Maxime Huscenot au plus haut à Lacanau

A l’issue d’une finale 100 % française, Maxime Huscenot (23 ans) a dominé Nommé Mignot (18 ans) pour s’adjuger le premier WQS de sa carrière. Une excellente opération, puisqu’il fait un bond au classement mondial pour entrer dans le Top 10 !

 

 

« Je n’y crois pas. Surtout après le scénario de ce matin. Je n’y crois toujours pas. Ça a été un long chemin pour revenir à la première place… » Quelques mots, des pensées, des souvenirs qui s’entrechoquent. Après avoir frisé l’élimination au 5e tour ce dimanche matin, titillé pour 0,27 point par son ami Medi Veminardi, Maxime Huscenot est allé au bout de l’effort, au bout de ces très longues gauches, au bout d’une compétition. Ça ne lui était plus arrivé depuis un (long) bail. Depuis son titre de champion du monde junior, en 2010 en Australie. 

« Je me sens bien cette saison »

Après trois places de neuvième sur les Prime de Saquarema (Brésil), Ballito (AfSud) et Huntington (USA), Maxime Huscenot monte donc d’un cran cette saison en remportant le French Pro à Lacanau. 3000 points au compteur qui lui permettent de faire un nouveau bond au classement WQS, dont il occupe désormais la 8e place. Son meilleur ranking en quatre saisons sur le circuit. « Je pense juste à la victoire. Je suis content de gagner mon premier WQS. Je n’avais pas gagné de compétition depuis si longtemps », se contente-t-il de répondre dans un large sourire quand on lui parle classement. Plus tôt dans la semaine, Huscenot s’était confié : « Je me sens bien cette saison, je sais que je peux faire un coup. Et si je veux y arriver (se qualifier pour le WCT, ndlr), il faudra le faire avant Hawaii. » 

« J’ai savouré remonter la plage avec tout ce monde »

Il n’y est pas encore, loin de là, mais avec de nouveaux points précieux et surtout une grosse dose de confiance, le Réunionnais a de quoi envisager la suite de la saison avec sérénité. « J’ai beaucoup travaillé pour arriver là : les planches, la technique, le physique, le mental », ajoute-t-il. A l’heure des remerciements, Huscenot n’oublie pas « (mon) équipe, (mes) parents, ceux qui croient en moi depuis longtemps. » De la fierté dans les yeux, de la joie aussi de partager ces moments en France : « J’ai savouré de remonter toute la plage avec autant de monde, ça m’a fait plaisir. Et puis, tous ces enfants qui viennent me voir pour des photos et des autographes, ça me rappelle quand j’étais gamin comme eux et que je faisais des photos avec mes idoles : Taj Burrow, Andy Irons… »

Mignot : « Ça me donne de la motivation »

Pour parvenir à s’imposer à Lacanau, Huscenot a fait parler son surf de dos ce dimanche. Une puissance adaptée à celle du beach break canaulais. « Cette gauche était pas mal du tout, on a eu de la chance d’avoir ces vagues aujourd’hui. Je me sens super bien backside, je réussis bien sur les gauches cette saison (sourire). » 

Vainqueur du Pro junior lundi dernier, Nommé Mignot a, lui aussi, vécu une semaine de rêve à Lacanau. Au point de laminer toute la concurrence ou presque sur le QS. Et notamment en demi-finale Joan Duru, n.7 mondial avant Lacanau, et tête de série n.1 en Gironde. Avec trois heats à plus de 17 points ce dimanche, le champion de France junior a fait parler la poudre. En finale, il avait toutefois moins de jambes mais toujours le sourire. « Je suis très heureux d’avoir fait une telle compétition, confiait-il après coup. Ça me donne de la motivation pour la suite des compétitions en Europe et pour la saison prochaine. » 

Duru : « Bien de faire un résultat en France »

Avec un tel parcours, Mignot peut raisonnablement espérer se montrer encore lors des prochains rendez-vous. Dont les Mondiaux juniors ISA (10-18 octobre) en Californie avec l’équipe de France. Grand favori du QS girondin, Joan Duru s'arrête donc en demi et ne répète pas son succès de 2009 ici même. « Ça aurait été bon de faire une série de plus mais je m’arrête en demis. Quoi qu’il en soit, c’était bien de faire un résultat pareil en France », assurait-il après coup. Après avoir cassé sa planche favorite samedi, Duru, auteur des deux meilleures notes de la compétition (9,70 points) prend finalement la 3e place et conforte son rang dans le Top 10 mondial. 

Le surf français en force

Ce 36e édition du Lacanau Pro aura ainsi consacré le surf tricolore. Après les succès de Nommé Mignot et Juliette Brice sur le Pro Junior, la finale 100% française sur le WQS atteste du très bon état de forme général. A Lacanau, les Français ont avancé en groupe. Ils étaient neuf sur le round of 16, et six en quarts de finale ! Les habitués des Prime : Huscenot, Duru (3e), Lacomare (5e) mais aussi Adrien Toyon (5e) et Jorgann Couzinet (5e), sans oublier le junior Mignot (2e) auront été les Bleus les mieux classés. 

Direction Anglet

C’est tout sauf une surprise quand on sait le travail mis en place ces dernières années par la Fédération Française de Surf, les clubs, les entraîneurs et le sérieux des surfeurs français, qui désormais, n’ont plus peur de se frotter aux Américains, Australiens ou Brésiliens. 

Ce mardi, la caravane professionnelle et tous nos Français débarquent à Anglet pour le QS 1,500 (hommes et femmes). Bis rapetita ? On signe tout de suite. 

 

RESULTATS SOORUZ LACANAU PRO 2015

Finale

1. Maxime Huscenot (Fra) 15,60

2. Nommé Mignot (Fra) 13,60

Demi-finales

SF 1 : Nommé Mignot (Fra) bat Joan Duru (Fra) 16,33 - 14,50

SF 2 : Maxime Huscenot (Fra) bat Ramzo Boukhiam (Mar) 15,00 - 14,37

Quarts de finale

QF 1 : Joan Duru (Fra) bat Adrien Toyon (Fra) 17,60 - 11,00

QF 2 : Nommé Mignot (Fra) bat Jorgann Couzinet (Fra) 17,10 - 13,34

QF 3 : Maxime Huscenot (Fra) bat Lucas Silveira (Bré) 17,04 - 16,03

QF 4 : Ramzi Boukhiam (Mar) bat Marc Lacomare (Fra) 15?77 - 11,26

 

 Maxime Huscenot (Photo WSL)

Nommé Mignot (Photo WSL)

 

Les deux finalistes français : Nommé Mignot et Maxime Huscenot (photo FFS) 

Dernière modification le : 23 août 2015
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz