Johanne et Alizé, deux rayons de soleil français

Johanne Defay est en très grande forme. leader du circuit Pro Junior européen, la jeune femme est en quarts de finale à quatre du QS de Seignosse. Johanne Defay est en très grande forme. leader du circuit Pro Junior européen, la jeune femme est en quarts de finale à quatre du QS de Seignosse.  © Photo FFS

Il y aura donc trois Françaises dans le round of 12 du Swatch Girls Pro, soit un quart de l'effectif du 6-star encore en course pour la victoire. Après Justine Dupont hier soir, Johanne Defay et Alizé Arnaud se sont qualifiées ce matin. 

Le bel été du surf féminin français continue. Après les deux demi-finales de Pauline Ado en Californie il y a quelques semaines (CT et QS), trois tricolores sont en quarts de finale à quatre du Swatch Girls Pro. Justine Dupont nous avait sorti de notre tristesse hier soir, en se qualifiant pour le round of 12 après l'élimination aussi précoce que surprise de Pauline Ado, la n.1 française. Ce matin, Johanne Defay et Alizé Arnaud ont été nos rayons de soleil dans la grisaille landaise.

Defay : « J'espère y arriver ce coup-ci ! »
La Réunionnaise est arrivée gonflée à bloc au pennon. Forte de ses trois victoires sur quatre compétitions du circuit Pro Junior européen, Defay est dans le rythme de la compétition et des perfs. Tout à l'heure, elle l' approuvé en surfant proprement et avec intelligence. La voici dans les 12 dernières filles de ce 6-star particulièrement relevé et, désormais, terriblement ouvert. « Je suis très contente, c'est mon meilleur résultat de l'année ! » sourit celle qui a déjà eu le bonheur de faire un quart de finale à deux à Manly, l'an dernier pour une 5e place sur le 6-star australien. Pas si évident que ça comme elle l'explique : « Ce tour-là, souvent j'y arrive mais je ne le passe pas… J'espère y arriver ce coup-ci, surtout en France ! » Comme indiqué, Johanne est à Seignosse « en confiance par rapport à mes résultats en juniors. »
Elle reconnaît toutefois qu'elle appréhendait le Swatch « car il n'y a pas eu de QS européen avant et je ne suis pas allée en Californie (Supergirls d'Oceanside, ndlr). J'avais donc de l'appréhension sur les premiers tours. » Ce n'est plus le cas comme on l'a vu ce matin : « Là, je surfe relâchée. Quoi qu'il en soit, ça passe ou ça casse. Je suis plus dans l'optique de montrer ce que je sais faire. » Demain samedi, elle surfera pour une place en quart dans une série à trois où seules les deux premières se qualifient. « Ces séries sont un peu plus compliquée car il y a souvent des bonnes filles avec toi, même si dès le 1er tour, elles sont déjà très fortes. Mais qu'on surfe à 3 ou 4 en série, c'est pareil. Je ne me pose pas la question car de toute façon, il faut faire 1 ou 2 pour passer ! »

« Je surfe désormais pour moi, pas pour un sponsor ! »
Changement dans le ton, changement dans le surf aussi. La nouvelle Johanne Defay est arrivée ! Interrogée sur sa mue, la Réunionnaise confie : « Ce qui a changé ? Ma préparation physique et, avec la perte de mon sponsor, j'ai eu une grosse remise en question. Je me suis posé la question : dois-je continuer ou pas ? Est-ce que je veux être surfeuse pro ou pas ? Aujourd'hui, je fais tout ça pour moi, pas pour plaire à un sponsor ou à mes parents. Je pense que c'est juste de la maturité. » Et de se faire confidente : « Cette maturité, je sais que je l'ai pour les juniors. J'espère l'avoir désormais pour les QS. La roue tourne vite, c'est la compétition. Tu peux faire un 8 points au 1er tour et rien au deuxième. Ce sont des expériences à vivre, il y a des hauts et des bas… Le Swatch ne m'a jamais réussi jusqu'à présent. On verra bien… »

Arnaud : « Je pense que je peux aller jusqu'au bout ! »
L'autre Française à avoir le sourire est Alizé Arnaud. La championne du monde ASP junior 2010 s'est qualifié pour les quarts à quatre en dominant sa série techniquement et tactiquement. Tout en déclarant son « soulagement d'être passée ce matin et pas hier soir à marée haute », la n.2 française revient sur sa série du jour : « J'étais confiante car les vagues étaient pas mal. J'ai eu deux 6 pts assez tôt. Je voulais prendre deux scores très vite. C'était ma tactique. Je voulais être devant très vite pour mieux gérer la série. 1ère ou 2e, ça ne m'importait pas. Il fallait passer. »
Et quand on lui dit qu'en faisant 2e elle se serait retrouvée avec Defay au tour suivant, Alizé de certifier : « Je ne le savais même pas ! » De toutes façons, la Landaise assure ne pas s'occuper des autres filles du tableau. Elle est à Seignosse pour une seule chose : « Je pense que je peux aller jusqu'au bout. J'ai déjà fait 2e sur un QS 6-étoile l'an dernier (Pantin, Espagne). Et, l'an passé, j'ai fait 5e ici. Je peux donc faire aussi bien, même si j'espère mieux bien sûr. »
Wild card sur le WCT de Rio de Janeiro en mai dernier, Alizé Arnaud explique que cette participation lui a « beaucoup apporté médiatiquement et c'était bien que les filles du CT me voient en action. » Puis elle tempère : « Mais Rio ne m'a rien apporté de plus dans mon surf. » 

A Seignosse, Stéphane Sisco

 

Résultats

Round of 24

Heat 4 : Tatiana Weston-Webb (HAW) 15.00, Johanne Defay (FRA) 10.85, Dimity Stoyle (AUS) 10.45, Maud Le Car (FRA) 7.35

Heat 5 : Alizé Arnaud (FRA) 13.25, Brittani Nicholl (AUS) 12.75, Sarah Baum (AFS) 10.70, Freya Prumm (AUS) 8.80

Heat 6 : Alessa Quizon (HAW) 15.50, Keely Andrew (AUS) 10.40, Coco Ho (HAW) 8.60, Silvana Lima (BRÉ) 6.65

 

Programme

Round of 12

Heat 1 : Malia Manuel (HAW), Courtney Conlogue (USA), Justine Dupont (FRA)

Heat 2 : Paige Hareb (NZL), Leticia Canales Bilbao (EUK), Bianca Buitendag (AFS)

Heat 3 : Tatiana Weston-Webb (HAW), Alizé Arnaud (FRA), Keely Andrew (AUS)

Heat 4 : Johanne Defay (FRA), Brittani Nicholl (AUS), Alessa Quizon (HAW)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Justine Time  •  « Johanne do fé ! » »
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia