La très grosse perf de Florès

La très grosse perf de Florès  © Photo ASP

Le Français a surclassé ce vendredi le triple champion du monde australien Mick Fanning, tenant du Quik Pro France. Jérémy Florès score le deuxième meilleur total du jour, éclipse les ténors du circuit et file au round 3. Vous avez dit plaisir ?



Qu'est-ce que cela fait du bien de retrouver un large sourire barré le visage du meilleur surfeur français de tous les temps. Certes, il n'est qu'au 3e tour de l'étape française du world tour. Mais, comme en mars à Snappers, il a fracassé le spot pour y filer directement. Lui l'habitué des round 2 et des défaites malencontreuses cette saison. Alors oui, ce n'est que le 3e tour, mais il faut savourer. Florès, en tout cas, savoure. 

Ne serait-ce que pour tous ceux qui lui ont craché au visage ces derniers temps. On les a vus, nombreux, lui tourner le dos et l'enterrer après son coup de sang à J-Bay en juillet. Mais aussi, et surtout, pour la grande majorité qui l'a toujours accompagné de son indéfectible support. C'est d'ailleurs eux qu'il a a tenu à remercier dès ses premiers mots.

Un grab-reverse qui le fait s'envoler

De retour de suspension voici trois semaines, le Réunionnais avait confié qu'il misait beaucoup sur le Quiksilver Pro France pour réaliser une perf. Malmené, en manque de résultats et de confiance, au fond du classement ASP (33e), Florès, lycra bleu et pression de dingue sur les épaules, est entré timidement dans sa série face à Mick Fanning, triple vainqueur dans les Landes, et Filipe Toledo, son bourreau l'an passé ici même au round 3. Puis il a accéléré.
L'option gauche vite oubliée, il s'est focalisé sur les droites qui avec la marée descendante ont commencé à offrir de beaux murs. Sur la première, il a envoyé un gros roller bien haut avant de conclure par sa signature : un gras-rail reverse bien puissant. Sur la seconde, rebelote avec un énorme layback pour finir. Bilan : 8,40 et 8,33 pts ! Cinq dernières minutes à tenir, des adversaires obligés de sortir une vague à 9+ pour le dépasser, une dernière tentative d'air pour le Brésilien, un dernier frisson. Coup de trompe, c'est fait. 

« Je n'ai rien à perdre ! »

Retour face aux caméras et ce sourire qui s'efface à peine le temps des interviews. Heureux d'avoir retrouvé de la confiance en lui et en son surf, heureux d'avoir rendu un peu de plaisir à ses supporteurs, Florès s'épanche durant de longues minutes. Morceaux choisis :

« J'avais perdu ma confiance et ma motivation à force de perdre autant. Alors, je me suis dit que cette année, je n'avais vraiment rien à perdre ici. Pour surfer contre Fanning, qui est en haut du classement, il a fallu que je surfe au-dessus de mon niveau. Ce n'était que le premier tour mais c'était une série importante car Fanning est dans la course au titre et Toledo est le surfeur en forme du moment, surtout dans ces vagues à potentiel. Je voulais montrer que je suis toujours au niveau et que je pouvais battre ces surfeurs-là. Je me sens bien, il va falloir que je retourne à l'eau dans les mêmes conditions mentales. Et continuer à me dire que c'est juste un bonheur d'être ici. »

Comme lui, ne boudons pas notre bonheur. Et comme lui, ne nous enflammons pas. L'an passé, il avait débuté le Quiksilver Pro France par un 16,23 pts avant de disparaître dès le round 3. Le chemin est encore long, très long. Mais il l'a attaqué avec le bon esprit. Celui qu'on lui connait depuis qu'il est tout jeune.

 

Round 1
Série 3 : 1. Jeremy Flores (FRA) 16.73, 2. Mick Fanning (AUS) 13.00, 3. Filipe Toledo (BRA) 12.94

Vidéo associée

Dernière modification le : 26 septembre 2014
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia