Johanne Defay remporte l’US Open !

En s’adjugeant l'US Open, 6e étape du tour mondial féminin, en Californie, la Française fait un bond au classement général et occupe désormais le sixième rang. En s’adjugeant l'US Open, 6e étape du tour mondial féminin, en Californie, la Française fait un bond au classement général et occupe désormais le sixième rang.  © Photo WSL

A seulement 21 ans, Johanne Defay s’adjuge l’US Open pour sa première finale sur une étape du world championship tour féminin. En finale, elle a disposé de l’Australienne Sally Fitzgibbons (13,54 - 11,83 pts) devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs à Huntington beach (Californie).

 

Pour sa deuxième année sur le tour, Johanne Defay signe un succès qui la place le temps d’une compétition au-dessus des meilleures surfeuses de la planète. Sally Fitzgibbons (Aus) en finale, Bianca Buitendag (AfSud) en demis, Lakey Peterson (USA) en quarts, Alessa Quizon (Haw) au 4e tour, ont toutes succombé à la puissance, la technique et la détermination de Defay. Laquelle signe d’ailleurs le meilleur total (17,44 pts au Rd1) et la meilleure note (9,27 pts au Rd1) de toute la compétition. Une compétition qui est, et de loin, la plus populaire de tout le world tour.

« C’est juste fou ! »

« Je n’y crois pas ! Je ne réalise pas. C’est juste fou ! s’est-elle exclamée quelques instants après son succès. Je pense à tout le monde à la maison. J’ai beaucoup travaillé pour arriver là. »

Beaucoup travaillé pour se hisser pour la première fois en finale d’un WCT, après trois demi-finales perdues en 2014 (2) et 2015 (1). 

Toujours sans sponsor majeur

Beaucoup travaillé sans sponsor majeur, non plus. Mais avec l’aide de quelques partenaires, d’un financement participatif en début de saison et du n.1 français Jérémy Florès qui la parraine. 

Ce qui fait de la n.1 européenne un véritable OVNI dans le monde du surf. « L’année dernière, tout était nouveau, a-t-elle confié peu avant la remise des prix. Je me sens mieux cette année. » Et comment ! Après sa demi-finale à Fiji fin mai, la voici qui signe un premier succès que nous étions beaucoup à espérer secrètement. Mais sans doute pas si tôt. 

Johanne Defay est la deuxième Française à remporter une étape du world championship tour. En août 1992, Anne-Gaëlle Hoareau, une autre Réunionnaise, s’était imposée à domicile en remportant le Yop Pro à St Leu, en battant l'Australienne Jodie Cooper. 

 

LE CLASSEMENT WCT APRES L'US OPEN

 

CALENDRIER WCT 2015 - DAMES

28 février-11 mars : Roxy Pro Gold Coast, Australie [Carrissa Moore, Haw]

1er-12 avril : Rip Curl Women's Pro Bell's Beach, Australie [Carrissa Moore, Haw]

15-26 avril : Drug Aware Margaret River Pro, Australie [Courtney Conlongue, USA]

11-22 mai : Rio Women's Pro, Brésil [Courtney Conlongue, USA]

31 mai-5 juin : Fiji Women's Pro, Tavarua, Fidji [Sally Fitzgibbons, Aus]

9-20 septembre : Trestles Women's Pro, Trestles, États-Unis [JOhanne Defay, Fra)

29 septembre-4 octobre : Cascais Women's Pro, Portugal

6-17 octobre : Roxy Pro France, Landes, France

22 novembre-6 décembre : Maui Women's Pro, Hawaii

 

Huscenot 9e chez les messieurs

Si l'US Open était pour les filles une étape du WCT, les messieurs étaient, eux, engagés sur un WQS 10.000. Le Japonais Hiroto Ohhara remporte lui aussi le premier succès de sa carrière en battant en finale Tanner Hendrickson (Haw). Le meilleur Français est Maxime Huscenot, sorti en 8es de finale par le Brésilien Alex Ribeiro et qui prend donc la 9e place de l'épreuve. Charly Martin et Joan Duru sont 17es. Au classement général WQS, Jérémy Florès (absent à l'US Open) est 4e, Joan Duru 7e et Huscenot désormais 17e, sot le meilleur classement de sa carrière. 

 

Dernière modification le : 03 août 2015
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia