La France encaisse les coups

La France encaisse les coups  © Photo ISA/Tweddle

Leader au classement des nations vendredi matin, l'équipe de France a dégringolé à la 3e place après une journée catastrophique. Dans des séries pourtant à leur portée, certains surfeurs ont craqué : stress, manque d'expérience, erreurs. Bilan : 5 éliminés en une matinée ! Heureusement, Titouan Boyer et Lisa Girardet se sont qualifiés pour les demi-finales des repêchages. Avec Kim Véteau, Léo-Paul Etienne et Nelson Cloarec (toujours dans le tableau principal), il reste cinq Français pour espérer aller chercher des médailles et monter sur le podium par équipes ce dimanche. 

Décidément, cette équipe de France aime les montagnes russes. Aux journées extraordinaires succèdent des journées noires. C'est ainsi depuis le début de ces Mondiaux équatoriens. Au fond du seau mardi avec huit surfeurs sortis du tableau principal, elle s'est montré dominatrice jeudi en réalisant un quasi sans-faute grâce au talent et, surtout, à la rage de ses troupes.

Fighting spirit

Mais ce vendredi, seuls deux Bleus ont surnagé quand cinq autres ont sombré. On ne peut finalement en vouloir à ces jeunes, vaillants combattants qui, à l'image d'un Mathis Crozon batailleur jusque dans les dernières secondes, ont donné tout ce qu'ils avaient dans les tripes. Ce "fighting spirit" est d'ores et déjà la marque de fabrique de cette sélection 2014. Il n'a toutefois pas suffi quant il a fallu surfer avec sa tête pour trouver la vague idéale, marquer davantage l'adversaire dangereux, voire jouer rusé en levant les bras pour influencer les juges sur une interférence de rame. 

Vraiment dommage pour Mignot

Sans doute encore trop tendre, nos cinq éliminés du jour vont pouvoir méditer sur ce qu'il leur reste à faire. C'est malheureusement trop tard pour Diégo Mignot (18 ans et qui passe en Open) au potentiel énorme et qui ne sera jamais champion du monde junior alors qu'il en avait l'étoffe cette année. Tous les autres reviendront, peut être, en équipe de France. Même si celle-ci se mérite, et pas seulement sur les vagues. 

Le sourire de Lisa

Dans cette grisaille, deux Français ont apporté leur rayon de soleil et permis à la France de ne pas être K.-O debout. Lisa Girardet tout d'abord. La porte-drapeau de l'équipe a fait le boulot ce vendredi en remportant sa série de qualification et s'offre un demi-finale dans le tableau de repêchages. Malgré la pression, la Réunionnaise est allée chercher sa première place en lâchant ses manoeuvres. Avec son grand sourire, elle est aujourd'hui à trois tours de la grande finale mais, quoi qu'il arrive, a déjà réussi ses championnats en entrant dans le Top 10 de sa catégorie d'âge pour sa première sélection. 

Boyer va pouvoir s'exprimer

L'autre grand bonhomme de la journée mesure 1m80. Pas mal pour un cadet. Titouan Boyer est un marathonien venu des îles. Pourtant à la peine dans les petites vagues, il s'est arraché pour s'offrir une place, lui aussi, en demi-finale des repêchages. L'enfant de St Martin, champion d'Europe minime il y a dix-huit mois, a une belle histoire à écrire. Surtout que la houle va gonfler pour ce week-end et que Boyer n'est jamais aussi à l'aise que lorsque les grosses conditions lui permettent de s'exprimer. 

Toutes les équipes ont perdu gros

Ce samedi, il reste cinq Bleus encore en lice. Lisa Girardet et Titouan Boyer, donc, mais aussi Nelson Cloarec (U18), Kim Véteau (U18) et Léo-Paul Etienne (U16). Au repos forcé depuis deux jours car toujours dans le tableau principal, ces trois-là vont faire leur retour dans la compétition. Chacun sait qu'il peut aller chercher la médaille individuelle. Tous veulent encore croire au titre par nations. Car si la France a encaissé les coups, personne n'est sorti indemne de cette terrible journée. L'Australie, nouveau leader, a perdu deux juniors et un cadet ; Hawaii, deuxième, a encore deux juniors mais les deux autres ont perdu très tôt ; les USA, quatrième à 1400 points de la France, ne sont plus que cinq eux aussi ; et le Brésil n'a plus que deux surfeurs. L'équipe de France va terminer dans le Top 4 de la compétition, c'est certain. « Mais tout va se jouer dans un mouchoir de poche, c'est vraiment très serré et tout peut arriver d'ici dimanche », conclu Stéphane Corbinien, le team manager.

 

RÉACTIONS

Lisa Girardet : « Ça y est, je suis partie ! Et je n'ai pas fini ! J'ai surfé comme je le voulais. Je gagne ma série. J'étais stressée comme pas possible mais j'ai tout défoncé ! J'étais la dernière de l'équipe à passer et je voulais surtout me qualifier. Dans l'eau, j'ai pensé à l'équipe. Et j'ai aussi pensé à la Réunion en ayant une larme. J'ai beaucoup voyagé ces derniers temps car je ne peux plus surfer chez moi. Je fais pas mal d'entraînements physiquse. Je passe le bonjour à toute l'équipe de la Réunion et à Patrick Florès qui se bat pour nous là-bas. »

Titouan Boyer : « J'ai eu trois longues séries. En repêchages, on n'a plus le droit à l'erreur. J'ai très bien géré mes séries. Surtout celle où je bats l'Américain Jake Marschall et un Hawaiien. La dernière série était pas mal aussi, j'ai assuré derrière un Néo-Zélandais et j'ai joué tactique en allant bloquer un autre Hawaïen. Je pense que j'ai mes chances pour aller en finale. Je sais que le niveau va monter. Mais je me dis aussi que je n'ai pas encore surfé à mon meilleur niveau. Il va falloir me lâcher. En plus, les vagues vont grossir ce week-end. Je préfère les grosses vagues, j'arrive à mieux m'exprimer que dans les petites où je suis plus lourd. »

 

Les résultats des Français ce vendredi

Garçons U16

- Titouan Boyer 1er de sa série Repêchages 5 ; 1er de sa série Rep 6 ; 2e de sa série Rep 7 ; qualifié pour les demis repêchages

- Mathis Crozon 2e de sa série Repêchages 5 ; 3e de sa série Rep 6 ; éliminé

- Len's Arancibia 4e de sa série Repêchages 5 ; éliminé

Garçons U18

- Tim Bisso 3e de sa série Repêchages 5 ; éliminé

- Diégo Mignot vainqueur de sa série Repêchages 5 ; 3e de sa série Rep 6 ; éliminé

- Nommé Mignot 3e de sa série Repêchages 6 ; éliminé

Filles U16

- Lisa Girardet vainqueur de sa série Repêchages 5 ; qualifiée pour les demi-finales Repêchages

Aloha Cup (relais) - Demi-finales 1 

1. Japon 65.73 pts

2. Australie 55.42 pts

3. France 52.51 pts

4. Equateur 32.52 pts

 

Le classement des nations (vendredi soir)

1. Australie 27.220 pts

2. Hawaii 26.540 pts

3. France 25.372 pts

4. USA 23.958 pts

5. Brésil 17.476 pts

6. Japon 16.488 pts

7. Afrique du Sud 16.286 pts

8. Nouvelle-Zélande 16.254 pts

9. Pérou 16.142 pts

10. Portugal 14.686 pts

 

Vidéo associée

Dernière modification le : 12 avril 2014
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Retour en haut

Les Partenaires Officiels  de la Fédération

BPdacia