibbons, la Brésilienne Tatiana Weston-Webb, le Sud-Africain Jordy Smith, le Japonais Kanoa Igarashi et l'Américain Kolohe Andino, premiers des 18 qualifiés via le CT 2019.

Quant à Michel Bourez, il n'est plus qu'à quelques points de valider lui aussi son ticket pour les Jeux.

La lutte pour les dernières places sera toutefois âpres puis trois Brésiliens concurrent à la fois pour le titre mondial mais aussi pour les deux places aux JO. Idem chez les dames où tout est encore possible.

A l'issue de la saison, le Top 10 messieurs et le Top 8 dames éligibles seront directement qualifiés pour les Jeux Olympiques de Tokyo-2020 (avec un maximum de deux surfeurs par Comités Nationaux Olympiques).

Rappelons qu'à l'issue des ISA World Surfing Games (7-15 septembre) de Miyazaki (Japon), 10 tickets continentaux pour les JO ont été décernés provisoirement (voir explications ci-dessous) :
Afrique : Bianca Buitendag (Afrique du Sud) et Ramzi Boukhiam (Maroc)
Asie : Shun Murakami (Japon) et Shino Matsuda (Japon)
Océanie : Ella Williams (Nouvelle-Zélande) et Billy Stairmand (Nouvelle-Zélande)
Europe : Anat Lelior (Israël) et Frederico Morais (Portugal)
Amérique (Panamerican Games) : Daniella Ross (Pérou) et Lucca Mesinas (Pérou)


Voici donc le point sur la course à la qualification pour les JO avant l'ultime étape à Hawaii (Honolua Bay à Maui pour les dames et Pipeline à Oahu pour les messieurs).


(Cliquez ici pour le système de qualifications)



ferreira i4581PRT19poullenot

MESSIEURS, TOP 10

Le maillot jaune du classement masculin est brésilien mais il a changé de propriétaire. Après sa victoire au Portugal, Italo Ferreira (ci-dessus) a doublé tout le monde et s'est propulsé de la 4e à la première place. Son dauphin est lui aussi brésilien et se nomme Gabriel Medina. En tête après la France, son erreur tactique à Peniche lui coûte cher (9e place) dans la conquête du titre mais il est toujours dans l'avion pour Tokyo. Filipe Toledo, 5e au Portugal, est rétrogradé à la quatrième place au général et passe troisième brésilien au ranking. C'est désormais lui qui resterai à quai en juillet 2020.

Après sa finale à Rio, Jordy Smith a de nouveau frappé un grand coup au Portugal en se hissant en finale. Malgré une contre-performance à Hossegor (9e), il est toujours 3e du classement général et dans la course pour le titre mondial. Assuré de terminer dans le Top 10, le seul représentant sud-africain est officiellement qualifié pour les Jeux de Tokyo-2020 et peut tranquillement se focaliser sur la conquête du titre mondial.

andino k3236PRT19poullenot

Leader du classement général avant Tahiti, Kolohe Andino (ci-dessus) a décroché au 5e rang où il se maintient. Il est officiellement qualifié pour les Jeux puisqu'assuré de terminer dans le Top 10 et de finir en tête du contingent américain. A une étape de al fin de la saison, Andino est pour l'heure devant… John John Florence au classement US ! Toujours forfait depuis JBay et sa blessure au genou à Rio fin juin, le double champion du monde a conservé son 8e rang. Ce qui fait toujours de lui le 2e Américain qui est virtuellement retenu pour les JO. Il devra toutefois participer à la dernière étape dans six semaines à Pipeline car Kelly Slater, le 3e Américain n'est plus qu'à 3.000 pts de lui. Attention également à Seth Moniz, 12e du ranking mais qui pourrait coiffer tout le monde à Hawaii.

Vainqueur à Bali, quarts de finaliste à JBay et Rio, le Japonais Kanoa Igarashi vient de signer une demi au Portugal. IL consolide sa 6e au classement, et il est, quoi qu'il en soit, assuré de représenter son pays à domicile aux JO dans un peu moins d'un an.

L'Australien Owen Wright, vainqueur du Tahiti Pro et 3e au Ranch a déçu en France et au Portugal (17e). Il n'en reste pas moins le meilleur surfeur de l'île continent avec sa 7e place au classement général du CT, et il est dans le bon wagon pour Tokyo-2020. Tout comme Julian Wilson (17e lui aussi à Peniche). Le 3e Aussie, Ryan Callinan (33e au Portugal) est à la troisième place australienne à 2.000 pts de Wilson, et voit fondre sur lui Wade Carmichael.

bourez m3558PRT19masurel

Côté Français, enfin, la victoire historique de Jérémy Florès au Quik Pro France lui a permis d'entrer dans le Top 10 mondial. Au Portugal, le 3e tour de Florès aura été synonyme d'une qualification, là aussi historique, pour les Jeux Olympiques. Florès peut désormais se concentrer sur Pipeline qu'il a remporté deux fois (2010 et 2017) et sur son ranking de fin de saison. Malgré un surf toujours aussi impressionnant, Michel Bourez (ci-dessus) n'a guère performé au Portugal (17e). Il glisse à la 15e place au général mais il est quasiment assuré d'être aux Jeux en tant que 10e « éligible » et deuxième Français. Mathématiquement, un seul surfeur peut l'en empêcher : Joan Duru ! Il faudrait que celui-ci s'impose à Pipeline et que Bourez ne dépasse pas le 3e tour. Troisième tricolore, Joan Duru est descendu à la 27e du classement et son esprit est très désormais avant tout sur le maintien.


marks c0171PRT19masurel

DAMES, TOP 8

Vainqueur à Hossegor, l'Américaine Carissa Moore semblait foncer vers un quatrième sacre mondial au Portugal. La victoire au Portugal de sa compatriote Caroline Marks (ci-dessus) devant une autre américaine Lakey Peterson a redistribué les cartes. Les deux surfeuses US sont désormais aux trois premières places du ranking général et vont se disputer le titre dans quelques semaines à Maui. Comme les Brésiliens, les deux meilleures iront aux Jeux quand la 3e les regardera à la télévision.


Malgré des résultats décevants depuis Jeffreys Bay et le titre mondial qui s'est envolé, les Australiennes Sally Fitzgibbons et Stephanie Gilmore sont officiellement qualifiées pour les Jeux Olympiques. Assurées mathématiquement après la France de terminer dans le Top 8 « éligible » à la fin de la saison, les deux Aussies peuvent se concentrer sur la dernière étape et préparer les JO.

Après trois quarts de finale consécutifs (Ranch, Hossegor et Portugal), la Brésilienne Tatiana Weston-Webb est passée à la 7e place mondiale et obtenu sa qualification officielle pour les Jeux Olympiques 2020. Sa compatriote Silvana Lima, blessée en début d'année, pointe toujours à la 12e place du classement général. Suffisant néanmoins pour être dans la bulle des éligibles pour les Jeux (deux places par pays maximum).

defay j4016PRT19masurel

La qualification pour les Jeux Olympiques est aussi officielle pour la Française Johanne Defay (ci-dessus). Après sa finale au Ranch et sa 3e place à Hossegor, Defay a gagné une place au classement général (8e) après son quart au Portugal. Assurée de son maintien sur le CT, la Tricolore peut préparer sereinement la dernière étape de l'année à Hawaii et améliorer sa place au classement final.

Malgré une seconde partie de saison décevante, la rookie costaricienne Brisa Henessy occupe toujours le 10e rang mondial. Si elle maintient l'écart avec la Néo-Zélandaise Paige Hareb, elle obtiendrait elle aussi sa place pour Tokyo-2020.



LES QUALIFIÉS POUR LES JO 2020 VIA LE CT

Messieurs
Jordy Smith (Afrique du Sud)
Kolohe Andino (Etats-Unis)
Kanoa Igarashi (Japon)
Jeremy Flores (France)

Dames
Sally Fitzgibbons (Australie)
Stephanie Gilmore (Australie)
Tatiana Weston-Webb (Brésil)
Johanne Defay (France)

LES QUALIFIÉS PROVISOIRES POUR LES JO 2020 VIA LE CT

Messieurs
Italo Ferreira (Brésil)
Gabriel Medina (Brésil)
Owen Wright (Australie)
John John Florence (Etats-Unis)
Julian Wilson (Australie)moore c0678PRT19masurel
Michel Bourez (France)

Dames
Carissa Moore (Etats-Unis)
Stephanie Gilmore (Australie)
Brisa Hennessy (Costa Rica)
Silvana Lima (Brésil)



CALENDRIERS CT 2019 - WORLD SURF LEAGUE

Messieurs
3 - 13 avril : Quiksilver Gold Coast Men's Pro, Queensland, Australie : Italo Ferreira (Brésil)
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie : John John Florence (Etats-Unis)
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie : Kanoa Igarashi (Japon)
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie : John John Florence (Etats-Unis)
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil : Filipe Toledo (Brésil)
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud : Gabriel Medina (Brésil)
21 août - 1er septembre : Tahiti Pro, Teahupo'o, Tahiti : Owen Wright (Australie)
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis : Gabriel Medina (Brésil)
3 - 13 octobre : Quik Pro France, Landes, France : Jérémy Florès (France)
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal : Italo Ferreira (Brésil)
8 - 20 décembre : Billabong Pipe Masters, Pipeline, Hawaii

Dames
3 - 13 avril : Boost Mobile Pro Pro, Queensland, Australie : Caroline Marks (Etats-Unis)
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie : Courtney Conlogue (Etats-Unis)
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie : Stephanie Gilmore (Australie)
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie : Lakey Peterson (Etats-Unis)
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil : Sally Fitzgibbons (Australie)
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud : Carissa Moore (Etats-Unis)
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis : Lakey Peterson (Etats-Unis)
3 - 13 octobre : Roxy Pro France, Landes, France : Carissa Moore (Etats-Unis)
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal : Caroline Marks (Etats-Unis)
25 novembre - 6 décembre : Hawaii Pro, Maui, Hawaii

 

 

Dernière modification le : 04 novembre 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz