surfingfrance.com

L'ISA et la WSL dévoilent le processus de qualification olympique

Pauline Ado et Johanne Defay, surfeuses du CT cette année, avaient participé aux ISA World Surfing Games organisés en mai à Biarritz. Avec succès, puisqu'Ad a été sacré championne du monde et Defay vice-championne. Pauline Ado et Johanne Defay, surfeuses du CT cette année, avaient participé aux ISA World Surfing Games organisés en mai à Biarritz. Avec succès, puisqu'Ad a été sacré championne du monde et Defay vice-championne.  © FFSurf/Antoine Justes

L'International Surfing Association (ISA) a annoncé aujourd'hui un accord avec la World Surf League (WSL) sur les principes de qualification pour le surf aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, assurant la participation des meilleurs surfeurs du monde de la WSL Championship Tour (CT) ainsi que la promotion des opportunités universelles pour les surfeurs du monde entier. Un processus qui devra être validé par le CIO en février prochain.
 

En principe, l'accord verra jusqu'à 18 des 40 places aux Jeux réservées aux surfeurs du WSL Championship Tour (CT) (10 hommes et huit femmes), les 22 places restantes seront déterminées lors des ISA World Surfing Games 2019 et 2020, des Jeux panaméricains de 2019 à Lima, et une seule place (pour les hommes et les femmes) pour le pays hôte (Japon).
Les surfeurs du CT devront se rendre disponibles pour leurs équipes nationales 
Avec le soutien de la WSL, les règles d'admissibilité ISA pour la participation olympique exigeront que les surfeurs se rendent disponibles pour leurs équipes nationales pour participer aux ISA World Surfing Games en 2019 et 2020 et, s'ils sont sélectionnés par leur fédération nationale, participer.
Approbation du CIO en février 2018
La décision finale sur l'ensemble du processus est soumise à l'approbation du Bureau exécutif du Comité International Olympique (CIO) lors de sa réunion de février 2018.
L'accord conclu entre l'ISA et le WSL renforce l'engagement des deux organisations en faveur du succès olympique du surf, mettant en évidence une forte collaboration entre une Fédération olympique internationale reconnue par le CIO et le domicile professionnel des meilleurs surfeurs du monde. 
Le surf a été confirmé en août 2016 en tant que sport olympique pour Tokyo-2020 après des décennies de campagne de l'ISA pour le développement mondial du surf. Le surf sera également inclus dans les Jeux panaméricains de 2019 à Lima. Cette campagne a été soutenue par l'amélioration continue du surf de haute performance et de l'attention du grand public sur le WSL Championship Tour.

FLORES JEREMY FRA FFS ARRIETA ARR 8868
Capitaine de l'équipe de France championne du monde 2017 et vainqueur lundi du Pipeline Masters à Hawaii, Jérémy Florès est un surfeur du Championship Tour de la WSL depuis 11 ans.

 


RÉACTIONS 
Fernando Aguerre, président de l'ISA
« Nous sommes heureux de parvenir à cet accord historique avec le WSL sur la participation de leurs meilleures stars aux Jeux Olympiques et aux ISA World Surfing Games. Le soutien, l'approbation et la collaboration de la WSL et de ses meilleurs surfeurs professionnels ont toujours été une partie importante de notre parcours olympique vers Tokyo-2020 et au-delà.
Cet accord souligne non seulement notre engagement à faire concourir les meilleurs athlètes du monde lors des débuts du surf à Tokyo, mais aussi à faire en sorte que les compétitions reflètent le libre accès et l'universalité de notre sport dans le monde entier.
Nous sommes également très heureux d'avoir le plein soutien et l'engagement de la WSL pour les ISA World Surfing Games d'ici 2020. La participation des meilleurs professionnels dans leurs équipes nationales va élever le surf à de nouveaux sommets, créant un enthousiasme supplémentaire dans la préparation des Jeux Olympiques. »
 
Sophie Goldschmidt, PDG de la WSL
« Les Jeux Olympiques offrent une plate-forme incroyable pour tous les sports. Le surf pourra profiter de cette opportunité énorme en 2020 et, espérons-le, au-delà. Il est essentiel pour notre sport de présenter son meilleur surf possible à travers cette opportunité et cela demande aux meilleurs surfeurs du monde du Championship Tour de participer. C'est formidable que l'ISA et la WSL, en discutant avec les athlètes, puissent parvenir à un accord sur le processus de qualification pour 2020. Nous sommes impatients de renforcer le partenariat alors que nous approchons de cette fantastique opportunité. »

Adrian Buchan, représentant des athlètes masculins de la WSL
« Le surf a la capacité de revigorer les Jeux Olympiques de Tokyo-2020. Les athlètes sont ravis de montrer leurs compétences sur la plus grande plateforme sportive du monde et la possibilité pour le surf d'être reconnu comme un sport vraiment professionnel. »
 
Sage Erickson, représentante des athlètes féminines de la WSL
« C'est formidable que la WSL et l'ISA se soient mis d'accord sur un processus de qualification pour les Jeux Olympiques en 2020. C'est une opportunité majeure pour le sport et nous devons en tirer le meilleur parti. Présenter le surf avec les meilleurs surfeurs du monde, dans les meilleures vagues possibles, est une chose sur laquelle nous sommes tous d'accord. »

Dernière modification le : 13 mai 2019
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz