Kanoa Igarashi : « Jérémy est une légende du surf pour toujours »

JPN ath Kanoa Igarashi ath ph Sean Evans phPhoto ISA/Sean Evans


Le Japonais fait partie des favoris des Jeux Olympique qui se disputent dans son pays. Couvé par Jérémy Florès et Michel Bourez à ses débuts, Kanoa Igarashi ouvre son coeur et encense les deux Français qu'il va retrouver à Tokyo dans quelques jours.


Jérémy Florès
« Jérémy est mon héros, mon idole, mon surf héros, mon grand frère, il est beaucoup pour moi. Les gens ne réalisent pas tout ce qu'il a accompli en tant qu'athlète. Et en ce qui me concerne, tout ce qu'il a fait pour moi. Il a façonné la personne que je suis aujourd'hui. J'ai grandi au sein du team Quiksilver avec lui, et il est toujours un grand frère, un gars du CT, une star. Il a un mental très fort, il est toujours aussi passionné. Je veux devenir ce genre de surfeur. J'ai grandi avec une culture japonaise, avec beaucoup de sensibilité et quand j'ai rencontré Jérémy en arrivant sur le tour, je me suis dit : "wouah ! Je veux être comme lui. Je veux être un gars aussi fort." J'ai passé beaucoup de temps avec lui, et je ne pourrai jamais assez le remercier. Encore une fois, c'est mon grand frère. Ce qu'il a fait pour le surf est juste incroyable. Il est une légende du surf pour toujours. »

Michel Bourez
« Je connais Michel depuis longtemps aussi. J'ai grandi en le regardant, j'étais un rookie et je me souviens de ma première saison sur le tour. Quand tu es rookie, les autres ne te regardent pas trop. Mais lui a toujours été bienveillant pour moi, il m'a toujours salué. Il a fait en sorte que je me sente vraiment sur le tour, que je sente que je faisais partie des boys. Ça a été très important. Particulièrement pour moi, car j'étais un petit jeune. Je n'avais que 18 ans, et j'étais très timide. J'étais un peu perdu et il a toujours été attentionné. Le simple fait de me dire "bonjour", "tu as bien surfé", toutes ces petites attentions m'ont beaucoup aidé. Je me souviendrais de ça toute ma vie. Quand j'ai fait ma première finale CT, à Pipeline, Michel était là, il m'a encouragé et m'a donné du courage. »

Leurs chances aux JO
« J'espère qu'à Tokyo ce sera petit et que je gagnerai ! Je rigole ! Tout le monde est tellement fort. Le truc sera d'avoir de bonnes planches, d'être bon sur 2-3 jours de compétition. J'espère que je ferai un bon résultat mais je sais qu'eux aussi vont faire leur maximum. Je suis à fond avec eux en tout cas. »

 

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 26 juillet 2021
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia