Un an après – Ocean Roots : « Notre vie de club en a pris un coup »

156535561 2381354345322204 6636627399946870806 o

Il y a un an le pays connaissait un premier et long confinement de deux mois. De nombreux clubs avaient alors témoigné de leur inquiétude.  Comment ont-ils finalement traversé l’année 2020, comment fonctionnent-ils aujourd’hui et comment voient-ils l’avenir ? 

Aujourd’hui : Océan Roots Surf Club
 

Déjà publiés :
Cotentin Surf Club
Océan Surf Club St Jean de Monts
Lacanau Surf Club
Bascs
Carcans Océan Surf Club

Vous souvenez-vous des premiers jours du confinement de mars 2020 ? 
Oui… Nous avions dû suspendre les 9 semaines de cours prévus sur ces dates-là. Notre club travaille à l’année, avec plus de 150 licenciés qui ont pris un abonnement avec un à deux cours par semaine de septembre à juin.

Comment avez-vous traversé les 8 semaines de confinement l'an dernier ? 
Nous ne savions pas à l’époque si nous allions pouvoir rouvrir pour l’avant-saison, et même pour l’été. Nous nous étions résignés à faire une année blanche… Le plus difficile a été l’attente, le flou… Comme tout le monde.

Le confinement a t-il eu un sérieux impact sur votre club durant ces deux mois ? 
Nous avions mis les quatre employés au chômage. Il y a donc forcément eu une perte de salaire pour chacun, et surtout, nous avons dû rembourser certaines personnes qui avaient déjà réservé pour les vacances de Pâques.

Avez-vous craint pour la pérennité de votre club ? 
Oui forcément. A l’époque, nous avions des craintes. Heureusement, le club avait prévu depuis quelques années un peu de trésorerie pour faire face à des scénarios catastrophes, qu’ils soient climatiques ou écologiques comme une marée noire. Personne n’avait imaginé le scénario d’un virus...

Vous êtes-vous senti soutenu ? 
Nous avons été soutenus par notre comptable et par la Fédération.

Qu'avez-vous entrepris au sortir du confinement en mai ?
Nous avons recommencé les cours pour les licenciés à l’année… et ça a fait du bien à tout le monde. Nous avions mis un place un protocole sanitaire stricte, simple et efficace.

Comment vous êtes-vous adapté aux restrictions sanitaires mises en place et qui sont toujours en vigueur ? 
Le club s’est facilement adapté grâce à la pratique en extérieur. Nous suivons les protocoles prérequis. Nous avions interdit, et interdisons toujours, l’accès aux douches et vestiaires qui sont fermés. Les combinaisons passent dans un bac de décontamination avec bacterless pendant 30 min. Le masque est obligatoire jusqu’à la plage. On évite le contact physique avec les licenciés.

Avez-vous finalement passé une bonne saison estivale ? 
Oui, une très bonne saison même, avec beaucoup de monde. Au final, il y a eu un impact positif mais avec une équipe en sous-effectif.

Le confinement du mois de novembre vous a t-il affecté et replongé dans les doutes ? 
Nous avons dû, à nouveau, mettre en avoir 3-4 séances par personne. Nous avons pu les rattraper pendant les vacances de Noël et en février.

La situation actuelle vous inquiète-t-elle encore pour votre club ? 
Il n’y a pas forcément d’inquiétude mais des incertitudes sur notre groupe « compétiteurs » et sur toutes nos actions programmées à cette période et qui sont en stand-by. Nous espérons pouvoir vite reprendre.

Comment fonctionnez-vous aujourd'hui ? 
Notre vie de club en a pris un coup car nous avions l’habitude d’organiser régulièrement des compétitions au sein du club, des voyages à l’étranger, des compétitions internationales… Nous avons dû, tous, nous adapter. L’essentiel est de pouvoir continuer à surfer et à partager notre passion avec tous ces gens qui en ont plus besoin que jamais en cette dure période.

Quel est l'état d'esprit général de vos licenciés, dirigeants, moniteurs, salariés ? 
Tout le monde reste motivé. Excepté un petit relâchement chez les jeunes car l’hiver a été long et sans compétition. On espère que ça va revenir dès avril, mai. Les moniteurs et salariés restent très motivés. 

 

 

Dernière modification le : 26 mars 2021
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia