« Les deux salariés de la Ligue sont en télétravail » Ligue de Bretagne

Photo Archives Photo Archives
Nous publions tous les jours les témoignages de dirigeants de clubs afin de savoir comment leur association s'organise, comment ils vivent le confinement, et quel message ils veulent envoyer durant cette crise sanitaire. 

Aujourd'hui : Ligue de Bretagne


« Les deux salariés de la Ligue sont en télétravail. Christine, la secrétaire, ne pouvait plus se déplacer à la Maison des sports qui est fermée. Quant à Mathieu, le cadre technique qui habituellement fonctionne déjà en télétravail, sa mission s'est recentrée sur l'après été, avec les championnats de Bretagne fin août et les stages d'automne. Nous avons relayé les messages des différences instances d'État, le mot du président de la Fédération aussi.
Les formations BIF et celle du BPJEPS faite par l'ENV Quiberon et la Fédération sont reportées. Les étapes départementales et les épreuves du Breizh Surf Tour en Stand Up Paddle et en Open sont elles aussi reportées.
Nous proposons sur nos réseaux des interviews des meilleurs surfeurs bretons en confinement pour connaître leurs entraînements, leurs lectures, films, musiques…
Au-delà d'un mois de confinement, une réflexion de chômage partiel devra être engagée car nos finances sont liées aux formations, compétitions et fonctionnement du Pôle Espoirs de Bretagne.
Nous sommes admiratifs de l'engagement des personnels soignants et autres qui redoublent d'efforts pour enrayer l'épidémie. Dans l'ensemble les gens respectent le confinement et cela donne une impression d'apaisement dans les villes. Si le virus nous permet de repenser une approche plus écologique et humaine de nos échanges, ce serait un beau challenge. Un message pour les surfeurs : nos sessions ne seront que meilleures après le confinement ! »
Dernière modification le : 28 mars 2020
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia