Johanne Defay 4e mondiale, Medina et Moore champions du monde

SAN CLEMENTE, CALIFORNIA, USA - SEPTEMBER 14: Johanne Defay of France surfing in Match 2 of the Rip Curl WSL Finals on September 14, 2021 at Lower Trestles, San Clemente, California. (Photo by Pat Nolan/World Surf League)(Photos WSL)



La Française Johanne Defay a réussi un formidable exploit en terminant la saison à la quatrième place mondiale lors des finales du Championship Tour de la WSL, la nuit dernière à Trestles, Californie. Le Brésilien Gabriel Medina est sacré champion du monde alors que l'Hawaïenne Carissa Moore conserve son titre, le 5e de sa carrière, six semaines après l'or olympique de Tokyo.


Cinquième à l'issue des 7 compétitions de la saison régulière (Hawaii, Australie, USA et Mexique), Johanne Defay pouvait croire en ses chances de titre mondial avec le nouveau format proposé par la WSL : le Top 5 mondial réuni sur une seule journée et le vainqueur qui repart avec la couronne sur la tête. Finaliste en mai à Rottnest Island (Australie) et vainqueur en juin au Surf Ranch (USA), la Française avait les moyens techniques et physiques pour répondre au défi de surfer plusieurs fois dans la même journée dans des vagues solides de 2 mètres à Lower Trestles.
Opposée à Stephanie Gilmore (Australie) dans le match n.1 de la journée, Defay parvenait, enfin, à s'offrir la septuple championne du monde, qui restait sur un succès le mois dernier au Mexique (12,17 pts à 6,70 pts). Deux belles gauches pour prendre la tête de la série, puis une longue droite martelée (6,50) lui permettaient de passer ce premier obstacle que d'aucuns voyaient infranchissable puisqu'elle n'avait jamais battu Gilmore en 7 ans de carrière.
SAN CLEMENTE, CALIFORNIA, USA - SEPTEMBER 14: Johanne Defay of France and Seven-time WSL Champion Stephanie Gilmore of Australia after Match 1 of the Rip Curl WSL Finals on September 14, 2021 at Lower Trestles, San Clemente, California. (Photo by Tony Heff/World Surf League)De peu derrière Fitzgibbons

A peine le temps de sortir de l'eau, passer à l'interview et reprendre quelques forces, que Defay repartait à l'eau 35 minutes après en être sorti. Assurée de la quatrième place mondiale après son succès sur Gilmore, la Réunionnaise avait désormais Sally Fitzgibbons (Australie) et le podium mondial en ligne de mire. Face à la championne du monde ISA 2021, Defay semblait vouloir reproduire la même tactique. Attendre patiemment l'ouverture sur la gauche, son point fort avec certainement un des meilleurs surf backside du circuit. Malheureusement, et malgré une première bonne vague (5,83 pts), elle n'en trouvait pas quand l'Australienne construisait son succès sur les longues droites à plus fort potentiel de Trestles et notamment cette superbe vague à 5 minutes du buzzer (6,83).
Le parcours de Defay s'arrêtait donc après deux séries puisqu'elle devait s'incliner face à Fitzgibbons (11,33 à 6,66 pts). Dommage et même un poil frustrant quant on sait qu'un 5,51 pts aurait pu lui ouvrir les portes du match 3.
Le meilleur classement de sa carrière
Il n'empêche, à 27 ans, la Française termine la saison 2021 à la 4e place mondiale, le meilleur classement de sa carrière après ses 5es places en 2016 et 2018. Un classement qui est aussi le meilleur de l'histoire pour le surf français et européen. Chapeau bas.
SAN CLEMENTE, CALIFORNIA, USA - SEPTEMBER 14: Four-time WSL Champion Carissa Moore of Hawaii after surfing in the Title Match of the Rip Curl WSL Finals on September 14, 2021 at Lower Trestles, San Clemente, California. (Photo by Pat Nolan/World Surf League)La victoire et le titre mondial sont finalement revenus à Carissa Moore, vainqueur en trois manches de la Brésilienne Tatiana Weston-Webb. La championne du monde en titre, championne olympique fin juillet à Tokyo, a dû s'employer pour se sortir du piège de l'Auriverde qui a enlevé le premier match (15,20 à 14,06). Moore a ensuite remporté les deux autres manches en élevant considérablement son niveau (17,26 pts au match 2 et 15,60 pts au match 3).
Chez les messieurs, les spécialistes voyaient le n.3 mondial Filipe Toledo s'imposait sur la vague de Trestles qu'il a fait sienne depuis 10 ans qu'il s'y est installé et après son succès ici même en 2017 lors du dernier passage de la caravane pro. Toledo n'est pas passé loin. Après avoir écarté le champion du monde et champion olympique en titre Italo Ferreira (15,97 à 12,44), il a tutoyé la perfection face à son compatriote Gabriel Medina, champion du monde en titre. Lequel a sorti le (très) grand jeu pour s'imposer en deux manches et enlever un troisième titre mondial. Vainqueur de deux compétitions cette saison en 5 finales disputées (!), Medina était indiscutablement le meilleur en 2021. Même si Ferreira s'est emparé du titre olympique.

SAN CLEMENTE, CALIFORNIA, USA - SEPTEMBER 14: Two-time WSL Champion Gabriel Medina of Brazil after surfing in the Title Match of the Rip Curl WSL Finals on September 14, 2021 at Lower Trestles, San Clemente, California. (Photo by Pat Nolan/World Surf League)

La BIO de Johanne Defay

Résultats des Rip Curl WSL Finals

Match 1 féminin : Johanne Defay (FRA) 12.17 bat Stephanie Gilmore (AUS) 6.70
Match 1 masculin : Conner Coffin (USA) 15.00 bat Morgan Cibilic (AUS) 9.84
Match 2 féminin : Sally Fitzgibbons (AUS) 11.33 bat Johanne Defay (FRA) 6.66
Match 2 masculin : Filipe Toledo (BRÉ) 16.57 bat Conner Coffin (USA) 14.33
Match 3 féminin : Tatiana Weston-Webb (BRÉ) 13.17 bat Sally Fitzgibbons (AUS) 11.73
Match 3 masculin : Filipe Toledo (BRÉ) 15.97 bat Italo Ferreira (BRÉ) 12.44
Match pour le titre féminin, Heat 1 : Tatiana Weston-Webb (BRÉ) 15.20 bat Carissa Moore (HAW) 14.06
Match pour le titre masculin, Heat 1 : Gabriel Medina (BRÉ) 16.30 bat Filipe Toledo (BRÉ) 15.70
Match pour le titre féminin, Heat 2 : Carissa Moore (HAW) 17.26 bat Tatiana Weston-Webb (BRÉ) 15.60
Match pour le titre masculin, Heat 2 : Gabriel Medina (BRÉ) 17.53 bat Filipe Toledo (BRÉ) 16.36
Match pour le titre féminin, 3e manche : Carissa Moore (HAW) 16.60 bat Tatiana Weston-Webb (BRÉ) 14.20


Le classement mondial 2021 dames
• 1. Carissa Moore (Hawaii)
• 2. Tatiana Weston-Webb (Brésil)
• 3. Sally Fitzgibbons (Australie)
• 4. Johanne Defay (France)
• 5. Stephanie Gilmore (Australie)
----------
• 6. Caroline Marks (USA)
• 7. Tyler Wright (Australie)
• 8. Isabelle Nichols (Australie)
• 9. Courtney Conlogue (USA)
• 10. Malia Manuel (Hawaii)

Le classement mondial 2021 messieurs
• 1. Gabriel Medina (Brésil)
• 2. Filipe Toledo (Brésil)
• 3. Italo Ferreira (Brésil)
• 4. Conner Coffin (USA)
• 5. Morgan Cibilic (Australie)
----------
• 6. Griffin Colapinto (USA)
• 7. Jordy Smith (Afrique du Sud)
• 8. Kanoa Igarashi (Japon)
• 9. Yago Dora (Brésil)
• 10. Frederico Morais (Portugal)

20. Jérémy Florès (France)
28. Michel Bourez (France)

 

 

Dernière modification le : 15 septembre 2021
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia