La Ligue Nouvelle-Aquitaine inquiète pour les clubs

La Ligue de Surf de Nouvelle-Aquitaine continue de fonctionner en télétravail durant le confinement. L'inquiétude, à moyen terme, pourrait venir de la baisse du nombre de licenciés (9000 en 2019) et, à court terme, de la fragilisation de la cinquantaine de clubs qu'elle regroupe.

 

« Les salariés de la Ligue ont reçu la consigne de rester chez eux en télétravail le lundi veille de confinement. Si la situation se prolonge nous demanderons à être admis au dispositif de chômage technique. Nous profitons de cette période pour mettre à jour les dossiers administratifs, mettre à jour notre site internet et nos moyens de communication. Nous continuons à travailler sur la finalisation du documentaire sur le Pôle Espoir, qui doit sortir au printemps.
Nous avons dû annuler une coupe régionale de surf et bodyboard, ainsi qu'une formation du BIF dédiée au professeur d'EPS au mois de mars. En avril, nous devrons déplacer la suite d'une formation BIF en Gironde. Notre prochain évènement sera, au plus tôt si possible, une super coupe régionale du 8 au 10 mai regroupant toutes les disciplines. Nous préparons également nos eux grands évènement : les championnats Nouvelle-Aquitaine Open et espoir.
Après le premier discours du Président de la République, nous avons stoppé immédiatement les entraînements du Pôle espoirs le vendredi 13 mars. Nous avons mis en place avec Hackschooling un soutien scolaire à distance gratuit et nous communiquons avec les jeunes et leur proposons des activités en confinement. Tous les déplacements prévus en avril et notamment les Pro Juniors sont annulés ou reportés.
Cependant, malgré l'éloignement, nous continuons à suivre les athlètes. La préparatrice physique, Malou Gervais, a proposé différents types de séances à faire chez soi, qui permettent de travailler l'endurance, le cardio et le renforcement. Nous allons faire des retours vidéo individuels des dernières séances surf pour faire un bilan technique de chaque athlète. Dès que le confinement sera terminé, les membres du Pôle espoirs auront des séances d'entrainement surf et bodyboard spécifiques, pour se remettre dans le rythme des compétitions qui, nous l'espérons reprendront rapidement. T
ous les messages de la FFSurf et du gouvernement ont été partagés sur nos réseaux sociaux. Nous travaillons par ailleurs sur un article pour notre site internet, qui regroupe la plupart des informations relatives à la pandémie et le sport. En ce qui concerne la pérennité, nous n’avons pas d’inquiétude, nos partenaires avec lesquels nous sommes en relation nous maintiennent leur confiance, et le Conseil Régional a ouvert des dispositifs de soutien que nous solliciterons éventuellement.
Notre inquiétude à moyen terme viendrait plutôt de la baisse du nombre de licenciés et à court terme de la fragilisation des clubs, qui ont dû fermer les écoles de surf et vont perdre des ressources. »

 

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia