Michel Bourez : « Focus sur la Triple Crown »

Qualifié pour les Jeux Olympiques 2020, Michel Bourez peut finir la saison en beauté à Pipeline. Qualifié pour les Jeux Olympiques 2020, Michel Bourez peut finir la saison en beauté à Pipeline.  © FFSurf

Après six jours de break, le Billabong Pipe Masters doit reprendre ce mardi à Hawaii (ce soir à partir de 19h françaises). Les 8es de finale mais aussi les quarts, demis et la finale pourraient avoir lieu et conclure la saison 2019. 
Dernier Français en lice, Michel Bourez vise la Triple Crown, l'un des rares trophées qui lui échappe encore et vient récompenser le surfeur le plus régulier sur les trois compétitions de fin de saison dans le Pacifique Nord.



A quoi penses-tu à quelques heures de la reprise de la compétition ?
Je n'arrête de penser à ma série. C'est pour être en avance sur ce qui va arriver. Le choix de la planche est réglé. Mentalement, je suis prêt. Je n'ai pas de pression. Cette compétition peut tout m'apporter : un deuxième succès ici, la Triple Crown, le Top 10. Mais je dois avouer que la Triple Crown compte énormément. Je suis focus sur cet objectif là.

Pourquoi la Triple Crown est-elle aussi importante ?
J'ai déjà gagné Pipeline (2016, Ndlr) mais jamais la Triple Crown. Ça fait 15 ans que je viens ici et je ne l'ai jamais remporté (quand bien même il s'est imposé sur les 3 compétitions à Haleiwa, Sunset Beach et Pipeline, ndlr). Tous les plus grands l'ont gagné. Si je peux le faire maintenant, c'est top.

Quel est le scénario idéal pour la remporter ?
J'ai deux tours à passer, je sais que je dois aller au minimum en demi-finales. Après, tout dépendra de ce que va faire Kelly Slater. Il est dans la même position que moi et juste derrière au classement. Si on arrive tous les deux en demis, et qu'on perd tous les deux, je gagne la Triple Crown. Et si jamais il passe en finale je dois aussi passer. Et là, celui qui gagnera la compétition, gagnera aussi la Triple Crown.

Du coup, si Slater s'arrête en demis, signerais-tu pour une deuxième place en finale avec la Triple Crown ?
Ah Non ! (rires) Si je fais 3e et que je gagne la Triple Crown, je serai très content. Mais si vais en finale et que je la perds, il y aura forcément de la déception. Le meilleur des scénarios, c'est de gagner les deux (rires).

« Seul Kelly Slater peut m'en empêcher ! »

Il y a beaucoup d'enjeux sur cette compétition finale avec le titre mondial, les derniers tickets pour les Jeux Olympiques, le maintien, la Triple Crown. Tout le monde va vouloir s'arracher…
Je ne suis focalisé que sur moi, et sur Kelly Slater. Je m'occupe de moi, et de lui. C'est le seul adversaire qui peut m'empêcher de gagner la Triple Crown. Et je sais comment il est dangereux car durant toute sa longue carrière, il a parfaitement su gérer la pression et ce genre de situation.

L'attente est longue cette année puisque la waiting period a débuté le 8 décembre et qu'on est au déjà au 10e jour. Comment gères-tu cela ?
Je m'occupe très bien avec les enfants. Je suis comme chez moi ici. Il y a toujours quelque chose à faire quant on est en famille. Je ne vois pas le temps passer, j'ai la chance d'être à Hawaii. J'ai des vagues en face de la maison. Je surfe devant et ma femme et les enfants vont à la plage. On est très bien. Inutile d'aller ailleurs, je connais la vague de Pipeline, je n'ai pas besoin d'aller surfer là-bas avant la compétition.

Que penses-tu des conditions attendues pour ce mardi ?
La houle va être orientée plus Ouest que les jours d'avant. Ce sera donc des vagues pour Pipeline. C'est bien car il y aura encore du vent d'Est assez fort, ce qui n'est pas gênant pour les gauches. On attend des vagues de 6-8 pieds, avec des séries à 10 pieds. Ça ne va pas être fat, mais ce sera bien.


Michel Bourez lors des 16es de finale mercredi dernier à Pipeline. (FFSurf)


** BILLABONG PIPE MASTERS **
8es de finale
Série 1 : Italo Ferreira (Brésil) vs. Peterson Crisanto (Brésil)
Série 2 : Yago Dora (Brésil) vs. Julian Wilson (Australie)
Série 3 : Ricardo Christie (Nouvelle-Zélande) vs. Jack Freestone (Australie)
Série 4 : Seth Moniz (Hawaii) vs. Kelly Slater (USA)
Série 5 : Gabriel Medina (Brésil) vs. Caio Ibelli (Brésil)
Série 6 : John John Florence (Hawaii) vs. Soli Bailey (Australie)
Série 7 : Jesse Mendes (Brésil) vs. Griffin Colapinto (USA)
Série 8 : Michel Bourez (France) vs. Kolohe Andino (USA)

** CLASSEMENT TRIPLE CROWN **
Ethan Ewing remporte la Triple Crown si Michel Bourez ou Kelly Slater n'atteignent pas les demis, ou si Jack Freestone ne gagne pas

Capture décran 2019 12 17 à 04.23.25


** CLASSEMENT CT **
(actualisé au 17 décembre)
Italo Ferreira est champion du monde s'il passe ce tour et fait ensuite aussi mieux que Gabriel Medina
Gabriel Medina est champion du monde s'il fait mieux qu'Italo Ferreira
Kolohe Andino est champion du monde s'il gagne et si Ferreira et Medina ne passe pas en quarts

Capture décran 2019 12 17 à 04.21.16Capture décran 2019 12 17 à 04.21.28

 

Dernière modification le : 17 décembre 2019
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia