La France dans le Top 3 à mi-parcours

La France dans le Top 3 à mi-parcours  © Photos ISA/Grant et ISA/Evans

Journée compliquée, jeudi en Californie, pour la France. Un tiers de l’équipe quitte le tableau principal pour filer en repêchages. Personne n’est éliminée mais la route vers les finales va être considérablement plus longue pour certains.

Le soleil brille quand même pour les Bleus puisque la France est une des trois dernières équipes, avec les USA et Hawaii, à ne pas avoir perdu un seul compétiteur après quatre journée aux Mondiaux de surf juniors. 

 

Cinq juniors (trois garçons, deux filles) et trois cadets sont encore dans les tableaux principaux de leur catégorie. C’est finalement la bonne nouvelle d’une journée marathon, jeudi à Oceanside. A trois journées de l’emballage final et de la remise des trophées, la France est toujours dans le peloton de tête des nations. Rappelons que l’objectif de l’équipe est de remporter le premier titre mondial de l’histoire du surf français. Forte de sa deuxième place l’an dernier en Equateur, les Bleuets visent la plus haute marche cette fois-ci. 

Les juniors cartonnent

Nommé Mignot, Tim Bisso et Gatien Delahaye, les trois juniors du team, sont au 4e tour, à trois marches de la grande finale des Mondiaux. Les deux juniors filles, Kim Véteau et Tessa Thyssen, sont, elles, déjà en demi-finales du tableau principal, et ne sont plus qu’à deux tours de la grande finale. Finale qu'avait atteinte Véteau l'an passé pour glaner la médaille d'argent.

En cadets, Marco Mignot, Léo-Paul Etienne et Mathis Crozon continuent eux aussi leur parcours dans le tableau principal et sont désormais en quarts de finale, à trois tours de la grande finale. Rappelons qu'Etienne est le champion du monde en titre dans cette catégorie.

Les séries dans le détail

Ce jeudi, sur un plan d’eau bien moins propre que le jours précédents, les français ont donc enchainé les séries, et les techniciens le coaching à la chaîne. Les 12 surfeurs français étaient en lice sur le spot sud, celui du tour principal de la compétition, quand les repêchages se disputaient au nord du Pier. 

Premier dans l’eau, Nommé Mignot fait deux vagues solides : deux turns dans des vagues qui ferment. Il termine 2e de sa série avec un bon score, et une une vague au dessus de la moyenne (12,17). Gatien Delahaye est le suivant. Il enchaîne quelques petites vagues à deux turns mais se retrouve 3e de la série dans les derniers instants. Il prend alors une petite gauche et prend le risque d'enchaîner un turn suivi d'un air reverse de dos. Il a le score et garde la deuxième place qualificative pour le tour suivant jusqu'à la fin du heat. 

C’est au tour de Len's Arancibia. Le Basque n’arrive pas à trouver le rythme dans ses vagues pour scorer. Il termine 3e de sa série et est reversé dans les repêchages. Dernier junior à passer, Tim Bisso est actif mais ne trouve pas les vagues lui permettant de poser de gros scores. Il est deuxième mais se fait doubler dans les dernières minutes. Heureusement, le Guadeloupéen trouve une petite droite à quelques secondes de la fin, la surfe bien et reprend la deuxième place qui le maintient dans le tour principal. 

La capitaine montre l'exemple

C’est au tour des cadets. Mathis Crozon fait deuxième de sa série avec deux scores au dessus de 4 points. Marco Mignot commence son heat série avec un air puis un gros lay back . Puis il trouve une droite qui lui permet d'enchainer trois manoeuvres. Il termine en tête avec 12,17 pts de total. Thomas Debierre, lui, ne trouve pas les vagues qui lui permettent de scorer. Il termine 3e de sa série. Léo-Paul Etienne prend en main sa série du début à la fin avec un surf incisif. Il termine 1er avec 10,70 pts de total.

Les filles prennent le relais. En juniors, Kim Véteau, la capitaine, trouve rapidement une gauche avec un gros turn backside, puis enchaîne. Elle pose un premier bon score. Et gagne sa série avec un 2e gros score à 7,33 pts. Ls conditions commencent à se dégrader avec la marée descendantes mais Tessa Thyssen trouve deux vagues qui lui permettent de poser une grosse manoeuvre. Elle prend des risques sur un reentry de face mais ça passe. Elle gagne sa série. 

Les cadettes à la peine

Les conditions deviennent très difficiles pour les cadettes qui vont clôre la journée. Juliette Brice trouve une droite qui lui permet de poser un beau reentry frontside, noté à plus de 5 pts. La série est relevée, elle est troisième. Il lui faut 6 points en fin de série pour prendre la deuxième place mais elle ne trouve pas la bonne vague. Elle termine 3e. Direction les repêchages. Lisa Girardet a une vague à une manoeuvre à son compteur mais ne trouve pas de deuxième bonne vague pour se qualifier. Elle termine à la quatrième place de sa série, et comme Juliette, part donc dans le tableau de repêchages.

« Une première pour la France » (Patrick Florès)

Journée compliquée, 2 français et 2 françaises se retrouve au R4 des repêchages. C'est une nouvelle compétition pour eux qui peut leur permettre de se trouver dans les phases finales. Les autres sont au R4 du tour principal : 1/4 pour les garçons et 1/2 pour les filles. L'équipe va encore devoir rester soudée et monter en puissance au niveau du surf. Tout le monde est encore en course pour le titre.

« C’est une nouvelle compétition pour ceux qui sont en repêchages, confie Nicolas Berthé, coach de l’équipe de France. Ils ne sont pas éliminés et peuvent se retrouver en phases finales. Bravo à tous les autres qui sont au tour principal. L'équipe va encore devoir rester soudée et monter en puissance au niveau du surf. Tout le monde est encore en course pour le titre. » C’est bien là l’essentiel. Comme le souligne le head coach Patrick Florès : « C’est une première pour l’équipe de France junior; à ce stade de la compétition, on n’avait jamais été aussi loin dans les tableaux principaux. Et on a encore tous nos surfeurs, personne n’est éliminé. On garde toutes nos chances ! »

 

 

RESULTATS ET PROGRAMME

SURF U18 MESSIEURS

 

SURF U16 MESSIEURS

 

SURF U18 FILLES

 

SURF U16 FILLES

 

 

LIVE

Les Mondiaux juniors sont à suivre sur : http://isaworlds.com/juniors/en/live/

Quand il est 7 heures en Californie, il est 16 heures en France

 

PROGRAMME DU JOUR

(en heures françaises)

16h20 : Nommé Mignot et Gatien Delahaye (U18, Rd4, heat 2)

17h00 : Tim Bisso (U18, Rd4, heat 4)

17h20 : Mathis Crozon et Marco Mignot (U16, Rd4, heat 2)

18h00 : Léo-Paul Etienne (U16, Rd4, heat 3)

22h00 : Len’s Arancibia (U16, Repêchages 4, heat 5)

23h20 : Juliette Brice (U16, Repêchages 4, heat 2)

00h00 : Lisa Girardet (U16, Repêchages 4, heat 4)

 

L'EQUIPE DE FRANCE

Juniors (U18)

Tim Bisso (Guadeloupe)

Nommé Mignot (Landes)

Gatien Delahaye (Guadeloupe)

Len’s Arancibia (Pays basque)

Kim Véteau (Guadeloupe)

Tessa Thyssen (Guadeloupe)

Cadets (U16)

Léo-Paul Etienne (Guadeloupe)

Mathis Crozon (Réunion)

Marco Mignot (Landes)

Thomas Debierre (Guadeloupe)

Juliette Brice (Gironde)

Lisa Girardet (Réunion)

Staff

Patrick Florès (head coach)

Stéphane Corbinien (directeur de l'équipe)

Nicolas Berthé (coach)

Yann Martin (coach)

Jean-Robert Vignes (coach)

Pierre-Marc Gaillard (préparateur physique / kiné)

Thierry Durantel (médecin)

 

LES MONDIAUX ISA JUNIORS

Organisés chaque année par l’International Surfing Association (ISA, la Fédération internationale de surf, les championnats du monde juniors regroupent une trentaine de nations des cinq continents sur un même lieu pendant une semaine. Cinq titres sont délivrés : champion du monde U18 garçons, champion du monde U18 filles, champion du monde U16 garçons, champion du monde U16 filles et champion du monde par équipes; ainsi que la Aloha Cup, le trophée récompensant le pays vainqueur du Tag Team, la compétition du relais. 

Cette compétition est particulièrement prisée et aucune nation du surf international ne la manquerait. Chaque pays sélectionne d’ailleurs ses meilleurs surfeurs espoirs. Le palmarès des Mondiaux juniors de l’ISA démontre depuis sa création dans les années 1980 que les plus grands y sont tous passés : Tom Curren, Jordy Smith, Stephanie Gilmore, Julian Wilson, Sally Fitzgibbons, Gabriel Medina, …

Côté français, ils sont quatre à avoir remporté le titre mondial surf junior : David Vetea (1986), Pauline Ado (2006), Cannelle Bulard (2011) et Léo-Paul Etienne (2014).

L’an dernier, l’équipe de France avait pris la deuxième place par équipes derrière Hawaii et devant l’Australie (3e) et les Etats-Unis (4e). Léo-Paul Etienne étant sacré en U16 et Kim Véteau prenant la deuxième place en U18 filles. 

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 16 octobre 2015
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia