surfingfrance.com

Tim Bisso vice-champion du monde !

Tim Bisso (à droite) dauphin du Brésilien Lucas Silveira. Tim Bisso (à droite) dauphin du Brésilien Lucas Silveira.  © Photos WSL/Laurent Masurel et WSL/Poullenot/Aquashot

Le jeune surfeur français Tim Bisso (18 ans) a pris la deuxième place des championnats du monde professionnels junior de la World Surf League, remportés par le Brésilien Lucas Silveira, ce mercredi à Ericeira, au Portugal.

 

« C’est un énorme résultat pour moi ! » a déclaré un Tim Bisso à la fois heureux et déçu de l’épilogue de ces championnats du monde WSL. « Je suis désolé de ne pas avoir pu mieux surfer en finale mais les vagues étaient vraiment délicates (1m20 glassy mais peu puissant). Ça n’a pas été comme on l’avait planifié mais terminé deuxième de ces World Juniors est exceptionnel. »

2015 s’était refermée avec le titre mondial junior de Tessa Thyssen, le titre mondial du relais et les médailles d’argent de Nommé Mignot et de l’équipe de France aux World Junior Surfing Championships, en octobre, en Californie. La nouvelle année débute par ce superbe titre de vice-champion du monde junior professionnel conquis par Tim Bisso. Auteur d’un parcours exceptionnel à Ericeira, Bisso a continué à surfer sur les standards qui lui ont permis de grimper à la 82e place mondiale sur le circuit QS.

Seul des cinq surfeurs français qualifiés via le circuit Pro Junior européen a remporté son heat du 1er tour, Bisso s’est montré aussi fort sur la gauche du beach break de Praia dos Pescadores (Rd1 à Rd4) que sur la longue droite du pointbreak de Ribeira. Eliminant successivement Alcides Lopes (Bré) en 16es de finale, Nommé Mignot (Fra) en 8es, Mihimana Braye (Tah) en quarts puis Soli Bailey (Aus) en demis, le Guadeloupéen a finalement buté sur le dernier écueil, le Brésilien Lucas Silveira, en état de grâce d’un bout à l’autre de ces Mondiaux (16,17 à 11,74 pts). Unique champion du monde français chez les junior (garçons), Maxime Huscenot (2010) n'a donc toujours pas de successeur. 

Plateau très relevé
Si le Sud-Américain était un ton très au-dessus du lot, et ajoute un nouveau titre mondial à la nation auriverde après ceux de Gabriel Medina (2014) et Adriano de Souza (2015) chez les « grands », d’autres juniors avaient eux aussi des atouts pour aller loin. Comme l’Italien Leo Fioravanti, champion du monde junior de l’ISA en octobre dernier, et battu par Silveira en demis. Comme le Tahitien Mihimana Braye, qui a aligné les totaux au-delà des 17 pts à Ericeira avant de s’incliner face à Bisso. On pense aussi à des garçons comme l’Américain Kanoa Igarashi (9e), qui surfera sur le CT en 2016, ou encore le Japonais Hiroto Ohara (5e) vainqueur de l’US Open l’an passé.

« Je pense que j’ai gagné un peu de respect des autres compétiteurs, assure Tim Bisso. En tout cas, je me sens en confiance pour voyager sur le tour QS. » Assuré de pouvoir participer aux plus grosses épreuves de la saison, les fameux QS 10.000, Bisso a effectivement marqué des points et les esprits pour sa dernière compétition chez les juniors.
Une dernière qu’il a parfaitement négociée en partie grâce à la présence de son coach, Yann Martin, également membre du staff des équipes de France de surf depuis bientôt une dizaine d’année. Après avoir conduit le Marocain Ramzi Boukhiam en finale en 2014, le Portugais Vasco Ribeiro au titre mondial junior WSL l’an passé sur ce même spot d’Ericeira, le technicien canaulais place donc un autre de « ses » surfeurs en finale. Tout sauf une coïncidence.

 

Les autres Français

Tim Bisso finaliste, les autres surfeurs français ont connu des fortunes diverses à Ericeira. A commencer par Nommé Mignot (9e), vice-champion du monde des ISA Junior Surfing Championships à Oceanside (Californie) en octobre dernier, mais battu par... Bisso en 8es de finale. Champion d’Europe Pro Junior, Nelson Cloarec (17e) a disparu au 3e tour. Tout comme Gatien Delahaye (17e). Enfin, Charly Quivront (33e) a quitté prématurément la compétition (2e tour). Qualifiés via la zone « Australasie », trois jeunes Polynésiens évoluant sous les couleurs de la Fédération tahitienne ont également fait le show à Ericeira. Mihimana Braye et O’Neill Massin se sont hissés en quarts et terminent donc 5es; Mateia Hiquily est lui 17e.
Chez les filles, la championne d’Europe junior WSL Juliette Brice n’a pas été à son aise sur le beach break difficile de Praia dos Pescadores au plus fort de la tempête qui a secoué le Portugal la semaine dernière. La Canaulaise a été stoppé au 4e tour par la Portugaise Camilla Kemp et prend malgré tout une très belle et encourageante 9e place.

 

 

RÉSULTATS

MESSIEURS
Finale
1 - Lucas Silveira (Bré) 16.17
2 - Timothee Bisso (Fra) 11.74
Demi-finales
SF 1: Timothee Bisso (Fra) 15.70 bat Soli Bailey (Aus) 14.76
SF 2: Lucas Silveira (Bré) 17.10 bat Leonardo Fioravanti (Ita) 14.54
Quarts de finale
QF 1: Soli Bailey (Aus) 13.16 bat Hiroto Ohhara (Jap) 8.80
QF 2: Timothee Bisso (Fra) 16.50 bat Mihimana Braye (Tah) 14.83
QF 3: Leonardo Fioravanti (Ita) 13.90 bat O'Neill Massin (Tah) 13.14
QF 4: Lucas Silveira (Bré) 17.60 bat Kanoa Igarashi (USA) 16.17

9e Nommé Mignot (Fra)
17e Nelson Cloarec (Fra), Gatien Delahaye (Fra)
33e Charly Quivront (Fra)

FILLES
Finale
1 - Isabella Nichols (Aus) 18.30
2 - Mahina Maeda (Haw) 11.16
Demi-finales
SF 1: Mahina Maeda (Haw) 16.50 bat Teresa Bonvalot (Por) 12.20
SF 2: Isabella Nichols (Aus) 16.26 bat Holly Wawn (Aus) 11.60

9e Juliette Brice (Fra)

 

LES TABLEAUX COMPLETS

MESSIEURS

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 22 janvier 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz