Mondiaux - Deux surfeuses Françaises positives au Covid

ph Ben Reed ph branding

Malgré le respect des règles sanitaires en vigueur et des dispositions mises en place par la délégation française, négative COVID à son départ pour le Salvador, deux compétitrices de l'équipe de France : Vahiné Fierro et Cannelle Bulard, ont été testées positives au Covid vendredi, alors que les championnats du monde débutent ce dimanche, au Salvador (8h locales, 16h françaises). Elles ont depuis été mises à l'isolement à l'écart de l'hôtel de la délégation française.

Elles faisaient partie des 18 cas positifs annoncés par l'International Surfing Association dans la nuit de vendredi à samedi. Depuis 11 ont été testés négatifs et pu réintégrer leur hôtel.

L'ISA a demandé de nouveaux tests ce dimanche matin pour Vahiné Fierro et Cannelle Bulard.

La Fédération Française de Surf espère un retour de tests négatifs et travaille à des possibilités de réintégration de ses deux athlètes alors que la compétition débute aujourd'hui.

Pauline Ado, dont le test a été confirmé négatif, est alignée au départ de ces Mondiaux, épreuve qualificative pour l’ultime quota olympique féminin de Tokyo. Celle-ci a été placée en « distanciel » de l’équipe afin de limiter ses interactions avec les autres membres de la délégation.

Jérémy Florès, Joan Duru et Michel Bourez, testés négatifs, sont alignés dans le tableau masculin.

Toutes les mesures ont été mises en place pour isoler et protéger l’ensemble des athlètes de l'équipe de France.

51 nations participent aux championnats du monde de surf de l'International Surfing Association. L'enjeu principal est la délivrance des 12 dernières places (7 dames et 5 messieurs) pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 - 28 juillet).

Ado comme à la maison
Pauline Ado, championne du monde 2017, ancienne pensionnaire de l'élite du surf mondial, va devoir se servir de toute son expérience pour se frayer un chemin jusqu'au Top 7 éligible (hors athlètes déjà sélectionnées) et remplir l'objectif qu'elle s'est personnellement fixée. Que l'équipe de France s'était aussi fixée depuis le début de la campagne de qualifications en avril 2019.
Ado (30 ans) va lancer sa campagne sur ces championnats du monde, dont elle est une habituée, sur la vague de Sunzal, jumelle de Lafiténia que la Basque connaît par coeur. Affûtée comme jamais, elle a fait de ces championnats le premier temps fort d'une saison qui peut la mener à Tokyo-2021.

 DSC8627

Florès et Duru à la Bocaña
Jérémy Florès (photo ci-dessus) et Joan Duru sont les deux seuls messieurs français en lice ce dimanche puisque Michel Bourez, versé dans la série 31, n'est pas concerné. Le spot de la Bocaña a été réservé pour la catégorie masculine. Il s'agit d'une vague bien plus puissante que Sunzal, qui offre un pic droite et gauche de qualité.
Florès, champion du monde ISA en 2009 au Costa Rica, déjà qualifié pour les Jeux depuis sa formidable saison 2019, a trouvé ici un site idéal pour s'exprimer. Le Réunionnais n'est jamais aussi fort quand les vagues "poussent". Malgré un long périple depuis l'Australie où il a passé trois mois et quatre manches du Championship Tour, le capitaine des Bleus a toujours été exemplaire dès lors qu'il surfe pour le drapeau. Il sera notamment opposé à Ethan Osborne, un Américain naturalisé israélien depuis peu.
Vice-champion du monde à Biarritz il y a quatre ans, Joan Duru a retrouvé l'équipe de France et ses deux compagnons du tour, Florès et Bourez, quand il évoluait sur le CT entre 2017 et 2019. Troisième homme sur ces Mondiaux, et alors qu'il ne peut plus prétendre à la qualification olympique, le Landais semble motivé pour performer. Clinique lors des entraînements de la semaine à la Bocaña, Duru a lui aussi trouvé un spot pour exprimer tout le feu qu'il a sous les dérives. Il aura trois sud-américains dans son premier heat.
Michel Bourez n'entre en jeu que demain lundi avec, un client dans sa série, en la personne de l'Argentin Santiago Muñiz, champion du monde en 2018.

 

LES SÉRIES DES FRANÇAIS - 30 MAI
Horaire de passage ce dimanche (heures françaises)
18h00 : Jérémy Florès, série 7
20h40 : Pauline Ado, série 15
23h20 : Joan Duru, série 23
[Michel Bourez, série 31, ne surfe pas dimanche)

LIVE
La compétition est à suivre en live video sur https://isasurf.org

LE FORMAT
Chaque sélection nationale compte 6 athlètes : 3 messieurs et 3 dames. Le format est de 4 surfeurs par série. Le système de double élimination est appliqué sur tous les tours jusqu’à la finale. Il faut donc « perdre » deux fois pour être définitivement éliminé. Le classement final des nations sera établi grâce aux points que les surfeurs gagneront selon leur classement individuel (ex : 1000 pts pour la première place, 860 pour la deuxième place, etc…). La compétition du relais (Aloha Cup) se disputera par équipe de 4 (2 messieurs et 2 dames).

L'EQUIPE DE FRANCE
Messieurs : Jérémy Florès, Michel Bourez, Joan Duru
Dames : Vahiné Fierro, Pauline Ado, Cannelle Bulard
Staff : Stéphane Corbinien, Patrick Florès, Frédéric Robin, Hira Teriinatoofa, Thierry Durantel (médecin), Thibaut Paraillous (kiné)

 

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia