• Accueil
  • Haut Niveau
  • Equipe de France
  • Actualités
  • Eric Dargent vice-champion du monde Handi Surf

Eric Dargent vice-champion du monde Handi Surf

Eric Dargent apporte la toute première médaille de l'histoire du handi Surf français en prenant la deuxième place de la catégorie AS2 des World Adaptive Surfing Championships, ce dimanche en Californie. Eric Dargent apporte la toute première médaille de l'histoire du handi Surf français en prenant la deuxième place de la catégorie AS2 des World Adaptive Surfing Championships, ce dimanche en Californie.  © ISA/Grant

Le Français Eric Dargent est devenu vice-champion du monde de Handi Surf, catégorie AS2 (amputé au-dessus du genou), dimanche à La Jolla (Californie). Le capitaine de l’équipe de France apporte la première médaille au clan tricolore en deux participations aux World Adaptive Surfing Championships.

Le capitaine a donc montré l’exemple. Après avoir échoué aux portes de la finale l’an dernier, Eric Dargent s’est, cette fois, arraché pour y parvenir et, mieux, il monte sur le podium. Longtemps troisième de la finale derrière l’impérial Mark Stewart (Australien) qui conserve son titre mondial, et Henrique Saraiva (Brésil), le Méditerranéen a renversé la situation dans les dernières minutes en trouvant deux longues vagues qui lui ont permis de dépasser le Sud-Américain.
En tête à l'issue des qualifications
Sorti en tête des deux premiers tours, Dargent est apparu plus à son avantage dans les vagues un peu plus grosses de samedi, signant notamment le meilleur total du 2e tour (15,77 pts). Dommage que la houle soit remontée pour la dernière journée car, assurément, il aurait pu aller titiller Stewart. Cinquième mondial l’an passé, Eric Dargent est aujourd’hui vice-champion du monde et on n’a, très certainement, pas fini d’entendre parler de lui.
Halna du Fretay quatrième en AS6
Gwendal Halna du Fretay avait lui aussi une belle carte à jouer dans la catégorie AS6 (déficient visuel). Après les deux premières journées de compétition, on l’imaginait à la lutte pour le podium avec le Brésilien Elias Figue Diel, tant l’Espagnol Aitor Francesena était au-dessus dans cette division. Les trois hommes étant véritablement les trois meilleurs depuis le début des Mondiaux. En difficulté sur le spot capricieux de La Jolla, Halna du Fretay n’a malheureusement jamais trouvé la bonne vague en finale pour monter sur le podium qu’il abandonne à l’Australien Matt Formston. Devant pendant plus de 20 minutes, le Brésilien Figue Diel s’est finalement fait doubler dans les derniers instants par l’Espagnol Francesena, logiquement sacré champion du monde.
Moreau améliore son classement
Sorti à la 8e place des séries de qualifications en AS1, Benoît Moreau est parvenu à se hisser jusqu’en demi-finales, comme l’an passé. Et s’il rate de nouveau la finale, le surfeur basque prend la 3e place de sa série, ce qui lui permet de terminer 5e au général alors qu’il avait fait 7e l’an passé.
Belle progression pour Cabanne
Maxime Cabanne a réussi à passer de la 28e à la 10e place. Une superbe progression et surtout de réels espoirs d’avancer encore dans la hiérarchie. Et si la Fédération internationale revisite ses catégories et instaure une catégorie allongé/à genoux pour les athlètes paraplégiques, le Basque aura davantage de chances que sur cette édition 2016 où il concourrait en AS 2 avec des athlètes debout.
Cédrick Montagney, qui participait à ses premiers Mondiaux, se classe au général à la 9e place en AS 5 (assisté, déficience membres supérieurs et inférieurs). Le Girondin était venu plein d’ambitions et sait désormais ce qu’il doit encore travailler pour s’approcher des meilleurs.
La France 7e au classement des nations
L’équipe de France boucle la deuxième édition des Mondiaux à la 7e place du classement des nations. Elle ne disposait pas d’une équipe complète avec seulement 5 surfeurs sur 8 possibles. Avec ses deux champions du monde individuels, le Brésil est le grand vainqueur de cette deuxième édition des mondiaux, les surfeurs auriverdes devancent les Etats-Unis et le Chili.


RÉSULTATS DES FRANÇAIS
AS 1 : Benoît Moreau 5e
AS 2 : Eric Dargent 2e ; Maxime Cabanne 10e place
AS 5 : Cédric Montagney 9e place
AS 6 : Gwendal Halna de Fretay 4e

Tous les résultats en cliquant ICI

RÉACTIONS

Eric argent (vice-champion du monde AS2) :
« Avant la finale, j’ai eu envie de me poser. De ne pas trop réfléchir. J’ai regardé les vagues, c’était petit, ça cassait partout, il n’y avait pas d’endroit bien défini où se placer pour avoir les bonnes vagues. je voulais juste être hyper calme. Je n’avais aucun stress. C’était magique d’être dans ces conditions. C’était ma première finale de championnat du monde et je voulais juste être heureux de surfer. Il y avait deux personnes à genoux en finale. Ça veut dire que j’avais davantage de difficultés qu’eux car il fallait que je réussisse à me lever et à partir aussi vite qu’eux sur la vague. Malgré tout, j’avais ma carte à jouer. Je savais que si j’avais suffisamment de vitesse, je pouvais faire des manœuvres. C’est ce que j’ai fais. J’arrive deuxième. Je suis hyper content. Je repars avec plein d’étoiles dans les yeux.
Les critères sont compliqués pour différencier les différents handicaps. L’ISA a fait ses choix. L’évolution a lieu. On a encore des personnes à genoux dans les mêmes catégories que ceux qui sont debout. Ça va évoluer. On va avoir de plus en plus de monde qui va venir à la compétition. Il faut surtout ne dévaloriser personne. Donner la même chance à chacun pour permettre l’accès à ce sport et à la compétition. Les Paralympiques ? C’est un rêve. Pas en 2020, on le sait. Le premier rêve est de continuer à surfer. Ce rêve-là, je le réalise à fond et j’essaye d’emmener un maximum de personnes avec moi. »


Gwendal Halna de Fretay (4e place en AS6) :
« Les conditions étaient un peu difficiles. Les vagues étaient plus rapides que ce dont j’avais discuté avec les coaches et lors des entraînements. Peut être avais-je un peu de stress, de pression d’être en finale. C’était une première pour moi. Je vais devoir améliorer mon surf, c’est certain. Mais aussi savoir décompresser sur des phases finales. Je vais garder un excellent souvenir de ces championnats. Un grand merci à la Fédération Française de Surf de m’avoir sélectionné. Merci à l’Association nationale Handi Surf et à mon club l’Aviron bayonnais, ainsi qu’à mon coach Dani pour m’avoir entraîné. Je vais devoir gagner en souplesse et en dynamisme dans les vagues pour revenir l’année prochaine. Et, qui sait, faire une autre finale ? »

CLASSEMENT DES NATIONS
1 – Brésil 5598 pts
2 – USA 5109 pts
3 – Chili 3912 pts
4 – Australie 3783 pts
5 – Hawaii 3755 pts
6 – Afrique du Sud 3618 pts
7 – France 3128 pts
8 – Costa Rica 2595 pts
9 – Grande Bretagne 2295 pts
10 – Espagne 1730 pts
11 – Canada 1726 pts
12 – Italie 1335 pts
13 – Japon 1225 pts
14 – Perou 1170 pts
15 – Deanemark 1000 pts
16 – Pays de Galles 610 pts
16 – Colombie 610 pts
18 – Argentine 583 pts
19 – Norvège 500 pts
20 – Mexique 450 pts
20 – Pays Bas 450 pts
22 – République tchèque 390 pts

LES CHAMPIONS DU MONDE 2016
AS 1 : Anthony Smiyth (Afrique du Sud)
AS2 : Mark Stewart (Australie)
AS3 : Felipe Lima (Brésil)
AS4 : Bruno Hansen (Danemark)
AS5 : Davi Teixeira (Brésil)
AS6 : Aitor Francesna (Espagne)

L’ÉQUIPE DE FRANCE
- Benoît Moreau (Pyrénées atlantiques)
- Eric Dargent (Bouches-du-Rhone)
- Maxime Cabanne (Pyrénées atlantiques)
- Cédric Montagney (Gironde)
- Gwendal Halna de Fretay (Pyrénées atlantiques)
Staff
Serge Lougarot (team manager)
Julien Caste (coach)
Antoine Bouchard (coach)
Edouard Manson (kiné)

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 12 décembre 2016
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les partenaires de la Fédération

  ministere18 LOGO AQUITAINE 2016 Conseil General des Landes  L'Equipe France Bleu Logo mycoachsport noir Logo Sojasunallianz