« Johanne do fé ! »

La Française réussi l'exploit de se hisser dans le dernier carré en WQS mais aussi sur le Pro Junior. Ce dimanche, elle tentera de disputer un cinquième finale dans sa catégorie d'âge et d'atteindre une première finale en QS. La Française réussi l'exploit de se hisser dans le dernier carré en WQS mais aussi sur le Pro Junior. Ce dimanche, elle tentera de disputer un cinquième finale dans sa catégorie d'âge et d'atteindre une première finale en QS.  © Photos ASP Europe

« Johanne do fé », comprenez : « Johanne en feu », en créole réunionnais ! Johanne Defay, de son vraie nom, s'est qualifiée ce samedi après-midi pour les demi-finales du WQS 6-étoiles et par ailleurs pour le dernier carré du Pro Junior. La surfeuse de l'océan Indien est la dernière Française dans les deux tableaux à Seignosse.

Il y a du Charly Martin dans Johanne Defay. Comme le vainqueur du Lacanau Pro de la semaine dernière, elle fait briller le surf tricolore sur les deux seules compétitions WQS françaises de l'année. Comme le Guadeloupéen, elle vient des îles et son surf métissé s'en ressent. Comme le champion d'Europe ASP junior, elle domine sa catégorie d'âge sur le Vieux continent et se révèle être précoce en allant bousculer la hiérarchie mondiale. Comme Charly Martin, elle surfe sans sponsor majeur et tous deux font un gros pied de nez à ceux qui les ont abandonnés en cours de route.

La gauche salvatrice au buzzer
Aujourd'hui, la leader du circuit européen Pro Junior a surfé trois fois ! quant certaines ne sont allées à l'eau que 30 minutes. Johanne a d'abord validé son billet pour les demis dans sa catégorie d'âge. Pas une formalité car à Seignosse la concurrence venue d'Australie et des Etats-Unis s'est faite ressentir. Demandez plutôt à Cannelle Bulard, habituée des finales depuis le début de saison mais stoppée cette fois en quarts, ce matin. Johanne, elle, jouera demain dimanche pour une 5e finale consécutive en… cinq compétitions depuis le début du mois de juillet. Pour, déjà, trois succès et une deuxième place ! 
Peu après sa qualification Pro Junior, la Réunionnaise est repartie à l'eau pour le QS. Un round of 12 toujours aussi délicat, qu'elle n'avait réussi à passer qu'une fois dans sa jeune carrière, l'an dernier à Manly (Australie). Cette fois, Defay s'est battue comme une lionne, obtenant une dernière gauche (presqu')au buzzer pour monter en quarts. Et y retrouver Alizé Arnaud, dominatrice dans son heat à trois, impressionnante de maturité et d'intelligence tactique. 

Alizé Arnaud perd pied à marée haute
Dans ce duel 100% français, cocorico !, c'est la junior qui a su tirer sa planche de l'eau. Toujours sur ces droites fuyantes et finalement plus difficiles à surfer au remontant qu'à marée basse, la Réunionnaise a plié l'affaire en fin de série, avec une vague à 5,65 pts. Loin de ses standards habituels, mais suffisant pour s'imposer. Après avoir soufflé le show au tour précédant, Alizé n'a pas trouvé la solution cette fois-ci. Perdant même de précieuses minutes à vouloir passer par le sable pour remonter au large, alors que Defay regagnait sans problème le line up à la rame. Comme l'an passé, Alizé s'arrête à ce stade de la compétition. Ce qui ne veut pas dire qu'elle a stagné comme elle se l'imagine. Au contraire, elle confirme qu'elle est bel et bien une des meilleures surfeuses européennes.
Ce dimanche, tous les regards, tout du moins ceux des paires d'yeux françaises, seront portés sur Johanne Defay. Celle qui nous a promis en nous quittant tout à l'heure qu'elle filait manger des pâtes avec papa-maman pour se mettre au lit de bonne heure, disputera sa première demi-finale WQS. Face à l'Australienne Keely Andrew. Une sacrée cliente. Qui a sorti de son côté l'Hawaïenne Alessa Quizon. Mais si Johanne nous la joue comme Charly Martin, alors…

A Seignosse, Stéphane Sisco

 

RÉACTIONS

Johanne Defay (FRA), qualifiée pour les demi-finales WQS et Pro Junior

« Jusqu'à présent, mon meilleur résultat en QS était une 5e place. Je suis aux anges ! C'est vraiment une grosse récompense de tout mon travail. Je ne m'attendais à rien de particulier sur ce WQS. Je m'étais dit, on verra bien. Je voulais juste surfer. Je pense que j'ai vraiment changé mon surf en compétition. J'ai appris certaines choses. La plus importante est que même avec un 5 et 4 pts, tu peux passer. Il faut être intelligente et ne pas surfer comme tu voudrais le faire pour épater les autres.
(Est-ce que c'était plus facile face à Alizé Arnaud car entre Françaises ?) Peut-être. Je ne sais pas. Mais c'est vrai que j'ai mieux surf qu'au tour précédant à trois. J'ai toujours eu du mal dans ces séries à trois, j'étais donc encore une fois stressé sur ce tour-là. L'an dernier, je me souviens d'une série avec Alizé et Pauline (Ado), qui jouaient gros toutes les deux pour leur qualification. J'étais bien, mais je n'avais pas autant d'enjeu. Par rapport à tout l'enjeu que ça représentait pour elles, ça m'avait plombé… J'étais passée à côté. Et à la fin de l'année, je me suis faite remercier par mon sponsor. Aujourd'hui, je sais qu'on est copines en dehors de l'eau mais qu'en compétition, ça devient du boulot. J'ai deux demis demain, j'espère atteindre les deux finales ! »

Alizé Arnaud (FRA), éliminée en quarts de finale, 5e au général
« Je voulais aller le plus loin possible. Je suis évidemment déçue. Surtout que je ne me suis pas améliorée par rapport à l'an dernier. je me dis que Johanne, ou une autre Française, passe à ma place, c'est mieux qu'une surfeuse étrangère, mais je suis quand même déçue. Ceci dit, il n'y a qu'une seule Française devant moi, je suis satisfaite ce ça. Encore une fois, je ne m'en sors pas à marée haute, j'ai de gros progrès à faire dans ces conditions. Je vais bosser pour. Comme ça, si je passe là dedans l'année prochaine, je serai prête ! Je suis à Patin (Espagne) dès mardi, ça va enchaîner avec un autre 6 étoiles. Physiquement je suis prête. J'ai l'habitude d'enchainer. Ça ne me dérange pas. Je préfère même ça plutôt qu'une période de creux comme on a eu avant la Californie. »

 

Justine Dupont (FRA), éliminé au round of 12, 9e place au général
« Je suis très déçue. Je suis tombée sur ma première vague. J'ai eu du mal après. Un peu perdue sur mes options. J'étais au large, les autres au bord. J'ai commencé à m'énerver. J'ai commencé à ne plus trop y croire. Pourtant, il y avait tout pour réussir. Je pouvais les battre. Ce qui est ch…, c'est que ce n'est pas une série mais mon année qui se termine là-dessus. Je prends des bonnes vagues au début de la compétition et là, je ne peux pas m'exprimer. J'ai attendu que j'étais en combo. J'avais beaucoup de pression. Je devais jouer mon année sur une vague, puis deux vagues. Je ne les ai pas eues… »

 

 

RÉSULTATS

Quarts de finale WQS

Heat 1: Malia Manuel (HAW) 15.85 def. Paige Hareb (NZL) 7.25

Heat 2: Courtney Conlogue (USA) 13.75 def. Bianca Buitendag (ZAF) 10.75

Heat 3: Johanne Defay (FRA) 10.90 def. Alizé Arnaud (FRA) 8.85

Heat 4: Keely Andrew (AUS) 11.75 def. Alessa Quizon (HAW) 5.25

ROUND OF 12 

Heat 1: Malia Manuel (HAW) 17.25, Courtney Conlogue (USA) 15.10, Justine Dupont (FRA) 7.45

Heat 2: Bianca Buitendag (ZAF) 12.05, Paige Hareb (NZL) 11.90, Leticia Canales Bilbao (EUK) 9.85

Heat 3: Alizé Arnaud (FRA) 14.75, Keely Andrew (AUS) 14.50, Tatiana Weston-Webb (HAW) 11.35

Heat 4: Alessa Quizon (HAW) 15.40, Johanne Defay (FRA) 11.75, Brittani Nicholl (AUS) 9.65

Quarts de finale Pro Junior

Heat 1: Nikki Van Dijk (AUS) 12.25 def. Cannelle Bulard (REU) 6.00

Heat 2: Bronte Macaulay (AUS) 7.90 def. Eden Putland (AUS) 7.75

Heat 3: Johanne Defay (FRA) 12.75 def. Keely Andrew (AUS) 11.50

Heat 4: Georgia Fish (AUS) 12.00 def. Nage Melamed (HAW) 7.50

 

PROGRAMME (ce dimanche)

Demi-finales WQS 

Heat 1: Malia Manuel (HAW) vs Courtney Conlogue (USA)

Heat 2: Johanne Defay (FRA) vs Keely Andrew (AUS)

 

Demi-finales Pro Junior

Heat 1: Nikki Van Dijk (AUS) vs Bronte Macaulay (AUS)

Heat 2: Johanne Defay (FRA) vs Georgia Fish (AUS)

 

Dernière modification le : 24 août 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia