« Nos trois salariés sont en chômage partiel » Surf Club Royan Atlantique

« Nos trois salariés sont en chômage partiel » Surf Club Royan Atlantique  © Photo d'archives Xavier Renaudin

Nous publions tous les jours les témoignages de dirigeants de clubs afin de savoir comment leur association s'organise, comment ils vivent le confinement, et quel message ils veulent envoyer durant cette crise sanitaire. 

Aujourd'hui : Surf Club Royan Atlantique
Déjà paru : Ocean Roots (Arcachon, Gironde)



Est-ce que le club fonctionne toujours malgré le confinement ?
Non, le club est à l’arrêt depuis déjà 10 jours. Nous avions déjà anticipé certaines choses depuis la semaine dernière et de toutes façons, la mairie avait fait le choix de fermer toutes les infrastructures municipales au public, donc pas de vestiaires, ni de douche ! Nous avions essayé de programmer des entrainements sur la plage du club ainsi que notre assemblée générale élective avant que le Chef de l’état et le Gouvernement ne prennent des décisions importantes que nous devons respecter ! Notre personnel, deux BE et une secrétaire, avait de quoi s’occuper pour préparer la saison, nous avons décidé depuis la fin de semaine dernière de les mettre en chômage partiel.

Avez-vous relayé les messages sanitaires à vos licenciés ?
Oui, nous l’avons fait via les réseaux et en affichage au club.

Proposez-vous certaines choses à vos licenciés pour les occuper ?
Nous avons publié des exercices physiques à faire à la maison, d’autres devraient arriver dans les prochains jours.

Qu'est-ce qui devait avoir lieu en mars/avril et qui est donc annulé ou reporté ?
Nous commençons notre saison avec les vacances de printemps et nous avons surtout le surf scolaire à partir d’avril/mai. Il va y avoir d’éventuelles pertes sèches si le confinement perdure.

Craignez-vous pour l'avenir de votre club si le confinement dure longtemps ?
Oui, à moyen terme l’emploi risque d’être impacté même si nous avons mis nos salariés en chômage partiel. Nous n’avons que 15/20% à sortir de la poche de l’association et un report de charges. Mais, en étant pragmatique, il va manquer du chiffre d’affaire à la fin et nous n’avons pas une grosse trésorerie. Nous arrivons en fin de cycle car c’est grâce a saison estivale que le club peut vivre toute l’année.

Quel message voulez-vous faire passer ?
Du bon sens, de rester chez soi, de garder espoir. C’est dans les moments sombres et délicats de notre histoire qu’il faut être encore plus à l’écoute des gens et être solidaire ! Il faut apprendre à vivre différemment même si on est confiné à domicile. Il faut prendre le temps de contacter les gens que l’on aime et leur passer des messages positifs. Il faut être vigilant car beaucoup de gens sont déjà seuls, malades. Il ne faut pas les oublier et penser à eux. Et, bien évidement, il faut respecter les consignes de l’État !

 

 

 

Dernière modification le : 22 mars 2020
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia