surfingfrance.com

Olivia Piana, une fille en OR

Olivia Piana, une fille en OR  © FFSurf et ISA/Jimenez

Olivia Piana (27 ans) est devenue championne du monde de Stand Up Paddle pour la première fois de sa carrière, ce samedi, en Chine. Après ses cinq médailles d'argent aux Mondiaux de l'International Surfing Association, la Française est, enfin, couronnée sur la longue distance (18 km). 
Il s'agit du troisième titre mondial en Stand Up Paddle pour la France après ceux d'Antoine Delpero (2012) et de Titouan Puyo (2014).
A la veille de la dernière journée, consacrée au relais, l'équipe de France remonte sur le podium derrière les Etats-Unis et l'Australie qui se disputeront le titre mondial des nations demain à Haïnan.


Olivia Piana peut enfin savourer ce moment unique. Elle est sur le toit du monde de son sport et elle le mérite amplement. Déterminée à décrocher le seul titre qui manquait à son palmarès, la quintuple championne d'Europe est allée au bout de son rêve en dominant du premier jusqu'au dernier mètre la dernière course individuelle de ces championnats du monde chinois.
FRA OLIVIA PIANA JIMENEZ 5Sens marin et détermination
Départ canon, première à la bouée n.1 après un bord de 800m, puis un long downwind pour, d'entrée, creuser l'écart avec les autres filles. Seules les Australiennes Terrene Black et Shakira Westdorp ont pu s'accrocher à la cadence de la Française. Plus qu'avec le physique, c'est avec sa technique et son sens marin que la Méditerranéenne a usé ses poursuivantes.
Au large, profitant d'une mer formée et d'un vent modéré dans le dos, Piana a glissé comme jamais. Légère sur les vagues, puissante dans la rame, la Française a écoeuré Black et Westdorp qui ont peu à peu lâché pour avant tout sécuriser le podium.
Rebondir après l'Euro
La Varoise a entamé son dernier bord avec 90 secondes d'avance sur Black, un gouffre. S'offrant ainsi une dernière ligne droite emplie de bonheur. Drapeau tricolore en main, elle a coupé la ligne et brisé la malédiction qui pesait sur elle depuis trop longtemps.
Il y a deux mois, en Sardaigne, elle avait perdu le titre européen qui était sien depuis trois ans. Pour rebondir jusqu'au sommet ce samedi en Chine.

Lire sa bio ici : https://bit.ly/2Qtrmkt


Olivia Piana : « Un rêve qui devient réalité »
La Française peinait à croire en sa victoire une fois la ligne d'arrivée franchie.
PIANA DSC6802« C'est un rêve qui devient réalité. J'ai été 7 fois vice-championne du monde, si je compte les Mondiaux de l'international Surfing Association (5 fois) et le World tour. Là, je n'y crois même pas... J'avais vraiment envie de gagner. J'ai ramé, je n'ai pas eu mal sur ce parcours très long. J'y ai cru de tout mon coeur. Je le voulais vraiment ce titre. Aujourd'hui, j'avais tous les petits détails qu'un sportif de haut niveau doit avoir : la bonne planche, la bonne rame, le bon soutien, le bon coaching et les bonnes vibrations. J'ai fait une technical race assez moyenne (mercredi, 4e place). Le stress est redescendu en trois jours. Et ça l'a fait.
Le parcours était pas si mal en fait. On ne se rendait pas compte des vraies conditions. Ça ressemblait à la Méditerranée. A chez moi. C'était downwind sur une belle partie. j'ai pu m'exprimer comme je sais le faire. C'est énorme. Merci à mes parents qui sont formidables. A ma copine qui me soutient dans tous les moments et dans les entraînements qui ne sont pas toujours drôles. A mon entraîneur pour toute la préparation. Et à la Fédération Française de Surf pour ce déplacement en Chine. »


 

 DSC5198
Titouan Puyo dans le Top 5
Cinq autres Français étaient en lice ce samedi sur l'épreuve de longue distance des Mondiaux. Olivia Piana sacrée chez les dames, Amandine Chazot a elle pris la 6e place de la course. Une nouvelle déception pour la Bretonne qui espérait mieux mais n'a malheureusement pas eu les surfs au large pour avancer aussi vite qu'elle le souhaitait. Bord à nbord avec la Japonaise Yuka Sato, elle se fait finalement distancer sur la fin et même doubler par l'Américaine Fiona Wylde.
Booth vainqueur chez les messieurs
Chez les messieurs, la victoire revient à l'homme canon Michael Booth. Comme en 2016 à Fidji, l'Australien est parti devant pour un cavalier seul. Un temps dans son sillage, l'Américain Connor Baxter n'a pu tenir le rythme et a cédé après un tour. Vainqueur l'an dernier, le Hongrois Bruno Hasulyo est cette fois en argent et le Brésilien Vinnicius Martins prend le bronze. Pourtant bien partis les Français Titouan Puyo et Martin Vitry ont décroché le wagon de tête après deux tours. Puyo a connu un gros coup de fatigue à mi-cpurse mais termine tout de même 5e. A la lutte avec Baxter, Vitry cède finalement la §e place d'un rien.
Double 7 en paddleboard
En paddleboard, Jérémie Camgrand prend la 7e place d'une course remporté par l'Américain Hunter Pflueger devant le favori australien Lachie Lansdwon. Camgrand a tenu la cadence durant les 20 premières minutes de la course avant de se faire distancer par la patrouille dans le downwind. Constat identique pour Margot Calvet chez les dames, bien partie et qui s'est donnée à fond pour obtenir cette belle 7e place. L'Australienne Grace Rosato remporte une seconde médaille d'or après celle de la technical race mercredi.


LES RÉSULTATS DU JOUR
Longue distance (18 km)

Top 10 SUP dames
1. Olivia Piana (France) les 18 km en 2h14'10'52
2. Terrene Black (Australie) en 2h15'49'94
3. Shakira Westdorp (Australie) 2h17'22'56
4. Yuka Sato (Japon) en 2h17'57'51
5. Fiona Wylde (USA) en 2h20'04'19
 DSC64866. Amandine Chazot (France) 2h20'12'92
7. Laura Quetglas (Espagne) 2h21'28'27
8. April Zig (USA) 2h21'36'85
9. Ginnie Odetayo (Grande Bretagne) 2h21'40'32
10. Marie Buchanan (Grande Bretagne) 2h21'56'10

Top 10 SUP messieurs
1. Michael Booth (Australie) 1h53'57'67
2. Bruno Hasulyo (Hongrie) 1h55'19'96
3. Vinnicius Martins (Brésil) 1h55'34'82
4. David Hasulyo (Hongrie) 1h56'20'98
5. Titouan Puyo (France) 1h58'31'39
6. Connor Baxter (USA) 1h58'54'16
 DSC51827. Martin Vitry (France) 1h58'59'76
8. Christian Andersen (Danemark) 2h00'00'10
9. Sam McCollough (Australie) 2h00'01'54
10. Oliver Houghton (Nouvelle-Zélande) 2h01'25'19

Classement 10 paddleboard dames
1. Grace Rosato (Australie) 2h20'53'03
2. Judith Verges (Espagne) 2h20'54'29
3. Kailyn Winter (USA) 2h20'54'36
4. Katrine Zinck (Danemark) 2h27'51'62
5. Cornelia Rigatti (Italie) 2h34'45'21
6. Reina Ohyama (Japon) 2h36'55'00
 DSC66337. Margot Calvet (France) 2h40'08'93
8. Devon Halligan (Nouvelle-Zélande) 2h48'47'15
9. Holly Henderson (Grande Bretagne) 3h00'19'78

Classement paddleboard messieurs
1. Hunter Pflueger (USA) 2h09'10'06
2. Lachie Lansdwon (Australie) 2h11'20'29
3. Jadon Wessels (AfSud) 2h11'33'68
4. David Bull (Espagne) 2h12'06'69
 DSC53625. Daniel Hart (Nouvelle-Zélande) 2h13'05'05
6. Toshiki Takagi (Japon) 2h13'40'58
7. Jérémie Camgrand (France) 2h15'51'00
8. Nick Ayers (Grande Bretagne) 2h21'41'06
9. Anders Elbaek (Danemark) 2h26'18'07


CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DES NATIONS
2. Australie 15.748 pts
1. Etats-Unis 14.993 pts
4. France 12.985 pts
5. Espagne 12.186 pts
3. Nouvelle-Zélande 11.722 pts
6. Japon 11.512 pts
8. Italie 9.989 pts
9. Danemark 9.744 pts
11. Afrique du Sud 9.622 pts
7. Grande-Bretagne 9.620 pts
12. Brésil 9.184 pts
10. Chine 6.886 pts
14. Hong Kong 5.605 pts
13. Canada 4.650 pts
18. Russie 4.563 pts
17. Suisse 4.185 pts
16. Allemagne 4.152 pts
15. Taïwan 4.043 pts
19. Hongrie 3.675 pts
20. Suède 2.563 pts
21. Irlande 1.050 pts
23. Grèce 835 pts
24. République tchèque 830 pts
22. Inde 795 pts
25. Chili 750 pts
26. Iran 665 pts

[Le classement est établi sur le maximum de points que peut obtenir chaque nation en fonction des résultats de ses athlètes; certaines nations comme le Brésil ne sont pas au complet et ne pourront obtenir le maximum de points délivrés]

LE PROGRAMME DE DIMANCHE - RELAIS
(en heures françaises)
L'équipe de France du relais (2 SUP et 2 prone) : Olivia Piana, Martin Vitry, Jérémie Camgrand et Margot Calvet
2h30 : qualifications suivies des finales
4h30 : cérémonie des médailles et clôture

LIVE
La compétition est à suivre en direct vidéo sur : http://isasurf.org/sup/2018/en/live/
Il y a 7 heures de décalage entre la France et Haïnan. Quand il est 9h00 à Haïnan, il est 2h00 à Paris

 DSC6729


LE PALMARES
Sup Surf messieurs
1. Luis Diniz (Brésil)
2. Harry Maskell (Australie)
3. Caio Vaz (Brésil)
4. Juan de los Reyez (Espagne)
9. Ben Carpentier (France)
16. Alexis Deniel (France)

Sup Surf dames
1. Shakira Westdorp (Australie)
2. Iballa Ruano Moreno (Espagne)
3. Stella Smith (Nouvelle-Zélande)
4. Yuuka Horikoshi (Japon)
11. Caroline Angibaud (France)
17. Delphine Beauchet Macaire (France)

Technical race messieurs
1. Daniel Hasulyo (Hongrie)
2. Connor Baxter (Etats-Unis)
3. Trevor Tunnington (NZ)
4. Bruno Hasulyo (Hongrie)
5. Martin Vitry (France)
8. Titouan Puyo (France)

Technical race dames
1. Candice Appleby (Etats-Unis)
2. Terrene Black (Australie)
3. Shakira Westdorp (Australie)
4. Olivia Piana (France)
6. Amandine Chazot (France)

Technical race juniors
1. Ryan Funk (Etats-Unis)
2. Oliver Houghton (NZ)
3. Sam McCullough( Australie)
4. Noïc Garioud (France)

Technical race juniors filles
1. Jade Howson (Etats-Unis)
2. Mélanie Lafenêtre (France)
3. Caroline Küntzel (Danemark)
4. Laura Dal Pont (Italie)

Technical race prone messieurs
1. Lachie Lansdown (Australie)
2. Hunter Pflüger (Etats-Unis)
3. Daniel Hart (NZ)
4. Jadon Wessels (Afrique du Sud)
5. Jérémie Camgrand (France)

Technical race prone dames
1. Grace Rosato (Australie)
2. Judit Verges (Espagne)
3. Katrine Zinck (Danemark)
4. Kailyn Winter (Etats-Unis)
8. Margot Calvet (France)

Sprint SUP messieurs
1. Arthur Carvalho (Brésil)
2. Trevor Tunnington (Nouvelle-Zélande)
3. Connor Baxter (Etats-Unis)
4. Noic Garioud (France)
5. Kenny Kaneko (Japon)
6. Claudio Nika (Italie)

Sprint SUP dames
1. Tarryn King (Afrique du Sud)
2. Caterina Stenta (Italie)
3. Jade Howson (Etats-Unis)
4. Terrene Black (Australie)
5. Amandine Chazot (France)
6. Yuka Sato (Japon) 1'08B9


L'ÉQUIPE DE FRANCE
Titouan Puyo (Nouvelle-Calédonie) : Longue distance et technical race messieurs
Martin Vitry (Normandie) : Longue distance et technical race messieurs
Olivia Piana (PACA) : Longue distance, technical race dames
Amandine Chazot (Bretagne) : Longue distance, technical race et sprints dames
Noïc Garioud (Nouvelle-Calédonie) : technical race juniors et sprint messieurs
Mélanie Lafenêtre (PACA) : technical race juniors filles
Jérémie Camgrand (Nouvelle-Aquitaine) : Prone Paddle Longue distance et technical race messieurs
Margot Calvet (Nouvelle-Aquitaine) : Prone Paddle Longue distance et technical race dames
Staff
Stéphane Corbinien : directeur de l'équipe de France
Serge Lougarot : coach
Vincent Verhoeven : coach
Pascal Depaire : médecin
Stéphane Sisco : médias

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 10 décembre 2018
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

AF ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France BleuLogo mycoachsport noir