MEDICAL - La reprise du surf

Le déconfinement commence aujourd'hui lundi 11 mai et des plages vont bientôt être rouvertes à la pratique sportive. Afin de reprendre le surf ou toute autre discipline associée, et pour le faire dans les meilleures conditions, voici les recommandations de la commission médicale (travaux des Dr Aurélie Villerot et Dr Thierry Durantel, médecin du sport et des équipes de France) pour vous aider dans votre reprise.


Le déconfinement arrive, et la pratique des sports nautiques va pouvoir reprendre. Pour autant, cela ne signifie pas que la pandémie Covid-19 est terminée, et la prudence reste de mise aussi, voire surtout dans les régions plus épargnées du littoral.
La reprise du surf se fera moyennant toutes les précautions déjà décrites (notion de plage dynamique, lieu de passage seulement; respect de la distanciation physique avant, pendant et après; usage unique du matériel personnel, etc…).
L'épidémie n'étant pas terminée, il faudra aussi continuer de respecter les règles de sécurité sanitaire actuelles : distanciation physique toujours, désinfection ou lavage des mains fréquents (après contact avec des surfaces « inconnues »), port du masque en cas de contacts rapprochés avec d'autres personnes.
Dans ce cadre, en cas de fièvre ou signe inhabituel pouvant évoquer une infection au Covid-19 (toux, gène respiratoire, perte d'odorat ou du goût, courbatures ou fatigue intenses, ou même diarrhées, douleurs dans la poitrine ou signes cutanés de type engelures), vous devez consulter, voire appeler le 15. Et ne pas oublier que cette infection peut aussi ne présenter aucun signe clinique.
 

Pour la reprise du surf, plusieurs cas de figures, sachant que la prudence et le bon sens doivent prévaloir :

- Pas d'infection supposée par le SARS-CoV2 : pour les surfeurs de loisir, la reprise doit être progressive, en intensité et en durée. Pour les surfeurs de compétition, qui ont maintenu des activités physiques d'entretien à haute intensité, la reprise du surf pourra se faire à intensité rapidement élevée, le temps de se réapproprier les habiletés techniques après 8 semaines sans activité spécifique ; pour ceux n'ayant pas entretenu leurs qualités physiques, la reprise progressive sera de toutes façons limitée par leur forme physique.

- Suspicion d'infection par SARS-CoV2 sans symptôme durant le confinement (principalement sujets-contacts jeunes, en bonne santé ou enfants) : reprise progressive du sport après la quarantaine de 2 semaines, de préférence après avoir pris l'avis de son médecin

- Infection par SARS-CoV2 avérée ou suspectée (signes cliniques évocateurs, avec ou sans diagnostic virologique), sans complication : idem; en revanche, cette infection , comme beaucoup d' infections virales, pouvant donner une inflammation des tissus cardiaques (péricardite ou myocardite) contemporaine ou secondaire, avec symptômes (douleur, palpitations, voire simple essoufflement) mais aussi sans signe clinique évocateur; la reprise se fera après avis du médecin traitant, qui en cas de symptôme cardiaque ou de doute, pourra faire un ECG (Electrocardiogramme) et/ou faire appel à un cardiologue, sachant qu'une activité à haute ou très haute intensité (on parle du chiffre de 80% de la FCmax : Fréquence Cardiaque maximale aux tests d' effort) favorise l'activation ou réactivation de cette inflammation cardiaque si elle a été ignorée. Il faudra donc une progressivité obligatoire de la reprise, après un délai de 2 semaines après disparition des signes cliniques et feu vert médical.

- Infection par SARS-CoV2 avec complications, respiratoires le plus souvent, voire cardiologiques : la reprise ne se fera évidemment qu'après guérison clinique, avec le feu vert des différents spécialistes (pneumologue, cardiologue, réanimateur), et de préférence après une période de réathlétisation suivie, voire de rééducation cardio-pulmonaire.

Le message essentiel est : prudence et bon sens.
Cette épidémie n'est pas finie et ne doit pas passer par vous ! Faites attention à vous, aux vôtres, et aux autres. Respectez les précautions sanitaires, au surf et bien sûr en dehors : distanciation physique, désinfection/ lavage des mains, masque ; en cas de symptôme évocateur, consulter sans attendre. Vous êtes contaminant jusqu'à preuve du contraire. La reprise du surf se fera en fonction de votre état physique, sportif et/ou médical.


Comment recommencer le sport, le surf
C'est le moment tant attendu de profiter des activités d'extérieur. Et dès que ce sera autorisé selon la commune de votre spot, vous pourrez retourner surfer ou faire du Stand Up Paddle. Il vous faudra récupérer le cardio et l'endurance : ramer longtemps en surf et en Sup.
Pouvoir refaire toutes les activités dont on a été privé va faire du bien. En l'occurrence, ce sera très agréable de faire du cardio long après en avoir fait entre quatre murs. Mais attention ! Si les sportifs vont pouvoir y aller à fond, ce ne sera pas le cas pour tout le monde. On entend par sportifs ceux qui faisaient autant de sport avant le confinement. On demande en revanche à tous ceux qui se sont improvisés sportifs parce qu'on leur a interdit de sortir, de bien faire attention. Ils ne doivent pas en faire trop maintenant qu'ils peuvent de nouveau sortir. On s'adresse ici surtout aux coureurs de confinement, qui n'étaient même pas des coureurs du dimanche. On espère bien, quand même, qu'ils continueront à faire un peu de sport.
Notre conseil est de reprendre sans attendre son activité (Surf ou Sup) dès qu'elle sera autorisée là où vous pratiquez. Tout ce que le surfeur aura dû faire pendant son confinement aura été de suivre une préparation physique générale adaptée à son activité sportive spécifique. S'il l'a bien fait, il pourra sans plus attendre se remettre à l'eau et prendre des vagues quand la commune du spot près de chez lui aura délivré son autorisation municipale. On pense qu'après quelques vagues, le surfeur pourra retrouver ses sensations. Certains auront besoin de plus de temps pour retrouver toutes leurs facultés, l'adaptation aux éléments, etc… Cela va dépendre davantage des individus que de l'activité elle même : certains pourront récupérer leur niveau plus rapidement que d'autres.
Et maintenant, bon surf ! 

Dernière modification le : 11 mai 2020
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia