• Accueil
  • Haut Niveau
  • Equipe de France
  • Actualités
  • De l'argent, du bronze, mais toujours pas de titre

De l'argent, du bronze, mais toujours pas de titre

Malgré un très beau parcours, Manu Portet ne monte pas sur la plus haute marche du podium en senior men (+28 ans). Malgré un très beau parcours, Manu Portet ne monte pas sur la plus haute marche du podium en senior men (+28 ans).  © Photo FFS
Les finales de l'Eurosurf 2013 ont débuté en fin de matinée à Sao Miguel, aux Açores. Anne-Cécile Lacoste et Manu Portet sont médaillés d'argent, Boris Le Texier et Yoan Florantin en bronze.
 
Après avoir perdu énormément de temps dans la semaine alors qu'il y avait de bonnes vagues jusqu'à hier encore, l'organisation a été pris d'un vent de panique ce samedi : de très rares vagues, tout juste suffisante pour s'exprimer. Avec la marée remontante, les premières finales ont tout de même été lancées en fin de matinée dans 50 cm. 
Longtemps quatrième dans la catégorie bodyboard, Anne-Cécile Lacoste s'est reprise dans les dernières minutes pour trouver deux petites droites, sur lesquelles elle a pu à chaque fois placer une seule manoeuvre, un rollo assez radical. Idéal pour doubler la Marocaine Fatim Zahra Berrada et la Portugaise Catarina Sousa. Insuffisant toutefois pour revenir sur l'Allemande Alexandre Rinder, favorite de cette finale. Mais à voir le sourire de la Girondine, on sait que cette deuxième place la satisfait malgré tout.
Mouradian pénalisé
Avec deux Français dans la finale bodyboard qui suivait, on pouvait espérer le premier titre tricolore. D'autant que Martin Mouradian avait pris la route express du tableau principal pour aller directement en grande finale. D'autant (bis) que Yoan Florantin, passé, lui, par les repêchages, avait signé des totaux impressionnants depuis une semaine, et qu'il demeure surtout l'auteur du seul 10 de l'Eurosurf. Mais voilà, face au rusé portugais Hugo Pinheiro, dont l'attitude anti-sportive aurait pu, sinon dû, lui valoir un avertissement, les Français sont tombé dans le piège. Mouradian causant une interférence sur Pinheiro, lequel s'est fait une joie d'aller ensuite marquer Florantin de très près. Mais malgré les protestations de celui-ci, on ne trouva rien à redire. A se demande à quoi sert le carton jaune instauré par l'ESF pour pénaliser ces attitudes. Il n'empêche, le Réunionnais est passé à côté de sa finale, n'a jamais su trouver la bonne vague, et prend fort logiquement la troisième place du podium, devant son ami de la Guadeloupe. 
Manu Portet en argent
Avec le remontant, les vagues se faisaient de plus en plus petites et encore plus molles. Ce qui n'allait pas arranger nos deux surfeurs des catégories Senior men (+28 ans) et Masters (+35 ans), plutôt enclins à surfer le gros. Le Basque Manu Portet eu bien la plus belle vague de la série, une longue droite, sur laquelle il récoltait un 7 pts. Mais dans la foulée, le Portugais Ruben Gonzalez prenait une petite vague sur laquelle il enchaînait plusieurs turns pour un 8,3 pts bien généreux. Avec ce score, Gonzalez tuait tout suspens. Et si sa victoire est logique, le jugement ne l'était, malheureusement, pas. Facheuse habitude…
Le Texier perd à la loterie
Quant à Boris Le Texier, le Réunionnais n'a lui jamais trouvé de vraie vague. L'Espagnol Dani Garcia sautant sur les deux seuls des 25 minutes de la finale pour enlever un titre mérité sur cette série. Dommage pour Le Texier, certainement le meilleur en free surf dans sa catégorie, mais pas à l'aise ce matin. Tout comme les juges qui ont vu ce que personne n'a vu : un 5,07 points pour le Portugais Rodrigo Heredia sur une vague tout juste correcte sans manoeuvre ni engagement. Résultat, Heredia chipe la médaille d'argent à Le Texier lequel venait de placer un bon reentry pour seulement 4,83 points... Vivement le professionnalisme des juges comme l'ESF l'a annoncé durant la semaine.
Deux duels franco-espagnols pour finir
Avec la marée haute, le directeur de compétition a mis les deux dernières finales de l'Eurosurf en stand by. La reprise est programmée à 16 heures locales (18 heures françaises) sans aucune certitude. 
Il reste désormais à la France deux dernières chances de titres individuels avec les catégories surf open et surf dames. Dans chacune, on retrouve deux Français contre deux Espagnols. Les Bleus partent avec les faveurs des pronostics mais depuis ce matin, on n'est plus sûr de rien. Il va falloir que Joan Duru, Vincent Duvignac, Maud Le Car et Alizé Arnaud haussent réellement leur niveau pour s'extirper du piège qui se referme sur la maison bleue. 
Au classement des nations, les Espagnols talonnent désormais les Français. Le titre par équipes va se jouer dans d'ici la fin de journée à Sao Miguel.
 
Résultats
Bodyboard dames : 
1. Alexandra Rinder (Ger) 13.23pts
2. Anne Cécile Lacoste (Fra) 11.33 pts
3. Catarina Sousa (Por) 11.3 pts
4. FatimZahra Berrada (Mor) 10.13 pts
 
Bodyboard Open : 
1. Hugo Pinheiro (Por) 12.33 pts
2. Eduardo Rodriguez (Spn) 11.8 pts
3. Yoan Florantin (Fra) 9 pts
4. Martin Mouradian (Fra) 8.38 pts
 
Surf senior men : 
1. Ruben Gonzalez (Por) 16 pts
2. Manu Portet (Fra) 13.2 pts
3. Sam George (Chi) 7.77 pts
4. Antonio Marqués (Spn) 5.04 pts
 
Surf Masters : 
1. Dani Garcia (Spn) 14.57 pts
2. Rodrigo Heredia (Por) 9.57 pts
3. Boris Le Texier (Fra) 8.83 pts
4. Greg Owen (Gal ) 6.14 pts
 
Finales à venir
Surf dames 
Maud Le Car (Fra), Alizé Arnaud (Fra), Garazi Sanchez (Esp), Adelina Taylor (Esp)
Surf Open 
Joan Duru (Fra), Vicente Romero (Esp), Gony Zubizarreta (Esp), Vincent Duvignac (Fra)
 
RÉACTIONS
Anne-Cécile Lacoste : « Je suis un peu déçue mais dans ces conditions, ce n'était pas évident. j'ai fait dE mon mieux. J'ai cru que j'avais pris une interférence, j'ai eu du mal à m'en remettre. Je suis contente d'être passée de la dernière à la deuxième place. »
Manu Portet : « Je suis bien parti. Je le sentais bien, j'ai eu un 6 points sur ma première vague. Mais le Portugais a posé un 8 pts, et c'est vraiment dommage car j'ai failli partir sur cette vague mais j'étais trop à l'intérieur pour l'avoir. Ça s'est joué à pas grand-chose… Les vagues étaient vraiment petites. Je n'étais pas au top dessus. J'ai essayé pas mal de planches. Il m'aurait fallu une dernière vague qui n'est pas venue. Je suis déçu car j'avais faire que des premières places jusqu'à cette finale. Déçu pour moi et pour l'équipe. Mais bon, je suis content, je fais quand même deuxième, j'ai bien surfé. »
Boris Le Texier : « Ce n'était pas de bonnes vagues pour tout le monde. Il fallait beaucoup de chance, un peu de tactique aussi. Mais c'était pareil pour tout le monde. C'était très dur. Ce n'est pas vraiment le surf qui a parlé. Je crois qu'il y a eu trois ou quatre vagues dans la finale. En étant pas dessus, je m'arrête là… »
Dernière modification le : 21 septembre 2013
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia