surfingfrance.com

Clap de fin pour la sélection

Les pré-sélectionnés aux Mondiaux juniors ISA ont passé leur semaine à Hossegor. Les pré-sélectionnés aux Mondiaux juniors ISA ont passé leur semaine à Hossegor.  © (Photo Stéphane Sisco/FFS)

Le stage de sélection de l’équipe de France pour les Mondiaux ISA juniors (8-16 juin, Nicaragua) s’est achevé ce vendredi à Hossegor. Une semaine intensive à l’issue de laquelle les meilleurs surfeurs français de demain ont dû se battre pour décrocher leur sélection.

Cinq jours pour gagner sa place en équipe de France, cinq jours pour arracher son billet pour le Nicaragua. De la vingtaine de surfeurs sur la ligne de départ lundi, ils ne sont plus que douze ce soir, dont les noms ont été couchés sur la liste remise au comité directeur de la Fédération. Ce dernier doit l’entériner et rendre ainsi officielle la sélection nationale dans les jours à venir. Quatre juniors, quatre cadets, deux ondines juniors et deux ondines cadettes représenteront nos couleurs dans cinq semaines en Amérique centrale.

Compétition en format double élimination sur les beach breaks alentours, tests physiques dans le lac d’Hossegor (rame et natation) : la semaine a été intensive pour le collectif. Lequel a répondu aux attentes des techniciens. Dans de belles conditions comme dans la tempête jeudi, chacun est allé au bout de lui même. « Vous m’avez fait plaisir, vous vous êtes défoncés, bravo ! », a lancé Patrick Florès, le head coach des équipes de France, lors du débriefing de fin de stage, ce vendredi soir à la Quiksilver Boardrider House où le collectif était hébergé.

Stéphane Corbinien : « Ils ont été à la hauteur »

Stéphane Corbinien, le team manager, l’a lui aussi reconnu : « Le comportement général a été très satisfaisant. Ils ont tous combattu jusqu’au bout, jusqu’à la fin même pour les juniors ». Lesquels ont bouclé la semaine par trois dernières séries très disputées ce vendredi après-midi. « On recherchait ça : des combattants ! Les championnats ISA, ce sont un combat. Il n’y a pas de place pour les faibles. L’exigence du haut niveau, c’est cette recherche. On a voulu donner de la rigueur lors de ce stage pour les préparer à cette échéance. Techniquement, physiquement, mentalement, ils ont été à la hauteur. On est à un mois de l’échéance, ceux qui sont qualifiés doivent rester irréprochables, on les surveillera. Ceux qui ne sont pas qualifiés ne doivent pas être abattus, ils auront leur chance prochainement, on compte sur eux pour l’avenir. »

Patrick Florès : « Une belle semaine tous ensemble »

De son côté, Patrick Florès a eu un mot pour chacun : en félicitant certains chaleureusement, en en réprimandant d’autres sur un aspect de leur surf, toujours de façon constructive. « Le physique est important, a-t-il aussi rappelé. Si certains ont pu disputer leur qualification jusqu’au bout c’est aussi parce qu’ils nous ont démontré qu’ils avaient du physique. A l’inverse, je regrette que quelques uns aient craqué en natation ou à la rame. Ils savent qu’ils doivent encore bosser. » 

Les douze heureux élus ont désormais un mois pour se préparer individuellement et avec leur coach respectif. « On est dans la dernière ligne droite, a rappelé Corbinien. Ils doivent tous affûter leur préparation, vérifier les derniers réglages, être sûrs de leur matériel. On compte sur eux. On se retrouvera quelques jours avant le début de la compétition pour se mettre en situation avant que ne débutent les championnats. » 

Dernière modification le : 15 mai 2013
Évaluer cet élément
(4 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz