surfingfrance.com

Les Jeux Olympiques commencent aujourd'hui en Australie

Joan Duru à l'entraînement avant l'ouverture de la saison ce mercredi soir en Australie. Joan Duru à l'entraînement avant l'ouverture de la saison ce mercredi soir en Australie.  © FFSurf

Alors que les trois coups de la saison WCT seront donnés mercredi matin en Australie (ce soir en France) avec le Quiksilver Pro Australia (3-13 avril), tous les regards sont déjà portés vers Tokyo et les Jeux Olympiques 2020. Interrogés sur le sujet, les quatre Français qui sont sur la ligne de départ du CT 2019, confient leur désir d'aller aux Jeux mais sont avant tout concentrés sur le tour mondial.

 

Après plus de trois mois de break, la caravane du Championship Tour débute ce mercredi son périple qui la mènera jusqu'à Hawaii en fin d'année. D'ici là, 11 étapes (10 pour les filles) auront émaillé la saison 2019 qui est d'ores et déjà historique puisque qualificative pour la toute première compétition de surf aux Jeux Olympiques. Pour voir Tokyo, ou plutôt Chiba, les meilleurs surfeurs(ses) de la planète devront terminer dans le Top 10 éligible messieurs et le Top 8 éligible dames (lire le système de qualifications ici).
A Snapper Rocks, on pense avant tout à la première étape de la saison qui doit débuter la nuit prochaine. Les vagues ne sont pas folles cette année, la faute au cyclone Oma qui a balayé le banc de sable de la tubulaire droite. Laquelle n'est plus qu'un vulgaire beach break. La compétition devrait du coup se déplacer sur le spot voisin de D'Bah.
Logés dans un rayon de 100 mètres, les quatre Français engagés sur le CT cette saison ont multiplié les sessions ces derniers jours, sous l'oeil avisé de Fred Robin, dépêché par la DTN pour superviser les Tricolores en cette saison pré-olympique.

Johanne Defay en fait sa priorité
 DEFAY DSC9329
N.5 mondiale, la Réunionnaise Johanne Defay (25 ans) est la seule du quatuor à avoir fait des Jeux sa priorité. « Le classement 2019 va être déterminant mais la qualification pour les Jeux Olympiques est ma priorité », lance-t-elle. Quitte à sortir du Top 5 mais à décrocher son ticket pour le Japon. « C'est mon objectif, je veux y être. J'ai envie de connaître autre chose et les Jeux vont nous donner cette possibilité d'entrer dans une nouvelle dimension », explique celle qui va entamer une 6e saison consécutive dans l'élite.
Sortie au Rd 3 l'an passé à Snapper, Defay qui est arrivée depuis 10 jours sur la Gold Coast s'est donnée les moyens de réussir. « J’ai fait une grosse préparation physique à la Réunion, j'ai remis le lycra sur les QS de Newcastle et Manly (le mois dernier), je me sens vraiment bien. »

Jérémy Florès n'y pense pas encore FLORES DSC8943
Vétéran du tour, Jérémy Florès (31 ans) va, lui, entamer sa 13e saison d'affilée sur le CT. Rien n'était pourtant moins sûr en fin d'année dernière quand il avait laissé planer le doute sur une possible retraite. « Pour ne pas avoir de regrets », le Réunionnais a donc pris la décision de repartir. Sans se focaliser sur les Jeux Olympiques : « Je ne pense pas aux Jeux à la veille du début de la saison. Je veux performer sur les premières compétitions. Y aller étape après étape. Je veux construire quelque chose et réussir. Si je suis bien, je serai aux Jeux. Si je me qualifie, tant mieux. Sinon… »
A Snapper Rocks, le Réunionnais entend toutefois performer pour bien lancer sa saison : « C'est très important de bien commencer ici. Ces dernières saisons j'ai plutôt mieux terminé que bien débuter. A moi de retrouver mon niveau des premières années, d'être tonique pour faire quelque chose ici. » 


Michel Bourez préfèrerait un titre mondial BOUREZ DSC9070

Quarts de finaliste des deux dernières éditions, Michel Bourez (33 ans) est le Français le plus en vue à Snapper Rocks ces dernières années. N.8 mondial l'an passé, son meilleur classement est sa 5e place en 2014, le Tahitien veut encore améliorer son ranking et ne s'en cache pas : « Mon objectif est d'être champion du monde ! J'ai déjà été Top 10, Top 5. Je veux encore monter dans le classement. Et très sincèrement, je préfèrerais 100 fois plus gagner un titre de champion du monde que les Jeux Olympiques. Le CT, c'est pour ça qu'on a tous fait de la compétition. Gagner le titre mondial, c'est plus important. Même si le premier champion olympique sera le premier à tout jamais. Ce qui est certain, c'est que les Jeux seront l'objectif prioritaire de la nouvelle génération. Les kids en parlent tous. »

Joan Duru y pense un peu DURU DSC9155

Maintenu sur le CT in extremis en fin de saison dernière, Joan Duru (29 ans) revient de si loin qu'il ne préfère pas parler de Jeux Olympiques si tôt dans la saison. « Honnêtement, j'y pense quelques fois, mais pas tout le temps, assure-t-il. De toutes façons inutile de se prendre la tête, on ne saura qu'en fin de saison qui sera qualifié. Moi, je dois construire ma saison pour espérer aller aux JO. Il faudra pour cela être dans le Top 10. Je ne m'en suis jamais approché de ce Top 10 (rires). Ce serait tout simplement incroyable. »
Humble, le Landais va prendre les compétitions les unes après les autres. A commencer par le Quiksilver Pro Australia qui ouvre la saison. « Ça serait bien de bien commencer ici. C'est quand mieux car tout ça va très vite s'enchaîner avec quatre compétitions en deux mois. Je vais donc essayer de passer enfin un tour à Snapper ! »

 

LIVE : le Quiksilver Pro Australia (messieurs) et le Boost Mobile Pro (dames) sont à suivre en direct sur le site de la WSL worldsurfleague.com au meilleur des journées de surf du 3 au 13 avril à partir de 23h30 françaises.




LES SÉRIES DES FRANÇAIS AU 1er TOUR
(les deux premiers au 3e tour, le 2e en repêchages)
Dames
Série 5 : Johanne Defay (France), Courtney Conlogue (USA), Macy Callafghan (Australie)
Messieurs
Série 4 : Filipe Toledo (Brésil), Joan Duru (France), Caio Ibelli (Brésil)
Série 8 : Michel Bourez (France), Jérémy Florès (France), Leonardo Fioravanti (Italie)

 

LE CALENDRIER DE LA SAISON 2019

CT Messieurs

3 - 13 avril : Quiksilver Gold Coast Men's Pro, Queensland, Australie
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud
21 août - 1er septembre : Tahiti Pro, Teahupo'o, Tahiti
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis
3 - 13 octobre : Quik Pro France, Landes, France
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal
8 - 20 décembre : Billabong Pipe Masters, Pipeline, Hawaii

CT dames

3 - 13 avril : Boost Mobile Pro Pro, Queensland, Australie
17 - 27 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie
13 - 24 mai : Bali Pro, Keramas, Indonésie
27 mai - 7 juin : Margaret River Pro, Western Australia, Australie
20 - 28 juin : OI Rio Pro, Saquarema, Brésil
9 - 22 juillet : J-Bay Open, Jeffreys Bay, Afrique du Sud
19 - 22 septembre : Surf Ranch Pro, Lemoore, Etats-Unis
3 - 13 octobre : Roxy Pro France, Landes, France
16 - 28 octobre : Meo Pro Peniche, Portugal
25 novembre - 6 décembre : Hawaii Pro, Maui, Hawaii

 

 

Dernière modification le : 13 mai 2019
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz