surfingfrance.com

La France assurée d'avoir un 3e athlète aux JO

La France assurée d'avoir un 3e athlète aux JO  © X. Renaudin

Après les qualifications de Jérémy Florès et Johanne Defay pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, actées respectivement vendredi et aujourd'hui au Portugal, la Fédération Française de Surf attend celle d'un autre surfeur tricolore à l'issue de la dernière étape du Championship Tour à Hawaii (8-20 décembre).
Ce sera Michel Bourez ou Joan Duru, puisqu'aucun des poursuivants étrangers au classement ne peut revenir à la fois sur les deux tricolores.
Rappelons que comme tous les autres pays, la France ne peut qualifier au maximum que deux messieurs et deux dames pour les Jeux Olympiques 2020.



Après la qualification historique de Jérémy Florès, lequel continue à écrire les plus belles pages du surf français quelques jours après son sacre à Hossegor, la Fédération a accueilli celle de Johanne Defay ce dimanche. Toujours en lice sur le MEO Rip Curl Pro, la Française a atteint les quarts de cette avant-dernière étape du CT à Supertubos après avoir dominé la Coastricienne Brisa Hennessy au 3e tour. Un succès qui scelle définitivement sa place dans l'avion pour Tokyo 2020, quand bien même la défaite de la Néo-Zélandaise Paige Hareb quelques minutes plus tôt l'y envoyait déjà.
Verdict à Hawaii
bourez m1430PRT19poullenotA ces deux très bonnes nouvelles, ajoutons l'assurance désormais acquise de voir un troisième surfeur français à Tokyo-2020. Avec les éliminations précoces au Portugal de leurs rivaux « éligibles » : l'Italien Leo Fioravanti, le Néo-Zélandais Ricardo Christie et le Portugais Frederico Morais, Michel Bourez et Joan Duru sont en lice pour obtenir le 10e et dernier ticket olympique délivré via le CT messieurs 2019.
Le mieux placé des deux étant Bourez. Celui-ci obtiendra sa qualification s'il se hisse au 4e tour du Pipeline Pro, et même si Duru remporte la compétition. Inversement, il faudra à Duru gagner et voir Bourez s'arrêter en 16es de finale pour arracher miraculeusement la qualification olympique. Au-delà de tous ces calculs, souhaitons le meilleur à nos surfeurs, et espérons que Duru fasse une énorme perf à Hawaii pour son maintien (une demi-finale au minimum).
duru j9679PRT19poullenotLa quatrième place à arracher aux ISA 2020
Avec trois représentants sur trois places possibles via le CT 2019 (2 places maximum par pays et par genre), nos surfeurs remplissent le contrat de faire carton plein pour les qualifications olympiques. La quatrième et dernière place pour les Jeux se jouera pour une fille en mai prochain aux Mondiaux ISA (lieu à déterminer). La mission des deux Françaises qui accompagneront Defay sur ces championnats du monde sera de terminer dans le Top 7 « éligibles » (hors surfeuses déjà qualifiées et toujours avec ce maximum de deux athlètes maximum par pays). Ce dernier enjeu est de taille puisqu'avec quatre qualifiés sur quatre possible par pays, la France serait une des rares nations avec les Etats-Unis, l'Australie, le Brésil et sans doute aussi le Japon, à engager le maximum d'athlètes aux Jeux.


Le système de qualifications : http://bit.ly/2MPm94R


LES FRANÇAIS AUX JO 2020

* Jérémy Florès qualifié pour les JO
* Johanne Defay qualifiée pour les JO
* Michel Bourez ou Joan Duru qualifié pour les JO

Les cas de figure pour Bourez ou Duru
(La décision se fera à Pipeline (Hawaii), site de la 11e et dernière étape du CT 2019)

Michel Bourez qualifié pour les JO si :
- Il atteint le 4e tour à Pipeline
- Joan Duru ne gagne pas à Pipeline

Joan Duru qualifié pour les JO si :
- Il gagne à Pipeline et Michel Bourez perd au 3e tour


LES QUALIFIÉS OLYMPIQUES PROVISOIRES*

Messieurs
(2 places max par pays)
10 places via le CT 2019
Jordy Smith (AfSud)
Kolohe Andino (USA)
Kano Igarashi (Japon)
Jérémy Florès (France)
4 places via les ISA 2019
Ramzi Boukhiam (Maroc)
Shino Matsuda (Japon)
Billy Stairmand (Nouvelle-Zélande)
Frederico Morais (Portugal)
1 place via les Panamerican Games 2019
Lucca Mesinas (Pérou)
7 places via les ISA 2020
A déterminer

Dames
(2 places max par pays)
8 places via le CT 2019
Sally Fitzgibbons (Australie)
Stephanie Gilmore (Australie)
Tatiana Weston-Webb (Brésil)
Johanne Defay (France)
4 places via les ISA 2019
Bianca Buitendag (Afrique du Sud)
Shun Murakami (Japon)
Ella Williams (Nouvelle-Zélande)
Anat Lelior (Israël)
1 place via les Panamerican Games 2019
Daniella Ross (Pérou)
7 places via les ISA 2020
A déterminer


* Les qualifiés via le CT 2019 devront participer aux Mondiaux ISA 2020 pour valider leur participation. Les qualifiés via les ISA 2019 (qualifications continentales) peuvent être supplantés par un compatriote (unique cas de figure).

LE CALENDRIER JUSQU'AUX JEUX OLYMPIQUES

16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal (CT messieurs et dames)
25 novembre - 6 décembre : Hawaii Pro, Maui, Hawaii (CT dames)
8 - 20 décembre : Billabong Pipe Masters, Pipeline, Hawaii (CT messieurs)
Mai 2020 : ISA World Surfing Games (lieu à déterminer)
31 mai : date limite 

 

Dernière modification le : 21 octobre 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz