JO/LA COURSE À LA QUALIFICATION - EPISODE 8

JO/LA COURSE À LA QUALIFICATION - EPISODE 8  © WSL

Après le Freshwater Pro du Surf Ranch, 7e étape dames et 8e étape messieurs du CT 2019, qualificatif pour les Jeux Olympiques (24 juillet au 9 août 2020) : les Français Michel Bourez, Jérémy Florès et Johanne Defay ont fait un grand pas vers Tokyo-2020. Ils sont pour le moment virtuellement dans l'avion pour les Jeux.
Tout comme Carissa Moore, Lakey Peterson, Stephanie Gilmore, Tatiana Weston-Webb, Gabriel Medina, Filipe Toledo, Jordy Smith, Kolohe Andino, Owen Wright, Kanoa Igarashi et aussi John John Florence (bien que blessé).
Mais pas Joan Duru, Italo Ferreira, Courtney Conlogue, Caroline Marks ou encore Kelly Slater.


Rappelons qu'à l'issue des ISA World Surfing Games (7-15 septembre) de Miyazaki (Japon), 10 tickets continentaux pour les JO ont été décernés provisoirement (voir explications ci-dessous) :
Afrique : Bianca Buitendag (Afrique du Sud) et Ramzi Boukhiam (Maroc)
Asie : Shun Murakami (Japon) et Shino Matsuda (Japon)
Océanie : Ella Williams (Nouvelle-Zélande) et Billy Stairmand (Nouvelle-Zélande)
Europe : Anat Lelior (Israël) et Frederico Morais (Portugal)
Amérique (Panamerican Games) : Daniella Ross (Pérou) et Lucca Mesinas (Pérou) o



Le Freshwater Pro s'est achevé samedi à Lemoore (Californie), avec la victoire du Brésilien Gabriel Medina et de l'Américaine Lakey Peterson. Côté Français : Johanne Defay s'est hissée en finale et manque d'un rien la 4e victoire de sa carrière. Joan Duru et Jérémy Florès ont terminé 17e, Michel Bourez 33e.

A l'issue de la saison, le Top 10 messieurs et le Top 8 dames éligibles seront directement qualifiés pour les Jeux Olympiques de Tokyo-2020 (avec un maximum de deux surfeurs par Comités Nationaux Olympiques).

A ce stade de la saison, et à trois compétitions de l'épilogue (France, Portugal et Hawaii), la France est à quelques points de trois billets (2 messieurs et 1 dame) our les JO.

Voici donc le point sur la course à la qualification pour les JO.


(Cliquez ici pour le système de qualifications)

Medina1099fwp19vankirk


MESSIEURS, TOP 10

Le nouveau maillot jaune du classement masculin est brésilien et se nomme Gabriel Medina (photo ci-dessus). Après un début de saison mitigé, le champion sortant a repris les commandes en alignant trois finales consécutives pour deux victoires (JBay et le Ranch). Il est donc virtuellement dans l'avion pour Tokyo-2020. Son dauphin est également brésilien : Filipe Toledo, vainqueur en juin à Rio, a atteint la finale au Ranch où il a perdu àtoutefois son maillot jaune de leader. Lui aussi a plusieurs orteils sur le spot de Chiba, site des Jeux 2020.
Seulement 9e à Lemoore, Italo Ferreira, sacré champion du monde ISA le 15 septembre au Japon, décroche dans la course aux deux uniques places par pays. Le voici 5e du ranking mais 3e du classement brésilien à près de 10.000 pts de Toledo. Un gouffre à trois étapes du final.

Après sa finale à Rio, Jordy Smith a frappé un grand coup à Tahiti en se hissant en demi-finale puis en Californie où il prend la 5e place dans la piscine de la WSL. Le voici 3e du classement général. Seul représentant sud-africain, Smith est assuré depuis son temps d'avoir son ticket pour Tokyo-2020 et peut tranquillement se focaliser sur la conquête du titre mondial.

Leader du classement général avant Tahiti, Kolohe Andino a perdu quatre places en deux compétitions. Sorti prématurément à Tahiti, il fait 17e au Ranch. Mais conserve la première place du contingent US devant… John John Florence ! Toujours forfait depuis JBay et sa blessure au genou à Rio fin juin, le double champion du monde glisse inexorabelemtn au ranking et occupe désormais le 8e rang. Ce qui fait toujours de lui le 2e américain et virtuellement retenu pour les JO. Out pour le reste de la saison, il a déclaré récemment qu'il serait de retour à Pipeline s'il lui reste une chance d'aller aux Jeux.
Troisième américain du classement mondial après le Ranch, Kelly Slater a déçu à Teahupo'o (17e) autant que « chez lui » sur sa vague artificielle (9e). Il stagne à la 10e du ranking général mais a repris le 3e rang américain au jeune Seth Moniz (11e).

Vainqueur à Bali, quarts de finale à JBay et Rio, Kanoa Igarashi s'est contenté d'une 9e place au Ranch. Seul Japonais engagé sur le CT, Igarashi, est actuellement 6e du ranking, et quoi qu'il en soit, assuré de représenter son pays à domicile dans un peu moins d'un an.

L'Australien Owen Wright, vainqueur du Tahiti Pro continue sur sa lancé et prend la 3e place au Ranch. Meilleur surfeur de l'île continent avec sa 7e place au classement général du CT, le voici, enfin, dans le bon wagon pour Tokyo-2020. Tout comme Julian Wilson (5e à Lemoore). Après un début de saison décevant, Wilson a retrouvé des couleurs. En perte de vitesse, Ryan Callinan (17e à Teahupo'o et au Ranch) passe de la première à la troisième place australienne. A ce stade de la saison, il regarderait l'avion pour Tokyo partir sans lui.

Bourez M 1931FWP19miers
Côté Français, enfin, Michel Bourez (photo ci-dessus) et Jérémy Florès n'ont pas réussi à s'exprimer dans la piscine à vagues californienne après avoir brillé à Teahupo'o et validé leur éventuelle participation aux JO en se rendant aux ISA World Surfing Games de Miyazaki. Florès est 17e, Bourez 33e. Une contre-performance qui n'a pas d'incidence sur leur classement général qui reste inchangé. Bourez est 13e et Florès 14e. Ce qui leur assurerait une place chacun pour les Jeux de Tokyo-2020. Apparu à son avantage au Ranch avant une deuxième journée frustrante, Joan Duru, de retour de blessure après son forfait aux ISA du Japon, perd du terrain et passe à la 24e du classement. Il est le 3e Français du ranking, ce qui le priverait pour l'heure des Jeux. Mais son esprit est certainement ailleurs puisqu'il n'est plus assuré de rester sur le CT et doit avant tout se concentrer sur le maintien.

En regardant ce classement, les nationalités présentes sur le CT messieurs et les places éligibles, il apparait que le Brésil, les Etats-Unis et l'Australie auront chacun 2 places pour les JO. Jordy Smith (AfSud) et Kanoa Igarashi (Japon) vont eux aussi finir dans les 10. Les deux places restantes devraient selon toute vraisemblance revenir aux deux premiers Français du ranking puisque le Néo-Zélandais Ricardo Christie vient d'aligner pour la 8e fois une 17e place ; que l'Italien Leo Fioravanti est blessé de longue date ; et que le remplaçant portugais Federico Morais est lui aussi loin au classement, et a même préféré se rendre au QS 6.000 des Açores (qu'il a remporté) pour jouer l'accession la saison prochaine. D'autant que, meilleur européen aux ISA voici 10 jours, Morais a déjà son billet pour les Jeux.

peterson l7589FWP19cestari

DAMES, TOP 8

Vainqueur à Margaret River et finaliste à JBay, Lakey Peterson (photo ci-dessus) vient de remporter le Freshwater Pro au Surf Ranch devant Johanne Defay. La voici deuxième du classement général et …deuxième américaine du ranking provisoire derrière sa compatriote Carissa Moore. Les deux surfeuses US sont pour le moment sur le vol pour Tokyo-2020.
Au détriment de Caroline Marks qui reste troisième américaine et ne verrait donc pas les Jeux. « Seulement » 5e au Ranch, Courtney Conlogue perd du terrain et devient la 4e américaine du ranking. Comme on le voit, la course aux Jeux sera très rude du côté des Américaines avec 5 filles dans le Top 7 puisqu'il faut ajouter Malia Manuel (7e).

Vainqueur à Rio après sa finale à Keramas, Sally Fitzgibbons descend à la 3e place du classement après ses 5es places à JBay et au Ranch. L'Australienne serait aux Jeux de Tokyo si on en restait là. Au deux tiers de la saison, la championne du monde en titre Stephanie Gilmore qui était leader avant Rio conserve sa 4e place au ranking provisoire après son quart en Californie, et serait elle aussi à Tokyo.
Les deux Australiennes creusent l'écart sur leurs poursuivantes et sont (presque) déjà aux Jeux. La 3e Aussie, Bronte Macaulay est 11e à près de 20.000 points de Gilmore. La qualification officielle pour Fitzgibbons et Gilmore pourrait intervenir à Hossegor.

La Brésilienne Tatiana Weston-Webb est 8e mondiale après son quart au Ranch et dans le bon wagon pour les JO. Tout comme sa compatriote Silvana Lima, blessée en début d'année, qui pointe à la 13e place du classement général. Suffisant pour être dans la bulle des éligibles pour les Jeux (deux places par pays maximum).

defay j3432FWP19cestari n

La Française Johanne Defay (photo ci-dessus), qui restait sur quatre 8es de finale consécutifs, a retrouvé les quarts de finale en AfSud et -surtout- vient de se hisser en finale au Ranch. Elle aurait pu en repartir avec la victoire après une prestation bien au-dessus de tout le monde. La voici 9e place du classement mondial, et, surtout, virtuellement sélectionnée pour les Jeux de Tokyo 2020 avec plus de 12.000 points d'avance sur la seule adversaire à ses trousses, la Néo-Zélandaise Paige Hareb (16e)

Surprenante à Bali avec une demi-finale sur la droite de Keramas, la rookie costaricienne Brisa Hennessy peine en seconde partie de saison. 17e au Ranch, elle occupe désormais le 10e rang mondial mais obtiendrait elle aussi sa place pour Tokyo-2020.

LES QUALIFIÉS PROVISOIRES POUR LES JO 2020 VIA LE CT


Messieurs
Filipe Toledo (Brésil)
Jordy Smith (Afrique du Sud)
Kolohe Andino (Etats-Unis)
Gabriel Medina (Brésil)
John John Florence (Etats-Unis)
Kanoa Igarashi (Japon)
Owen Wright (Australie)
Julian Wilson (Australie)
Michel Bourez (France)
Jeremy Flores (France)

Dames
Carissa Moore (Etats-Unis)
Lakey Peterson (Etats-Unis)
Sally Fitzgibbons (Australie)
Stephanie Gilmore (Australie)
Tatiana Weston-Webb (Brésil)
Johanne Defay (France)
Brisa Hennessy (Costa Rica)
Silvana Lima (Brésil)

Flores6882fwp19vankirk

CALENDRIERS CT 2019 - WORLD SURF LEAGUE

Messieurs
3 - 13 avril : Quiksilver Gold Coast Men's Pro, Queensland, Australie : Italo Ferreira (Brésil)
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie : John John Florence (Etats-Unis)
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie : Kanoa Igarashi (Japon)
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie : John John Florence (Etats-Unis)
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil : Filipe Toledo (Brésil)
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud : Gabriel Medina (Brésil)
21 août - 1er septembre : Tahiti Pro, Teahupo'o, Tahiti : Owen Wright (Australie)
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis : Gabriel Medina (Brésil)
3 - 13 octobre : Quik Pro France, Landes, France
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal
8 - 20 décembre : Billabong Pipe Masters, Pipeline, Hawaii

Dames
3 - 13 avril : Boost Mobile Pro Pro, Queensland, Australie : Caroline Marks (Etats-Unis)
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie : Courtney Conlogue (Etats-Unis)
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie : Stephanie Gilmore (Australie)
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie : Lakey Peterson (Etats-Unis)
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil : Sally Fitzgibbons (Australie)
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud : Carissa Moore (Etats-Unis)
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis : Lakey Peterson (Etats-Unis)
3 - 13 octobre : Roxy Pro France, Landes, France
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal
25 novembre - 6 décembre : Hawaii Pro, Maui, Hawaii

 

Dernière modification le : 24 septembre 2019
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz