Nouveau succès pour le stage fédéral d’été

Le stage s'est achevé cette semaine avec les plus jeunes espoirs du surf français âgés de 10 à 12 ans. Le stage s'est achevé cette semaine avec les plus jeunes espoirs du surf français âgés de 10 à 12 ans.  © Photo FFS/Guillaume Arrieta

Près d’une soixantaine des meilleurs jeunes surfeurs français ont été passés à la moulinette des entraîneurs nationaux, entre Capbreton et Soustons, au cours des trois semaines écoulés. 

 

Pour la 5e année consécutive, le stage s’est tenu cet été dans le sud des Landes avec un regroupement des plus jeunes surfeurs français. En internat durant une semaine par catégorie d’âge (benjamins, minimes et cadets), la soixantaine d’espoirs nationaux a été étudiée par une équipe de cadres techniques nationaux et d’entraîneurs. Parmi ceux-ci : Michel Plateau (Directeur Technique National), Patrick Florès (entraîneur national), Nicolas Berthé (Cadre technique National en charge du stage), Régis Blanchard (CTN), Stéphane Corbinien (directeur des équipes de France), Jean-Robert Vignes (CTN entraîneur du Pôle France), Serge Lougarot (CTN) et Aziz Bouchgua (entraîneur). Sans oublier la « maman » de toute cette troupe : Christa Véteau, en charge de la logistique.

Journées types

Les « stagiaires », dont certains noms bien connus du surf français espoirs comme notamment Léo-Paul Etienne, Marco Mignot ou encore Juliette Brice, ont ainsi travaillé au contact des techniciens fédéraux selon une journée type : réveil musculaire, petit déjeuner, surf, déjeuner, surf, débriefing, stretching, dîner, nuit. Pierre-Marc Gaillard, le préparateur physiques des Equipes de France, est également intervenu au cours des trois semaines.

Travail sur une base moins large que les Anglo-Saxons

« Patrick Florès et Michel Plateau ont initié ces stages depuis cinq ans avec pour objectif de détecter les plus jeunes et de les amener au plus haut niveau, explique Nicolas Berthé, en charge du stage sur trois semaines. Comparés aux Anglo Saxons, Australiens ou Américains, qui ont une base de recrutement très large, la France a une base plus étroite et doit détecter et former ses plus jeunes surfeurs très tôt et de manière très pointue. »

En cinq ans, ce regroupent annuel, qui se poursuit à l’année au sein des clubs, ligues, comités, avec les entraîneurs personnels des jeunes surfeurs, porte assurément ses fruits. Champion du monde l’an dernier, Léo-Paul Etienne illustre cette réussite tricolore. La France est aujourd’hui la deuxième nation mondiale junior derrière Hawaii et devant l’Australie et les Etats-Unis !

Les cadets en sélections

« Le contenu de ce stage est de définir les thèmes d’entraînements de façon individuelle, détaille Nicolas Berthé. On initie également les plus jeunes aux routines des équipes de France. On essaye de trouver le verrou de chacun, qu'il soit technique, mental ou stratégique, pour amener ces surfeurs à un niveau supérieur. On construit cette progression étape par étape. »

Les cadets, une douzaine, ont eux, passé leur semaine de stage sur le mode sélection. Les moins de 16 ans ont ainsi disputé un grand nombre de mises en compétition, sous le regard et les notes de Bruno Truch, le juge international français, et ils ont passés des tests physiques. Quatre garçons et deux filles seront retenus d’ici peu pour constituer l’équipe de France, en compagnie de quatre juniors et deux juniors filles, pour les Mondiaux ISA juniors d’octobre prochain en Californie.

 

Les stagiaires 2015

Benjamins

Noa Dupouy

Kylian Guérin

Sam Piter

Louan Nogues

Kepa Housset

Tom Goasguen

Eimeo Czermak

Noé Lédée

Thomas Lédée

Liam Hannequin

Louis Allamelou

Mael Laborde

Timorée Constant

Tom Larrondo

Wincy de Chavaille

Jose Antonio Martinez

 

Minimes

Loïc Blouin

Hugo Tosseti

Titouan Veschambre

Lucas Desmoucelle

Tiago Carrigue

Justin Bécret

Dorian Gomez

Teva Bouchgua

Thibaut Manson

Aurélien Buffet

Issam Auptel

Yuri Conradi

Hina Conradi

Illona Goasguen

Emma Dubes

Nahia Milhau

Elisa Cazenave

Ainoha Leiceiga

Jade Magnien

 

Cadets

Léo-Paul Etienne

Mathis Crozon

Thomas Debierre

Titouan Dubos

Marco Mignot

Erwann Blouin

Juliette Brice

Lisa Girardet

Mahe Javegny

Neis Lartigues

Uhaïna Joly

Gaizka Housset

Augustin Arrive

Théo Julitte

Enzo Cavallini

Renan Grainville

Thomas Doumenjou

Nanook Ballerin

Attilio Goncalves

Lucas Bernard

Félix Morau

Nalu Doutres

Maixent Dudezer

 

 

Dernière modification le : 25 juillet 2015
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia